David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum
David Tennant - The Royal Tennant Company
Le premier et unique forum francophone dédié à David Tennant
 
David Tennant - The Royal Tennant Company Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



:: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> David, sa vie, ses oeuvres... -> Articles de presse -> 2010
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Duam78
Lady of the Tardis

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 2 754
Localisation: Chartres

MessagePosté le: Mar 5 Oct 2010 - 10:49    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) Répondre en citant



Citation:
Il y a t-il une vie après Doctor Who? «Il y a un inconvénient …»
Une régénération n’est jamais facile, en particulier à Hollywood, mais maintenant David Tennant est préoccupé par la paternité…..»

"Hot dog, jumping frog, Al-Bu-quer-que". David Tennant se met à la chanson pour décrire l'endroit où il filme un remake du film de vampire de 1985, "Fright Night". Le très enthousiaste et optimiste David Tennant décrit le lieu d'une façon toute à fait appropriée grâce au classique des Prefab Spour, the King of Rock’ n’ Roll, et leur hommage au Nouveau-Mexique avec la bonne bouffe rapide et les amphibiens. Au cours de notre interview, ses deux mots les plus sur-utilisés seront «sympa» et «fantastique». Le verre n’est même pas à moitié plein, mais l’espace au-dessus du liquide sert surement à le laisser respirer.

Et jusqu’à maintenant, cela a été une drôle d’année. D’après les critères de n’importe qui d’autre dans le milieu, David Tennant a eu douze mois exceptionnels depuis qu’il a terminé son engagement de Seigneur du Temps. Il y a eu deux films, le déjà mentionné "Fright Night" et, plus près de nous, la comédie romantique "The Decoy Bride" - Le téléfilm dramatique en quatre parties de BBC1 "Single Father" commence cette semaine, mais nous en reparlerons plus loin, et une bonne poignée d’enregistrements de livres-audio, des participations à des cérémonies de remises de trophées et tous les signes extérieurs du succès artistique.

Mais il y a eu aussi un grand échec, son premier depuis plusieurs années. David Tennant est parti à Hollywood dans l'espoir de trouver une série TV qui le ferait connaitre autant aux Etats-Unis qu'il l'est ici. Mais le pilote de "Rex is not you Lawyer", dans lequel il jouait un avocat névrosé, n'a pas été choisi.


Est-ce qu'il a reçu une explication de cet échec?
"Non. Il y a des empires énormes", explique-t-il, "et tu ne reçois aucune nouvelle, on te dit juste ce que tu dois faire. Les mots descendent de l’Olympe et tu ne fais que passer bruyamment.


Est-ce que ne pas être pris a été une surprise?
"Je ne dirais pas cela, répond-il prudemment, "c'est tellement un champ de mines politiques là-bas. Tu dois faire attention à ce que tu dis sur ce que tu connais, parce que tout le monde te raconte des choses qu'ils ne sont pas censés te dire et tu ne sais pas vraiment ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas."


Mais pourtant, il reste philosophe sur cet échec, reconnaissant que les chances pour n'importe quel pilote de devenir une série à part entière sont aussi minces qu'un mannequin au meilleure de sa forme.
"C'était une fantastique expérience", déclare-t-il, "et je suis très reconnaissant pour cela. J'ai beaucoup appris sur le fonctionnement des réseaux de télévisions et ce que je ressens par rapport à ça. C'était une courbe d'apprentissage très intéressante."
"Los Angeles est un endroit incroyable", continue-t-il. "Il y a tellement d'opportunités et il y a cette sorte de naïve sensibilité américaine où tout est possible, doublé avec cet esprit très dur où rien n'est possible. C'est un lieu fascinant et je me suis retrouvé à aimer cela de plus en plus et aussi à le détester de plus en plus tout autant. C'est un bel endroit avec beaucoup d'opportunités, mais en même temps il y a une vraie dureté. Je pense que tu dois juste apprendre à savoir comment négocier cela."

Un conflit de calendrier avec le tournage du pilote l'a forcé à renoncer à "Burke and Hare", le très attendu conte de John Landis sur les "hommes de la résurrection" d'Edinburgh, avec Simon Pegg et, maintenant, Andy Serkis. Si cela est une raison supplémentaire pour regretter son séjour à Los Angeles, qu'est-ce qu'il y a trouvé de plus attractif?
"Je pense que c'est le côté optimisme", répond-t-il après une courte pause. "Que tout est possible, que tout est faisable, que tout peut arriver ici. Il y a tellement d'opportunités, il y a tellement de gens faisant un travail tellement extraordinaire à une si grande échelle. Mais bien sûr, c'est toujours compensé par l'inconvénient qu'il y a plus d'acteurs que de cafards. C'est bizarre, je crois que je suis encore en train d'apprendre comment ça marche. J'apprécie le fait d'y tremper un orteil. En fait, j'apprécie le fait d'y tremper un orteil et de me réserver le droit de retourner rapidement à la maison aussi."

Il aurait été presque humain si à un moment pendant cette année de "trempage d'orteil", il aurait jeté un regard mélancolique vers les eaux plus calmes de "Doctor Who" et se serait demandé s'il n'aurait pas du rester une saison de plus.
"Non, ça m'a paru bien, en fait", répond-t-il quand on le questionne sur le bon moment de son départ, "et ça me le parait toujours. Ça m'a paru bien de transmettre le témoin et qu'il continue à prospérer. Je pense que c'était tout exactement comme je souhaitais qu'il le soit."


Est-ce qu'il a regardé son départ le jour du Nouvel An, en même temps que le reste du pays?
"Bien sûr", répond-t-il avec perplexité. "J'étais chez moi à Londres le premier de l'an et c'est là où j'ai regardé le dernier épisode. J'étais ému, naturellement. C'était un mélange bizarre d'émotions, mais par dessous tout, j'en étais vraiment fier, très fier d'être sorti sur un succès."


Tom Baker, un des prédécesseurs de David Tennant dans le Tardis, a un jour décrit sa vie après avoir été radié en tant que Docteur comme étant "confuse et décevante" et "un atroce échec". Est-ce qu'il pense que le rôle est, dans tous les sens du terme, une épée à double tranchant?
"Il y a un inconvénient", admet-il, "mais pour mon expérience les avantages l'emportent largement parce que j'ai tellement aimé faire cela que je n'aurais manqué cette occasion pour rien au monde. C'était juste merveilleux et cela a créé beaucoup, beaucoup plus d'opportunités que ça en a fermé. Je pense que ma vie est dans un endroit très différent et ma carrière est dans un endroit totalement différent qu'elle ne l'était avant que je fasse "Doctor Who" et que c'est à 90% positif."


Que pense-t-il de la dernière saison et du nouveau Docteur, Matt Smith?
"Je suis très nerveux à en parler", hésite-t-il , "parce que tout ce que je dis est transformé en petite phrase et utilisé par le Daily Mail comme preuve que je suis un..... Sincèrement, je pense que c'est brillant. J'ai aimé chaque seconde. C'est génial pour moi de le regarder à nouveau comme un simple téléspectateur. Je sais que Matt allait être fantastique et il l'est."

Comment est-ce que vous survivez à un rôle comme "Doctor Who"? Dans le cas de David Tennant, le plan est qu'il n'y a pas de plan. "Je n'ai jamais été très tactique", dit-t-il, "J'ai plutôt tendance à rechercher le prochain projet intéressant".
Cette philosophie l'a conduit au rôle principal de "Single Father", la nouvelle comédie dramatique de Mick Ford (qui a écrit "Inspector George Gently", "William and Mary" et "Ashes to Ashes"). David Tennant y joue Dave, un photographe de Glasgow, qui se retrouve seul pour élever ses quatre enfants après la mort de sa femme, et qui tombe amoureux de Sarah (Suranne Jones), la meilleure amie de sa femme décédée.


On dirait que ça ressemble à ce qu'Hollywood appelle un "mélo larmoyant".
"A cause du sujet, c'est inévitablement très émotionnel", admet-il, "mais j'ai du mal à appeler ça un "mélo larmoyant" parce que ça met en avant la sentimentalité et ce qui est beau dans ce scénario c'est comment brutalement ça devient non-sentimental."
On imagine qu'un attrait supplémentaire, après avoir du utiliser l'accent américain pendant un bon moment, est de pouvoir utiliser son accent d'origine. Et Mike Ford lui a rendu les choses encore plus simples en donnant au personnage le même prénom.
"Non, non", rigole-t-il, "on ne m'appelle jamais Dave, toujours David. En fait, assez bizarrement, mon père m'appelle Dave depuis. Seulement de temps en temps et personne d'autres ne le fait. Et ça ne semble jamais marcher. Je veux dire, ça ne me choque pas, mais je ne correspond vraiment pas au prénom."


Est-ce qu'être entouré d'enfants lui a donné envie d'en avoir? "Comment savez-vous que je n'en avais pas envie avant?", répond-t-il énigmatiquement.
Il décide de ne pas rentrer dans les détails et la conversation s'en va vers le sujet moins potentiellement polémique des Beatles. En même temps que le dernier livre de Philip Pullman, "The Good Man Jesus and the scoundrel Christ", il lit en ce moment un numéro de "Rolling Stones" qui liste les cent meilleures chansons des Beatles.
"Je n'ai jamais vraiment aimé les Beatles", admet-il, "Je ne les ai jamais détesté mais je n'ai jamais eu une fascination particulière pour eux. Mais depuis ces dernières années, j'ai ressenti une légère admiration monter. Ils ont choisi comme numéro un A day in the Life, qui est ma chanson préférée des Beatles, donc je me sens sur le bon chemin".

Est-ce qu'il a réussi à voir son prédécesseur en tant que Seigneur du Temps, Christopher Eccleston, dans le récent téléfilm "Lennon Naked"? "Je l'ai manqué", répond-t-il, "Il y a une distribution incroyable. En fait, on s'est croisé à une séance de diction. Il révisait son John Lennon et moi je travaillais mon accent américain."
Ce genre de chose est surement dangereux? Deux docteurs – quatre cœurs – dans la même pièce du même continuum espace-temps? "Je crois que c'est un risque", approuve-t-il, "et nous avons réussi à le surmonter en prenant un thé."

Parler des futurs projets est vague, mais les États-Unis semblent être mis en attente pour le moment. "J'imagine que je vais probablement rentrer à la maison en octobre et voir ce qui va se passer ensuite", c'est-tout ce qu'il offre, avant de souligner son plan de carrière très britannique. "Bafouiller a plutôt bien marché pour l'instant. Je suis heureux simplement de continuer comme cela."


Traduction par Isaf
Relecture par Duam78


©Radio Times - 2010- Toute reproduction, partielle ou complète, est interdite sans autorisation des Webmasters.




_________________

Merci Circus Doll pour l'avatar


Dernière édition par Duam78 le Mar 5 Oct 2010 - 13:38; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Oct 2010 - 10:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Flo
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 272

MessagePosté le: Mar 5 Oct 2010 - 10:59    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) Répondre en citant

Merci ! Okay
Je vais lire ça de suite
_________________
Il faut profiter de la vie !!
Revenir en haut
Hamadryade
Fan certifié

Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2010
Messages: 136
Localisation: Contrée du Ponant

MessagePosté le: Mar 5 Oct 2010 - 11:49    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) Répondre en citant

Ah, vilaine...
Bon bah je ferai pas de scans, na !
_________________
When a smile, as simple as his, is enough to illuminate your day, you know you're definitly in love.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ambre94
Fan officiel

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2009
Messages: 154
Localisation: Val de Marne

MessagePosté le: Mar 5 Oct 2010 - 12:22    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) Répondre en citant

Merci pour l'article ! 
Moins de pression pour le trouver comme ça ! Mr. Green

Petit edit : euh, est-ce que c'est normal qu'il n'y ait pas la fin de l'article ???
_________________
Revenir en haut
Doctor Zat
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2010
Messages: 345
Localisation: Dans le tardis avec Ten

MessagePosté le: Dim 10 Oct 2010 - 16:30    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) Répondre en citant

Super ces scans, merci. je serais quitte d'acheter le magazine du coup
_________________


Le Docteur à Rose: "J'ai mis le feu à un soleil pour vous dire au revoir"
Revenir en haut
unicorn
Fan en devenir

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2010
Messages: 36
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 12 Oct 2010 - 17:06    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) Répondre en citant

Merci pour l'article. Je n'en pouvais plus de ne plus rien lire sur David. La photo avec tous les enfants est vraiment formidable.
_________________
All the world 's a stage
Revenir en haut
isaf
Tennant Encyclopedia

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 1 261
Localisation: Lausanne

MessagePosté le: Dim 31 Oct 2010 - 19:36    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) Répondre en citant



Traduction postée dans le premier message. Un grand merci à Duam pour la relecture.
_________________


Un grand grand MERCI à Duam78!!!!
Revenir en haut
Flo
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 272

MessagePosté le: Lun 1 Nov 2010 - 18:02    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) Répondre en citant

Merci pour la trad' !
Faudra que je prenne le temps de le relire en français alors
_________________
Il faut profiter de la vie !!
Revenir en haut
mikkie
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2009
Messages: 148
Localisation: Living in Lucid Dreams

MessagePosté le: Lun 1 Nov 2010 - 19:54    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction) Répondre en citant

Merci pour la traduction Okay
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:15    Sujet du message: Radio Times - is there a life after Doctor Who ? (avec traduction)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> David, sa vie, ses oeuvres... -> Articles de presse -> 2010 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  



Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com