David Tennant - The Royal Tennant Company Forum Index
David Tennant - The Royal Tennant Company
Le premier et unique forum francophone dédié à David Tennant
 
David Tennant - The Royal Tennant Company Forum IndexFAQSearchRegisterLog in



:: Fright Night ::
Goto page: <  1, 2, 311, 12, 1315, 16, 17  >
 
Post new topic   Reply to topic    David Tennant - The Royal Tennant Company Forum Index -> David, sa vie, ses oeuvres... -> Le CV de David -> David au Cinéma
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Offline

Joined: 28 Sep 2010
Posts: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

PostPosted: Fri 19 Aug 2011 - 18:31    Post subject: Fright Night Reply with quote

Pour les impressions sur le film, c'était exactement mon intention, spoilers inclus! Dans une dizaine d'heures!

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 19 Aug 2011 - 18:31    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
scorp
Rédacteurs

Offline

Joined: 15 Aug 2011
Posts: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

PostPosted: Fri 19 Aug 2011 - 18:58    Post subject: Fright Night Reply with quote

omb les deux dernières vidéos...
je vais avoir besoin de et
_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.
Back to top
Kachilight
Fan certifié

Offline

Joined: 01 Apr 2010
Posts: 125

PostPosted: Fri 19 Aug 2011 - 19:32    Post subject: Fright Night Reply with quote

Idontwanttogo_01, tu es notre sauveuse ! (en tout cas, ma sauveuse) 
Ce qui m'intéresse le plus est le passé de Peter Vincent, et bien sur l'interprétation de notre cher David. mais avec toutes les excellentes critiques sur lui que j'ai lues et tous ces films/séries, je suis sûre qu'il va encore une fois nous éblouir !
Back to top
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Offline

Joined: 28 Sep 2010
Posts: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

PostPosted: Sat 20 Aug 2011 - 06:53    Post subject: Fright Night Reply with quote


CRITIQUE DE VAMPIRE VOUS AVEZ DIT VAMPIRE   
 
  
Un bon film, pas le top du top, mais un bon film. Le ton horreur est rapidement donné et les touches d'humour sont peut-être moins présentes que je ne l'avais pensé. Le scénario entre très (trop?) vite dans le vif du sujet et certains éléments sont apportés peu subtilement, du genre A+B=C. Ça manquait désespérément d'accent écossais, mais j'avais suffisamment d'imagination pour le juxtaposer, merci BÉeK).   
 
 
 
N'empêche, les traductions sont HORRIBLES. La fameuse scène du "pantalon de cuir qui ne respire pas" est devenue "le cuir me gratte tout le temps" et certains termes sonnent très bizarres dans la bouche d'adolescents qui paniquent à cause d'un vampire, notamment le "Jerry, c'est inconcevable comme nom de vampire". Ou pire encore le "Let's kill something" devient "On va s'en occuper!"! On perd tout le mordant (haha). J'attends le DVD VOA avec impatience... mais j'y retournerai probablement demain quand même, question de fanatisme au dernier degré.    
 
 
 
Certains aspects quant à la sexualité sont crus également, mais bon... un film de vampires sans quelques coups en bas de la ceinture...   
 
 
 
Aspect sanglant: y'en a, ça gicle et ça bouillonne tout rouge. J'ai vu plus gore, mais j'ai trouvé que c'était suffisant, étant donné que je ne suis pas une grande habituée des films d'horreur récents (les Massacre à la tronçonneuse ou Saw me donnent des cauchemars).   
 
 
  
 
 
 
  
Jerry le vampire (Colin) est OK, mais il n'avait pas besoin d'en faire beaucoup. Le rôle consiste à prendre un petit sourire et à mordre. Il le fait très bien.   
 
 
 
Ed le meilleur ami de Charlie (Mintz-Platz) m'a tapé sur les nerfs plus de la moitié du temps, mais je crois que je vais accuser la voix française et lui redonner sa chance un peu plus tard. Alors qu'il devrait être paniqué par le vampire, il a le temps de sortir des mots de plus de quatre syllabes, tout bien énoncés... non, mais franchement, y'a pas le temps de sortir le dictionnaire et les manières quand on a peur! "Je suis offusqué que tu penses que j'aime Twilight". J'ai préféré quand il fait chanter Charlie par texto: "Si tu n'es pas là dans 10 minutes, l'image de l'homme pieuvre sera Internet!", l'homme pieuvre étant Charlie à 16 ans, dans un film cucul qu'ils avaient tourné ensemble.   
 
 
 
Amy, petite amie de Charlie (Poots): elle était dans le rôle, ni plus, ni moins.    
 
 
 
Charlie: solide performance. Je l'avais vu dans Charlie Bartlett, Star Trek et Terminator et je l'ai retrouvé avec plaisir. On croit à son personnage d'ancien geek qui a préféré changer pour être auprès d'une jolie fille. La timidité ou la maladresse dont il fait preuve auprès de sa petite amie ou du grand Peter Vincent est touchante. Sincèrement, ce film repose sur lui et sur...   
 
 
 
Peter Vincent (Daviiiid Tennant): interprétation sans faille, est-ce une surprise? Le moindre geste, le moindre tic, le moindre froncement de sourcil participe, comme d'habitude, au personnage. On regrette de le voir abandonner le pantalon de cuir si rapidement pour la robe de chambre en soie (mais on s'en contente à la longue, j'en suis sûre). La traduction française épouvantable gomme la moitié de son jeu (dont son formidable Weeellll et le petit rire intérieur quand il pince le menton du "journaliste" venu l'interviewer). Quand il est dans la panic room en train de téter sa bouteille et qu'il découvre le corps de son assistante-petite amie, il est tout recroquevillé (il prend si peu d'espace, notre tout maigre préféré!) et quand il s'est exclamé qu'il était en train de brûler après que les méchants vampires l'ait mordu, j'avais juste envie de crier qu'il avait besoin d'un Docteur ou qu'il se régénérerait. Mais je ne l'ai pas fait (il me reste un tout petit peu de fierté).    
 
 
 
Que dire d'autre? Peter Vincent a fui toute sa vie. Il s'est caché, il s'est dissimulé après que les vampires aient tué ses parents (quoique se cacher des vampires en montant un show de vampires...). Au fond, il a une apparence fragile, autant sur le plan physique qu'émotif. Son assistante le mentionne même (fragile comme une fillette). Il a un diplôme honoris causa de l'Université de Las Vegas... mais il l'a obtenu sur Internet. Il joue les tyrans et les maîtres de l'illusion, mais son assistante est aussi forte en coups de gueule que lui et ne se laisse pas marcher sur les pieds et ses tours de magicien connaissent certaines ratées. Il a une collection d'objets que je vais appeler anti-vampires, mais il les a accumulés dans la peur, pour se défendre. Il est l'expert en vampire et les gens lui posent des questions et lui offrent des objets pour sa collection, mais il n'a fait que lire des bouquins. Il ne lui ai jamais venu à l'idée de se battre contre des vampires, mais il refuse aussi d'être sans défense. Il menace Ed le vampire d'un pieu, mais quand celui-ci lui rappelle qu'il devra se rapprocher pour le tuer, Peter fuit dans sa panic room.    
 
 
 
C'est un alcoolique, mais il ne tombe pas dans la geignardise et le larmoyant, ce qui aurait été un truc d'acteur facile. C'est facile de tomber dans le geignard avec une bouteille. David Tenannt-Peter Vincent a un petit moment quand il découvre la mort de son assistante, mais autrement... il est plus effrayé que geignard et plus en colère qu'agressif. Pour faire sortir le faux journaliste de ses appartements, il demande à son assistante. Je veux bien croire que l'acteur écossais est un poids plume, mais Anton Yelchin est de la même catégorie! Et je me demande avec un mauvais fond ce qu'une bagarre entre eux aurait donné...   
 
 
 
Un détail, la traduction français a gardé l'accent anglo sur le Peter Vincent qui se prononce Piteur Vinncsentt. Et le tutoiement entre Charlie et Peter m'a un peu déroutée. Je suppose que le "you" général me manquait un petit peu.     
 
 
  
 
  
 
L'ancien Jerry Dandrige (Chris Sarandon) fait un caméo en la personne d'un pauvre conducteur qui devient le casse-croûte de minuit du nouveau Jerry.  
 
L'assistance de Peter Vincent s'appelle Ginger (roux), cependant aucun Tardis n'a été détecté.  
 
Références à d'autres films: Charlie dit à Ed d'arrêter d'écouter Twilight, Ed répond que Jerry n'a rien de romantique et de séduisant, que c'est le requin dans les Dents de la mer  
 
Traductions: j'en aurais des tas et des tas, mais contentons-nous de la traduction du titre. Le titre original (Fright Night) peut être traduit par Nuit d'horreur. Dans la version de 1985, on mentionnait Nuit d'horreur à quelques reprises et c'était OK. Notamment, c'était le titre de l'espèce de show que présentait Peter Vincent, juste avant le film de monstres de minuit. Dans la version 2011, on mentionne Fright Night... comme étant... la Nuit de l'effroi. Ça fait "froi" dans le dos, mais pas à cause de la peur!  
 
  
 
  
 
Même si Ed et Adam sont des geeks finis, comment sont-ils passés de "le voisinnage est bizarre et désertique" à "C'est Jerry le vampire le coupable?". Combien d'autres personnes ont-ils suivies? Une fois qu'ils ont eu une bande vidéo montrant l'absence de présence de Jerry, c'était la preuve que c'était un vampire, mais avant? Pourquoi ne pas dire que c'est un tueur en série humain? Pourquoi sauter si vite aux conclusions, hum? CSI Las Vegas est à côté, mais ils sont tombés d'accord sur un vampire. Un peu rapide...  
 
Pourquoi Jerry quitte-t-il la maison durant 10-15 minutes alors qu'il vient d'enfermer la strip-teaseuse dans sa cellule et qu'il ne l'a pas encore bue? Je sais, je sais, Charlie devait aller dans la maison et il ne l'aurait pas fait si le vampire était resté là. Mais c'est quand même un hasard drôlement bien fait.   
 
Et pendant qu'on y est, pourquoi ne pas la boire complètement? Elle est en vie, à peu près capable de marcher pour s'échapper avec l'aide de Charlie. À moins que Jerry ait déjà repéré l'intrus et ait voulu le voir tuer la femme qu'il voulait sauver? Méchant vampire ou manque de motivation?  
 
Un vampire qui a été invité peut inviter un autre vampire à entrer? Quand Ed le vampire reçoit l'invitation à entrer dans le penthouse de Peter Vincent, il reçoit un coup de fil de Jerry et lui dit qu'il peut venir. Jerry n'a pas été invité, il a même massacré le gardien à l'entrée de l'immeuble, mais il entre sans problème dans le Penthouse.  
 
On sait que Charlie a changé de style de vie pour être plus cool et plaire à Amy. Amy a un look d'enfer et pourrait, comme elle le dit, sortir avec Ben et cie. Comment leur première rencontre a-t-elle eu lieu? Ils forment un beau petit couple, mais l'assemblage n'a pas dû être du gâteau!  
 
  
 
 
  
  
Quote:
Scène d’ouverture :  
 

Un minuscule lotissement en plein désert. Une centaine de maisons identiques sur sept ou huit rues. Le reste du paysage est désertique. Quelques maisons perdues dont la moitié affichent des indications « à vendre ».   
 

Une télé écran plasma. On y voit une annonce pour le spectacle de Peter Vincent. Dès que la pub est terminée… Un ado terrifié (dont on supposera qu’il s’agit d’Adam) court jusque dans la chambre de ses parents pour y trouver sa mère morte, la gorge arrachée. Il passe dans une autre pièce, trouve un homme à la gorge tout aussi arrachée (probablement son père) et se glisse sous le lit, croyant entendre quelqu’un arriver. Il passe sa main entre le matelas et le sommier pour y prendre un pistolet dont la détente est bloquée par un cadenas et fouille en tremblant la poche de son père pour en sortir les clés. Il parvient à ouvrir le cadenas qui tombe entre son père et lui. Après un regard sur le cran de l’arme, il regarde vers son père… pour ne plus trouver qu’une large trace de sang : on a enlevé le corps. Une main griffue saisit alors délicatement le cadenas pendant qu’Adam retient un cri d’horreur. Mais il est trop tard, le lit est brutalement soulevé et le pauvre Adam… ne reparaît plus du film!  
 

Dans le voisinage, le lendemain matin…  
 

Charlie essaie de faire démarrer sa petite moto à coup de menaces (tu finiras en pièces détachées!) et finit par renoncer. Il pousse la moto devant le garage familial et a une discussion très courte avec une plantureuse jeune femme (on apprendra qu’elle est strip-teaseuse un peu plus tard) qu’il prend plaisir à mater, surtout pour le « lucky » inscrit à l’emplacement des fesses. Sa mère le gronde gentiment tout en rangement des pancartes d’agent d’immeuble (son métier) dans le coffre de la voiture. Elle se plaint que leur voisin (qu’ils n’ont jamais vu) laisser traîner une benne de construction et s’étonne de voir tant de matériaux et de terre alors qu’il ne creuse pas de piscine. D’où peut bien provenir tout ça?   
 

Sa mère rappelle à Charlie que son ami Ed a encore téléphoné et qu’elle en a assez de trouver des excuses. Si Charlie ne veut plus lui parler, qu’il le lui dise, tout simplement, ce à quoi Charlie répond que, justement… il ne veut plus lui parler.  
 

Puis la coccinelle verte décapotable d’Amy (avec deux de ses copines) arrive. Après avoir taquiné Charlie sur le fait que sa moto soit encore en panne et avoir feint de partir sans lui… les voilà à l’école. Deux des amis de Charlie s’étonnent de sa chance d’avoir une petite amie aussi sexy et Charlie dit qu’il a eu de la malchance… mais que cette fois, il a gagné le gros lot.   
 

En classe, il manque deux élèves (dont Adam) et Charlie se tourne vers Ed, assis en arrière de lui et de biais, pour le voir hocher la tête d’un air mécontent. Un peu plus tard, il le prend à part et tente de lui ouvrir les yeux sur le nombre d’élèves absents en cours. Ed donne rendez-vous à Charlie tout de suite après les cours pour aller vérifier qu’Adam va bien même. Charlie accepte à contre cœur.  
 

Charlie revient à la maison avec Amy et fait la connaissance du nouveau voisin, Jerry, qui joue les jardiniers pour sa mère. Jerry semble sympathique et Amy semble trouver beaucoup de plaisir à le regarder. Sa mère fait toutefois un commentaire : « Beau comme un dieu et seul? Il doit en avoir des dizaines! » et semble décider à ne pas s’aventurer de ce côté-là. Charlie reçoit un texto avec une photo de Charlie (à seize ans, donc pas photo pas si ancienne) en train d’incarner l’homme pieuvre : « Si tu n’es pas là dans 10 minutes, cette photo se retrouve sur Internet ». Charlie quitte aussitôt Amy et sa mère pour rejoindre Ed devant chez Adam.  
 

Ed se plaint que le soleil est couché et ils parviennent à entrer dans la maison (vive les trappes pour les chiens). Personne. Pas trace de sang. Ed explique à Charlie qu’Adam et lui suivent de près son nouveau voisin, que c’est, en fait, un vampire. Jerry a choisi l’endroit idéal : les gens ne font que passer à Vegas et la moitié travaille de nuit et dorme le jour, alors son comportement n’est pas étrange. Il a même des preuves de ce qu’il avance. Il se sent insulté quand Charlie lui suggère d’arrêter de lire Twilight. Charlie enfonce le clou en disant que sa vie a commencé à être agréable le jour où il a arrêté de se tenir avec Ed et il part.  
 

Ed retourne chez lui, mais il est retardé par les deux amis de Charlie qui tentent de le brutaliser. Ed parvient à s’échapper sans problème… pour se retrouver face à face avec Jerry. « Tu me surveillais. Mais je VOUS surveillais. » Ed défonce une porte de verre d’une maison et s’étrangle d’horreur quand Jerry passe la porte sans invitation : « La maison est vide, tu devrais surveiller ce que tu fais. ». Ed grimpe au premier étage et passe par la fenêtre de la salle de bain pour redescendre dans la cour. C’est là que Jerry l’attend, sur une chaise de patio. Surpris et effrayé, Ed tombe dans la piscine et Jerry, après un petit discours sur « même ton ami t’a abandonné, mais tu dois connaître ton destin », change de visage et enfonce ses crocs dans sa gorge.  
 

Le lendemain matin, lors des présences, Ed est absent et Charlie s’inquiète suffisamment pour passer chez son ancien copain. Ses parents le croient sortis et Charlie accède à l’ordinateur de Ed pour y trouver des vidéos de Jerry filmées par Adam et Ed. Jerry est invisible : on voit la portière de son 4X4 s’ouvrir et se refermer, des objets bouger apparemment tout seul. C’est la preuve que Jerry est bel et bien un vampire. Ed a aussi accumulé des tas d’informations sur le site de Peter Vincent, l’expert en vampires.  
 

Quand Charlie est sur le point d’entrer chez lui, Jerry le surprend et lui demande un coup de main : il attend une fille très spéciale et il n’a plus de bières. Si Charlie pouvait le dépanner… Charlie fouille dans le frigo tout en remarquant que Jerry ne met pas un orteil dans la maison. Jerry lui fait un petit discours sur la nécessité de prendre soin des filles importantes, en l’occurrence sa mère (qui doit se sentir un peu seul, il peut le sentir) et sa petite amie (qui a vraiment l’air wow). Quand Charlie tend à Jerry le six pack de bière, il le fait à bout de bras et Jerry ne passe même pas le bras dans le cadre de porte.   
 

Charlie monte à toute vitesse dans sa chambre pour y trouver… Amy qui l’attend depuis une heure. Après quelques essais pour qu’ils passent aux choses sérieuses, elle le laisse tomber en s’apercevant qu’il préfère contempler son voisin et qu’il se fait du souci parce que « Jerry les a vus et que c’est terrible! ». Charlie essaie de s’excuser, mais Amy le laisse en plan. En jetant un dernier coup d’œil par la fenêtre, Charlie voit que la femme importante de la soirée est la voisine plantureuse qui a échangé ses culottes « lucky » contre un truc encore plus sexy.  
 

Quelques heures plus tard, alors qu’il dort dans le fauteuil à côté de sa fenêtre, il est réveillé par les hurlements de la voisine. Il téléphone à la police, mais Jerry les calme d’un sourire et ils repartent. Quelques minutes plus tard, Jerry sort faire une balade alors Charlie en profite. Il tente de forcer la serrure de Jerry… pour finalement penser à la fausse pierre de la rocaille contenant la clé de secours. Il pénètre dans la maison et photographie, entre autres, une sorte d’emblème affiché dans le bureau. Le placard le plus proche recèle une collection d’uniformes d’employés du gaz ou de la police ou de réparateurs en tout genre, une couverture parfaite pour s’introduire dans les maisons.  
 

Mais Jerry est de retour et Charlie est obligé de s’enfermer dans le placard pour éviter d’être surpris. Il s’appuie un peu plus fort au mur du fond… qui s’ouvre dans un déclic. Derrière se trouve un couloir avec trois portes de chaque côté. Des clés sont insérées dans chaque serrure et un œilleton permet de voir à l’intérieur. La seule à être verrouillée et sans clé est celle où la jolie voisine est enfermée. Charlie essaie de la faire sortir, mais Jerry arrive. Charlie se dissimule dans l’une des petites cellules et assiste au repas de Jerry. La voisine lui fait signe de ne pas faire de bruit et se laisse faire. Jerry la repousse dans sa cellule et resdescend au premier, s’installant devant la télé. Charlie finit par forcer la serrure et ils descendent lentement l’escalier. Après quelques minutes de cache-cache, ils parviennent à sortir, sans voir que Jerry les observe avec un petit sourire. C’est le matin, ils sont sauvés. Mais dès qu’un rayon de soleil touche la pauvre jeune femme, elle explose dans un nuage de cendres.  
 

La mère de Charlie le trouve assis dans sa chambre et ne se rend pas compte qu’il est en état de choc. Elle le force à aller à l’école après que Charlie l’ait supplié de ne pas inviter Jerry à entrer dans leur maison.   
 

Charlie se rend au Hard Rock Cafe à Vegas pour rencontrer Peter Vincent. Il taille un badge dans l’en-tête d’un journal et vole le veston d’un client du casino afin de se faire passer pour un journaliste. Il surprend Peter Vincent en pleine répétition avec une demi-douzaine de « vampires » femelles. L’illusionniste se plaint de la compétence de son équipe, puis accepte de rencontrer Charlie « qui en est à son premier article ». Peter dit qu’il va avoir le plaisir de le déflorer, journalistiquement parlant.   
 

L’assistante de Peter le guide entre l’ascenseur et la chambre du « seul et unique » : c’est un véritable musée d’armes pour luter contre les vampires. Les objets sont exposés sur des coussins de velours derrière des vitrines : pistolets, coupes, objets de toutes les formes et à l’usage inexplicable et d’autres plus évident comme les haches, les masses, etc. L’assistante lui défend d’y toucher parce que Peter est dans une journée où il est fragile comme une petite fille et qu’il le prend, de toute façon, toujours mal quand on touche à sa collection.  
 

Peter tète à la bouteille du Midori (alcool de melon) puis se sert un verre et se dépouille de ses accessoires (bouc, favoris, perruque, percing) en se plaignant que le pantalon de cuir le gratte constamment. Dans les recettes pour tuer les vampires, il cite le feu, la décapitation, l’omelette avec beaucoup d’ail ou le bon vieux pieu dans le cœur. Il note tout de même que l’omelette risque de ne pas fonctionner. Quand Charlie insiste pour savoir si les trucs marchent, il s’impatiente et lui dit qu’il a simplement fait comme tout le monde : lire des tas de bouquins. Charlie oublie alors son rôle de journaliste et tente de lui montrer les photos (la bannière dans le bureau de Jerry) et les captures d’écran des vidéos d’Adam et d’Ed, mais Peter réagit avec emportement (et un peu de peur) et ordonne à son assistante de mettre Charlie dehors.  
 

Ce soir-là, Charlie tente de faire avaler à sa mère que les croix, l’ail et les pieux qu’il a taillés sont une surprise pour Amy. Quand celle-ci l’appelle, Charlie gronde sa mère pour avoir laissé la porte déverrouillée. Et Jerry se présente, peu après avoir « rencontré » les deux amis de Charlie qui l’observaient faire ses trucs de dingue avec les croix et l’ail. Charlie supplie sa mère de le croire, de ne pas écouter Jerry, que, de toute façon, il va lui mentir. Jerry dit que Charlie est entré fouiller chez lui et qu’il va devoir appeler la police. Charlie supplie à nouveau sa mère et, devant son air effrayé, crie à Jerry : « Daccord, alors appeler les autorités! ». Jerry s’éloigne un peu, prend une pelle, fait le tour de la maison, suivi du regard par Charlie. Amy se demande ce que ce nouveau voisin est en train de faire. Jerry soulève des morceaux de terre et de rocs géants et atteint le tuyau du gaz. Il tire le tuyau (qui fait bouger la gazinière dans la cuisine) et Amy se tourne en entendant le léger sifflement. Jerry allume un briquet et l’enfer se déchaîne : cuisinière, foyer au gaz, chauffe-eau, tout explose. Jerry dit avec un mauvais sourire qu’il n’y a pas besoin d’invitation quand il n’y a plus de maison.   
 

Amy, Charlie et sa mère parviennent à s’enfuir en voiture, heurtant au passage la petite moto de Charlie. Jerry parvient à lui donner le kick de départ, mais la roue avant est complètement tordue. De rage, il lance la moto dans la vitre arrière de la voiture et Amy manque de mourir de peur. Un peu plus loin, il parvient à les rattraper avec son 4X4 et les frappe (à l’arrière, puis sur le côté) avant de les dépasser et de s’immobiliser en bloquant complètement la route. Charlie appuie sur la pédale des gaz et oblige sa mère à lui foncer dessus. Ils percutent le côté du 4X4 et Jerry et la voiture disparaît dans la nuit… laissant une traînée brillante sur le sol.   
 

Quelques kilomètres plus loin, Amy et Charlie ne voient toujours pas de poursuivant. Puis le moteur ralentit en même temps que des coups provenant d’en-dessous du véhicule se font entendre. Le vampire s’est accroché à l’essieur! Une main griffue (« sa vraie main de vampire! Vous me croyez maintenant? ») perce le plancher et tente d’attraper la mère de Charlie qui finit par donner un coup de frein. Presque aussitôt, ils sont percutés par une autre voiture. Le propriétaire en sort en se plaignant qu’ils se sont arrêtés au beau milieu de nulle part sans signaler leur présence par des feux de positionnement. Charlie essaie de le faire partir, mais le malheureux voit la voiture des Brewster être soulevée par l’arrière et un monstre (Jerry avec un visage vampirique) s’avancer vers lui. Le pauvre automobiliste sert de casse-croûte de minuit dans un giclement de sang.   
 

Charlie en profite pour essayer de faire partir Amy et sa mère et dit qu’il va se charger de Jerry en exhibant une large croix. Mais Jerry a déjà fini de boire et il donne une bonne raclée à Charlie en lui disant que, pour que ça marche, il faut la foi. La croix s’enflamme sous la main griffue et Jerry la souffle comme une bougie avant de demander à Charlie s’il a déjà été empalé. Jerry dit que ça lui est déjà arrivé, mais qu’ils ont manqué le cœur. Ça fait très mal, mais ça ne tue pas. Jerry se tord soudaine de douleur à cause d’une pancarte de maison à vendre que la mère de Charlie lui a enfoncé dans la poitrine. Il se tortille de douleur et le trio vole la voiture endommagée de M. Casse-croûte de minuit (qui est tout de même moins endommagée que l’autre voiture). La mère de Charlie a été blessée à la tête (commotion cérébrale) et elle est admise à l’hôpital à Las Vegas.  
 

Ailleurs à Las Vegas, Peter est en robe de chambre dans un des fauteuils gothiques et contemple les lumières de la ville. Son assistante se plaint de ses performances hors scène et le laisse téter à nouveau sa bouteille de Midori. Peter est pensif et va se resservir des glaçons. Au passage, il feuillette les pages que Charlie a laissé sur le bar et il sursaute devant la bannière. Il ouvre un coffre fort secret et en tire une image quasi identique. Il appelle Charlie et lui fixe un rendez-vous une heure plus tard. Charlie laisse sa mère inconsciente à l’hôpital après avoir garni la vitre de séparation et la porte de croix en disant aux infirmières que sa mère est très croyante.  
 

Amy et Charlie se présentent à Peter qui explique que leur vampire vient d’un clan très puissant vivant autour de la Méditerrannée, qu’ils sont connus pour « jouer avec leur victime et faire durer le plaisir. Ils grignotent. ». Quand Charlie demande comment ils peuvent les battre, Peter ricane et dit qu’à eux deux, ils ne peuvent rien faire, qu’il leur faudrait une armée. Le concierge de l’immeuble appelle Peter et lui demande s’il avait commandé quelque chose. L’illusionniste répond que oui et envoie son assisante chercher le paquet à l’ascenseur (elle y va après un échange d’injures et un magnifique doigt en l’air de la part de Peter Vincent). Peter dit qu’il lui arrive souvent, aux petites heures de la nuit, de trouver des trucs sur E-Bay, mais Charlie s’étonne qu’il puisse se faire livrer au beau milieu de la nuit. Peter se rend compte que c’est effectivement plutôt rare. Charlie lui rappelle qu’il a accepté le paquet et le coursier, donc qu’il l’a « invité » à entrer. Ils se retournent d’un bloc quand Ed le vampire, vêtu d’un uniforme de style PostXpress, leur fait un sourire plein de dents. Il répond à un cellulaire et lui dit qu’il peut venir : « qu’ils sont là, juste en face de moi. ».   
 

Peter Vincent ne fait ni une une ni deux, il appuie sur un bouton commandant l’ouverture d’une panic room et se rue à l’intérieur. Ed tente de l’agripper, mais la lourde porte se referme et lui coupe le bas au-dessus du coude dans une giclée de sang. Peter a une dizaine d’écrans pour suivre l’action… et sa fameuse bouteille de Midori qu’il a glissée dans la poche de sa robe de chambre. Il découvrira ainsi le corps de son assistante avec un crève cœur.  
 

Charlie et Amy tentent de s’enfuir, mais l’ascenseur a été saboté (les fils crépitent d’étincelles) et le corps de l’assistante de Peter est dans l’entrée. Ils font demi-tour… et Ed s’attaque à Charlie (avec un seul bras) pendant qu’Amy cherche la cage d’escaliers. Elle trouve plutôt Jerry et vole un pistolet avec des balles en argent pour se défendre. Quand Jerry lui dit sarcastiquement : « Loup-garou. », elle se saisit d’une large coupe contenant de l’eau bénite et la lui jette au visage avec un : « Vampire. ». Pendant ce temps, Charlie fait de son mieux avec une hache, mais les coups ne sont pas mortels pour Ed le vampire qui replace simplement son cou dans la bonne position et guérit aussitôt. Heureusement, Amy le frappe avec un fléau (une boule hérissée de pique liée à un bâton par une chaîne) et Ed est temporairement arrêté. Elle incite Charlie à en finir avec un pieu et Charlie s’exécute. Ed se tord de douleur tout en disant : « C’est OK, Charlie, c’est OK » et il se transforme en un nuage de cendres après avoir brièvement retrouvé un visage humain (3/4 de seconde).  
 

Amy et Charlie s’enfuient par la cage d’escaliers juste au moment où Jerry guérit des blessures infligées par l’eau bénite. Les deux adolescents débouchent dans un club discothèque bondé, pensant trouver refuge dans la foule, mais ils constatent que tout peut se passer sans que personne ne s’en rende compte ou ne réagisse. Ils foncent vers la sortir, mais le DJ lance des cadeaux dans la foule et elle devient hystérique, séparent Amy et Charlie. Jerry tombe (il se cachait en hauteur) sur Amy et la drogue avec une goutte de son sang, puis la mord. Charlie se retrouve tout seul.  
 

Il remonter dans le penthouse de Peter Vincent alors que celui-ci est prêt à partir, ses bagages sont faits. Charlie lui demande de l’aide, mais Peter dit que sa tactique a toujours été la fuite, que ça été ça depuis la dernière fois. Il avoue à Charlie que ses parents ont été tués par un vampire alors qu’il était enfant, mais qu’il s’en est sorti en se cachant. Il a longtemps cru avoir tout imaginé et il ricane quand Charlie lui dit que c’est un expert tueur de vampire, qu’il a une collection pour le prouver « Tu crois que j’ai acheté tous ses trucs parce qu’ils me plaisaient? Parce que je les trouvais jolis? » Peter dit à Charlie qu’il peut être un héros mort autant qu’il le souhaite. Charlie lui rétorque qu’il préfère encore mourir tout de suite que de vivre et de devenir quelqu’un comme lui. Peter suggère à Charlie que le feu pourrait ralentir le vampire avant de lui planter un pieu dans le cœur. Il lui tend un pieu béni par Saint Michel, qui ramènera à leur forme humaine toutes les victimes de Jerry. Charlie lui demande comment il pourra se rapproche du vampire si Jerry est en feu. Là-dessus, Peter fait un signe montrant qu’il n’avait jamais pensé à ça.  
 

Charlie attend le lever du soleil au chevet de sa mère, toujours dans le coma, puis va chercher un attirail pour « tuer les vampires » comme il le dit franchement au vendeur, qui répond : « Tant mieux pour toi. ». Vêtu d’une combinaison lui montant jusqu’au cou, bardé de lames d’argent, armé d’une arbalète, bref, équipe pour tuer un voisin vampire, Charlie retourne dans son quartier. Il passe à côté de sa maison éventrée et pénètre chez son voisin. Il monte au second étage après avoir brisé toutes les vitres pour faire entrer le soleil et appelle discrètement Amy. Elle est enfermée dans une des cellules et le supplie de se dépêcher parce que… elle glisse dans une trappe et on ne l’entend plus.   
 

Charlie se retourne vivement, le doigt sur la détente de l’arbalète, pour rencontrer Peter Vincent, bardé d’armes contre les vampires : « Allons nous en occuper », qui avoue qu’il a toujours été un lâche mais que, comme certaines filles, « on peut lui faire faire n’importe quoi quand il est saoul ». Il se glisse dans la trappe qui les fait tomber dans les sous-bassement de la maison (plus bas que la cave originelle en tout cas, l’endroit d’où venaient les matériaux de la benne). Peter dit qu’il lui faudra plus d’alcool pour continuer, car il reconnaît le repère du vampire. Ils entendent Amy appeler et Peter murmure que c’est certainement piège, ce à quoi Charlie dit : « Je le souhaite de tout mon cœur. ». Ils pénètrent dans une salle d’environ 5 mètres de large et Jerry repousse Peter dans la première salle avant d’enfermer Charlie dans la seconde et, en parlant d’Amy, lui dit qu’elle est toute à lui. Amy s’avance et enlace Charlie et le charme tout en faisant pousser ses crocs. Au moment de le mordre avec la promesse d’être ensemble à jamais, Charlie lui enfonce un pieu et elle se débat en lui disant qu’il a manqué le cœur : « Je le sais. », dit-il en forçant l’ouverture vers la première salle.  
 

Peter est confronté à Jerry. Les balles qu’il tire ne lui font ni chaud ni froid. Le vampire prend un minuscule caillou entre ses doigts griffu et le jette violemment au front de Peter. Il se plaint de la douleur et nargue Jerry : « Un simple petit caillou de rien du tout? » Une goutte de sang coule et tombe au sol. Jerry montre du doigt le mur de terre à la gauche de Peter… d’où plusieurs mains surgissent. Toutes les victimes sont là et sont attirées par le sang. Au moment où Charlie revient dans la première salle, les vampires sont en train de faire un festin avec l’illusionniste. Charlie utilise l’arme à feu pour briser le plafond et faire pénétrer un rayon de soleil dans les caves. Il se jette dans le cercle de lumière, au côté de Peter, qui s’exclame qu’il est en train de brûler! Jerry ricane qu’il est en train de se transformer. Peter boit une large goulée de Midori d’une flasque de verre et allume un cigarillo.   
 

Comme Amy arrive et que Jerry la fait se nourrir de son propre sang et l’embrasse et fait tout pour faire monter la tension de Charlie, l’adolescent demande doucement à Peter s’il peut l’allumer. Peter renifle et ouvre de grands yeux. Charlie ajuste une cagoule et une paire de lunettes de protection. « C’était ça, ton plan? » Charlie rétorque que c’est plutôt le plan de Peter. Le magicien approche la flamme du briquet de la combinaison de Charlie, qui prépare un mousqueton de grimpeur. Dès qu’il prend feu, Charlie se précipite sur Jerry et s’attache à lui, cherchant à lui planter le pieu de Saint Michel dans le cœur. Durant leur bataille, l’attention des autres vampires est portée ailleurs et Peter en profiter pour reprendre son fusil et faire exploser d’autres dalles du plafond pour faire pénétrer le soleil. Le rayon de lumière touche Jerry au moment où Charlie l’embroche dans le cœur et tout devient chaotique. Au final, Jerry est réduit en cendres et les victimes redeviennent humaines.   
 

Peter se précipite sur Charlie, allongé sans connaissance, et tente de le réveiller en le traitant d’idiot. Charlie ouvre les yeux sur Amy et ils sourient. Peter se met en colère et jure et demande à Charlie de l’avertir la prochaine fois qu’il compte utiliser ses idées. Peter se laisser alors tomber de soulagement.   
 

L’une des victimes, l’ami de Charlie, mentionne que ça a été une nuit d’enfer.  
 

Dernière scène…  
 

Amy et Charlie sont dans un appartement luxueux… et on reconnaît le penthouse du Hard Rock Cafe. Charlie reçoit un coup de fil de sa mère qui se demande ce qu’il est en train de fabriquer (« des trucs, maman ») et l’informe qu’elle a fait des courses pour la nouvelle maison. Alors que les amoureux reprennent les choses pour aller plus loin, Peter Vincent fait irruption, sans perruque ou maquillage extravagant mais très cool, sur un « si vous êtes nus, je ne regarderai pas. Promis, je ne regarderai pas, je n’ai rien vu! ». Il fait un commentaire comme quoi Peter Vincent n’existe plus et s’éclipse. Amy et Charlie s’enlacent et… c’est la fin.  
 

 

 

 



 
  
  
 
 

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/


Last edited by Idontwanttogo_01 on Sun 21 Aug 2011 - 05:18; edited 1 time in total
Back to top
Kachilight
Fan certifié

Offline

Joined: 01 Apr 2010
Posts: 125

PostPosted: Sat 20 Aug 2011 - 10:27    Post subject: Fright Night Reply with quote

Un énorme merci Idontwanttogo_01 !  
J'ai encore plus envie de voir le film ... ! 
Mais dis, pourrais-tu donner un temps approximatif de la présence de David à l'écran ? 
Back to top
Ava
ça devient une obsession...

Offline

Joined: 21 Sep 2010
Posts: 518
Localisation: Corse

PostPosted: Sat 20 Aug 2011 - 11:55    Post subject: Fright Night Reply with quote

Merci, merci Idontwanttogo! Okay

Vivement septembre, je peux vraiment plus attendre pour voir ce film, encore plus après avoir lu ta superbe critique. Je sais, je suis trop impatiente mais quand il s'agit de David, il n'y à jamais de trop en trop! Mr. Green
_________________
Back to top
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Offline

Joined: 28 Sep 2010
Posts: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

PostPosted: Sat 20 Aug 2011 - 13:43    Post subject: Fright Night Reply with quote

Kachilight wrote:
Mais dis, pourrais-tu donner un temps approximatif de la présence de David à l'écran ? 


25 minutes ou à peu près (oui, je sais, c'est monstrueusement peu pour une film de 2 heures) 
 
 
 
Il faut attendre 45 minutes pour le voir jouer, mais je ne compte pas les 2-3 images du show de Peter Vincent annoncé à la télé ou à l'ordi. 
- Scène "pantalon de cuir" = 5-6 minutes 
- Scène "robe de chambre" = 3-4 minutes 
- Scène "Ed le vampire" = 5-6 minutes * la scène dure beaucoup plus longtemps, mais Peter s'est enfermé dans sa panic room et on n'a de lui quelques flashs 
- Scène "sur son départ" = 5-6 minutes 
- Scène "grande bataille" = 10 minutes 
- Scène "aurevoir" = 2 minutes (et encore) 
 
 

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Back to top
Kachilight
Fan certifié

Offline

Joined: 01 Apr 2010
Posts: 125

PostPosted: Sat 20 Aug 2011 - 15:08    Post subject: Fright Night Reply with quote

Oh, c'est vraiment dommage.
Plus qu'à espérer que le film marche et qu'il y ait une suite avec plus de David ! 
Merci des infos =)
Back to top
Dark Dragonne
Rédacteurs

Offline

Joined: 23 Nov 2009
Posts: 627
Localisation: Sur Mars

PostPosted: Sat 20 Aug 2011 - 15:38    Post subject: Fright Night Reply with quote

Bon cette histoire de gore mais pas trop me rassure un peu Je ne suis pas fan du gore (du film d'horreur en général à vrai dire je n'en regarde jamais)

Et tes remarques sur la traduction me donnent encore plus envie d'attendre le DVD pour regarder le film
_________________
Back to top
MSN
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Offline

Joined: 28 Sep 2010
Posts: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

PostPosted: Sat 20 Aug 2011 - 15:40    Post subject: Fright Night Reply with quote

Mouais... je pensais à toi, d'ailleurs, en faisant le commentaire. Peut-être que si je n'avais vu aucun preview-trailers, je m'en serais contentée en attendant, mais là, c'est insoutenable. Et même pas une petite trace d'écossais (soupir)

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Back to top
MissTennantFantasy
Rédacteurs

Offline

Joined: 14 Jun 2011
Posts: 1,202
Localisation: Les pieds à Vandoeuvre les Nancy, la tête dans les étoiles

PostPosted: Sat 20 Aug 2011 - 21:28    Post subject: Fright Night Reply with quote

Merci beaucoup pour cette review très très complète (mais que je ne lirai pas tout de suite, enfin pas avant d'avoir vu le film....) tu as fait un boulot de malade et j'en ai lu suffisamment pour comprendre que même si notre cher David n’apparaît pas autant de temps que nous le désirerions, il fait son show et il est l'homme du film et aussi que la VF est HORRIBLE  attendre mi-septembre va être très très long
_________________

http://tardis.forumprod.com/forum.php
Back to top
Visit poster’s website
scorp
Rédacteurs

Offline

Joined: 15 Aug 2011
Posts: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

PostPosted: Sat 20 Aug 2011 - 22:29    Post subject: Fright Night Reply with quote

25 minutes sur 2h, une VF pourrie (as usual), et le fait que je ne sois pas adepte des films gore, ça me refroidit...
mais bon, je verrai bien s'il passe dans le ciné près de chez moi.

en tout cas merci beaucoup pour ta critique IDW2G Okay
_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.
Back to top
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Offline

Joined: 28 Sep 2010
Posts: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

PostPosted: Sun 21 Aug 2011 - 05:20    Post subject: Fright Night Reply with quote

Comparaison versions 1985-2011 ajoutée.
_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Back to top
isaf
Tennant Encyclopedia

Offline

Joined: 24 Mar 2009
Posts: 1,261
Localisation: Lausanne

PostPosted: Sun 21 Aug 2011 - 15:51    Post subject: Fright Night Reply with quote


Un grand merci Idontwanttogo_01 pour ta critique. J'avoue ne pas avoir tout lu pour me réserver quelques surprises quand même. Il semble cependant que ce ne soit pas le film de l'année (et les films d'horreur, c'est pas du tout mon genre non plus ). Les critiques françaises (de nouvelles ont été rajoutées dans le premier message, provenant de la presse Québécoise) sont beaucoup plus négatives que les critiques anglaises, mais toutes sans exception font des louanges à David Tennant, le seul qui semble s'en sortir indemne

- De tous, c'est bien le génial David Tennant (Docteur Who) qui tire son épingle du jeu tant l'acteur est juste parfait dans le rôle de Peter Vincent, l'illuminé de service qui apporte un brin de folie jouissif à l'histoire (Source)

- Notre plus grand regret, la transformation du personnage de Peter Vincent (feu Roddy McDowall) d'attachant et distingué acteur de vieux série B en émule mal engueulé du magicien Chris Angel, toutefois bien défendu par David Tennant (Source)

Le film se classe 5ème au boxe-office américain du premier week-end, le plus important pour un film (Source), il semble n'avoir pas engrangé beaucoup d'argent selon les standards Hollywoodien (Aux US, le succès d'un film se mesure à l'argent qu'il remporte et non aux nombre d'entrées).

Et sur la question 3D ou pas 3D, la plupart des critiques françaises disent que la 3D n'est pas très utile mais un site qui a analysé la question donne un résultat de 24 sur 35 pour la 3D (Source)

Et puis si jamais vous l'avez loupé dans le premier message, mon interview préférée pour l'instant de DT sur Fright Night : http://www.tribute.ca/interviews/david-tennant-fright-night/star/47396/

_________________


Un grand grand MERCI à Duam78!!!!
Back to top
scorp
Rédacteurs

Offline

Joined: 15 Aug 2011
Posts: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

PostPosted: Sun 21 Aug 2011 - 18:20    Post subject: Fright Night Reply with quote

rooh vache, je l'avais pas vu celle là!

j'adore le "leather pants lock in a dreamworks vault", qui qui vient cambrioler avec moi??

et comment que la journaliste lui propose d'etre son assistante à al fin, c'est juste énorme.
_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    David Tennant - The Royal Tennant Company Forum Index -> David, sa vie, ses oeuvres... -> Le CV de David -> David au Cinéma All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 311, 12, 1315, 16, 17  >
Page 12 of 17

 
Jump to:  



Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group