David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum
David Tennant - The Royal Tennant Company
Le premier et unique forum francophone dédié à David Tennant
 
David Tennant - The Royal Tennant Company Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



:: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> David, sa vie, ses oeuvres... -> Articles de presse -> 2008
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Smallbeetle
la cinémateuse

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 846
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 26 Mai 2010 - 01:20    Sujet du message: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction) Répondre en citant


 

Citation:

Hier soir David Tennant a fait son retour sur le petit écran incarnant le Doctor dans Doctor Who. L’acteur de 36 ans est considéré par beaucoup de téléspectateurs comme étant la meilleure incarnation. Loin d’afficher sa célébrité, il se montre discret face aux médias, ne donnant pratiquement jamais d’interviews et étant très vigilent quant à l’utilisation de son nom lorsqu’il est associé à des associations caritatives. Dans cette rare interview, son ancienne colocataire lui parle de son éducation religieuse, sa voiture hybride et ses avis sur sa renommée. Elle révèle également ce qu’elle sait de son caractère d’acier et de sa façon de s’habiller.

Arabella Weir rencontre David Tennant:

Depuis l’âge de trois ans, David Tennant a passionnément voulu interpréter le rôle du Docteur. Il n’était sans nul doute pas le seul qui rêvait de jouer un Seigneur du Temps – mais c’était une aspiration peu probable pour un garçon qui, comme Gordon Brown, était fils de prêtre presbytérien.

Et à la différence de tous ces autres petits garçons, il a en effet grandi pour jouer le Docteur – actuellement dans sa 10ème incarnation le samedi soir à la télévision.

Son père, le Révérend Sandy McDonald, occupe le ministère de l’Eglise d’Ecosse à Paisley, près de Glasgow. David est donc allé régulièrement à l’église jusqu’à la fin de son enfance – et son père était également aumônier dans son école primaire.

Selon David, Sandy est « un orateur remarquable, plein d’entrain et distrayant » (et je peux le confirmer, l’ayant vu prêcher derrière son pupitre.)

Est-ce le fait d’avoir connu la popularité des discours de son père, demandé-je, qui l’a conduit vers une carrière d’acteur?

« Probablement. J’étais très jeune lorsque j’ai décidé que c’était ce que je voulais faire, il est donc difficile de dire dans quelle mesure mon père m’a influencé.

« Je me souviens, après avoir vu Jon Pertwee se transformer en Tom Baker dans Doctor Who, avoir eu une conversation avec mes parents à un très jeune âge au sujet des acteurs, de ce qu’ils faisaient. Je me souviens avoir compris la différence entre un personnage et un acteur, comme ils me l’expliquaient. J’avais clairement compris ce qu’était la fiction – et je me suis toujours senti mal à l’aise quand des gens parlaient d’enfants qui ne faisaient pas la différence entre la fiction et la réalité.

« J’avais peut-être seulement trois ans et j’étais simplement fasciné par le Docteur. Mais j’étais tout à fait certain que je ne voulais pas être un Seigneur du Temps – je voulais être la personne/l’acteur qui jouait un Seigneur du Temps » dit David, qui a dû changer son nom en Tennant quand il a commencé à jouer parce qu’il y avait déjà un David McDonald dans le syndicat des acteurs.

Ses parents, toujours encourageants et positifs, ont essayé de le diriger vers des carrières plus sûres.

Cependant, David m’a dit qu’il n’a “jamais hésité” à propos de son choix – plutôt extraordinaire, lorsque l’on considère qu’il avait décidé de son avenir alors qu’il n’était qu’en « maternelle ». Le fait qu’il soit autant déterminé est probablement le trait de caractère qui le défini le plus – et il était évidemment autant déterminé qu’il ne l’est à présent.

Nous nous connaissons bien, nous nous sommes rencontrés pour la première fois en octobre 1993. En tant qu’actrice, j’étais partie à Glasgow jouer dans une série appelée « Takin’ Over the Asylum » – sur une station radio dans un asile (en Ecosse). Ma première scène était avec un jeune acteur écossais – c’était bien sûr David, qui jouait un adolescent bipolaire (*trouble de l’humeur).

Il avait 22 ans et venait tout juste de commencer sa carrière d’acteur, néanmoins sa confiance et sa détermination étaient stupéfiantes. D’emblée, nous nous sommes bien entendus et très vite l’année suivante il a déménagé à Londres où il avait loué une chambre dans ma maison pendant cinq ans.

Ensuite son succès doit beaucoup du fait de sa détermination dont je parlais. Cela ne veut pas dire qu’il est insensible, méchant ou qu’il manque de générosité; c’est plutôt le contraire. Mais il est absolument déterminé – en fait d’une manière enviable pour un homme qui travaille dans un métier qui engendre indéniablement l’insécurité et le manque de confiance en soi.

Il était toujours capable de se débrouiller. A 17 ans il a quitté sa maison pour aller vivre à Glasgow – d’abord avec sa grande sœur et ensuite avec des camarades d’études – jusqu’à ce qu’il ait terminé ses études à l’école d’arts en 1991. Cela l’a rendu exceptionnellement indépendant pendant ces années.

Et il est très organisé. Quand nous vivions ensemble, je me moquais de lui à propos de ses CDs rangés par ordre alphabétique, par exemple.

Toujours seul (les tabloïdes l’ont “lié”, souvent faussement, avec diverses femmes, y compris Kylie Minogue), David est assez prudent dans tous ses choix. Le seul domaine dans lequel il se lâche est celui du choix de ses vêtements. En fait sa garde-robe peut-être très haute en couleur, c’est pourquoi ceux qui le connaissent lui ont rapidement donné la réputation de « métrosexuel ».

Les premiers jours beaucoup de mes amis (principalement des hommes, j’avouerai) pensaient qu’il devait être gay. « Il doit l’être – tu es sa meilleure amie, et regarde la façon dont il s’habille », protestaient-ils.

Laissant de coté le fait que sa relation avec moi était le reflet de sa sexualité, j’ai dû leur faire comprendre que ce n’est pas parce qu’un homme porte un costume de velours rouge et qu’il est capable de se lier d’amitié avec une femme et qu’il ne dort pas avec elle que cela signifie forcément qu’il est homosexuel.

David, en attendant, n’a pas pris toutes ces moqueries au sérieux; il est tellement le contraire d’un macho et impartial que la spéculation sur sa sexualité ne l’a jamais derangée/atteinte. « Pourquoi cela » dirait-il. Maintenant, c’est ce que j’appelle un vrai “métrosexuel”.

Depuis tout ce temps que j’ai connu David, il n’a jamais été au chômage. Ce n’est pas qu’il soit le meilleur acteur du monde – c'est plus que son succès est dû à une multitude talents et son inébranlable confiance en lui-même.

C’est assez étonnant de voir à quel point il est devenu célèbre. Souvent, quand nous sommes ensemble, de nombreuses femmes sont à deux doigts de s’évanouir. Craint-il d’être harcelé par des fans?

“Cela dépend,” dit-il. “Certains jours c’est difficile; d’autres jours, pas du tout – et, de toute façon, qui suis-je pour me plaindre de la difficulté d’être célèbre ? Ca ne l’est pas.”

A la différence de certains, David n’accepte pas aveuglément les invitations à des fêtes sans fin et les extras offerts aux célébrités; il est aussi de plus en plus réticent pour donner des interviews écrites.

Cela parce qu’il veut être maître des ses dires et gestes je suppose, et il n’aime pas l’idée d’être incapable de contrôler ce qui est écrit à son sujet ?

“C’est vrai que je contrôle plus ou moins les choses autour de moi, je suis d’accord”, dit-il. “Mais c’est trop facile de devenir semblable à ce que l’ont dit de vous. Je suis beaucoup plus heureux de passer à la radio en disant des idioties pendant 20 minutes. Je suis un acteur, après tout.”

Il souscrit aussi à l’opinion de Marlon Brando sur les acteurs qui parlent à tort et à travers à propos des affaires du monde: “Juste parce qu’un type célèbre ne fait pas ce qu’il pense intéressant.”

Mais, je sais qu’il se soucie du changement climatique – (et) il a acheté une voiture hybride.

“Exactement,” répond-il. “A présent, je ne suis bien sûr pas un pro Al Gore, mais j’ai aimé l’idée de faire my bit. Et ensuite vous avez quelqu’un qui vous dit que le côut environnemental dans la fabrication d’une voiture préalable [Toyota] une Prius [voiture à moteur essence électrique] est plus néfaste que la conduite de monstres qui consomment à l’excès pendant 10 ans.


« Je n’ai aucune idée de ce qui est vrai, bien que je devrais bien sûr le découvrir. La personne qui m’a dit ça peut avoir une dent contre Toyota. Donc je ne veux pas entrer dans un conflit concernant un sujet que je ne maitrise pas suffisamment. Il est très facile par l’idée que vous avez une opinion documentée juste parce que des gens vous le demandent.”

En ce qui concerne l’utilisation de la célébrité pour promouvoir une association caritative – n’est-ce pas une bonne idée?

“C’est un fait que de saupoudrer un peu de célébrité sur certaines causes fait probablement la différence. Et peut-être est-ce pompeux de s’asseoir chez soi en pensant que je veux préserver mon intégrité quand, en réalité, si tu avais agité un drapeau d’alerte sur quelque chose, ça rapporterait quelques livres pour une association caritative.

« C’est un équilibre que j’ai trouvé un peu difficile, pour être honnête. En gros, en somme je m’en suis sorti tant bien que mal, essayant de faire quelque chose de décent de temps en temps.

« Est-ce déplacé d’avoir le pouvoir d’influencer les choses et de choisir de ne pas le faire parce que vous avez peur d’être mal perçu ? Je ne sais pas. Je n’arrive pas à être logique là-dessus, de toute façon. Je ne suis pas sûr d’être assez vaniteux pour ça.”

Il faut garder son sang froid pour ne pas prendre la grosse tête avec le fait que des fans l’ont élu meilleur Docteur de tous les temps, dans un sondage d’un magazine de la BBC. Et ils seront sans doute ravis de savoir que David n’est pas encore fatigué de son rôle de Seigneur du Temps. Effectivement, il reste encore trois épisodes spéciaux à l’horizon.

Pendant ce temps, il est sur le point de relever un défi indiscutablement plus grand avec le rôle d’Hamlet pour la Royal Shakespeare Company. Naturellement, il est plutôt nerveux d’attaquer ce sommet difficile – mais en même temps, s’il ne l’était pas, il ficherait probablement tout en l’air. “J’ai toujours cette voix presbytérienne dans ma tête qui dit ‘tu pourrais faire mieux’,” admet-il. “Mais j’aime plutôt ça".




article original : http://totallytennant.blogspot.fr/2008/04/arabella-weir-talks-to-and-about-…


Traduction par Smallbeetle
©The Sunday Times - 2008  - Toute reproduction, partielle ou complète, est interdite sans autorisation des Webmasters.


 



 

_________________
Smallbeetle
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Mai 2010 - 01:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
aurelia
Fan

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2010
Messages: 92
Localisation: pau

MessagePosté le: Jeu 27 Mai 2010 - 09:31    Sujet du message: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction) Répondre en citant

Merci beaucoup !! texte très intéressant!!
Revenir en haut
Doctor Zat
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2010
Messages: 345
Localisation: Dans le tardis avec Ten

MessagePosté le: Jeu 27 Mai 2010 - 09:37    Sujet du message: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction) Répondre en citant

Merci beaucoup.

Cette intreview est très intéressante à lire Okay
_________________


Le Docteur à Rose: "J'ai mis le feu à un soleil pour vous dire au revoir"
Revenir en haut
lilbulle
Là faut s'inquiéter...

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2009
Messages: 1 147

MessagePosté le: Jeu 27 Mai 2010 - 11:32    Sujet du message: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction) Répondre en citant

Merci pour la traduction de l'interview.
Comment peut-on penser une seule seconde que David est gay à cause des vêtements qu'il porte?
Revenir en haut
MSN
Smallbeetle
la cinémateuse

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 846
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 27 Mai 2010 - 12:28    Sujet du message: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction) Répondre en citant

lilbulle a écrit:
Merci pour la traduction de l'interview.
Comment peut-on penser une seule seconde que David est gay à cause des vêtements qu'il porte?


C'était il y a quelques années, je ne pense pas que maintenant les gens qui le pensaient le pensent maintenant


PS: "Il n'y a rien efféminé chez moi, ok?"


_________________
Smallbeetle
Revenir en haut
Claire
Fan certifié

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 139
Localisation: Tours

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010 - 19:42    Sujet du message: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction) Répondre en citant

Merci pour cette traduction !! Okay
Revenir en haut
Rose Bleue
Fan en devenir

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2010
Messages: 26
Localisation: Nantes/ Clermont-Ferrand

MessagePosté le: Lun 31 Mai 2010 - 00:55    Sujet du message: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction) Répondre en citant

Merci beaucoup pour la traduction de cette interview. Elle est très intéressante.
Revenir en haut
Smallbeetle
la cinémateuse

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 846
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 31 Mai 2010 - 09:14    Sujet du message: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction) Répondre en citant

Heureuse qu'elle vous plaise ^^
_________________
Smallbeetle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:23    Sujet du message: The Sunday Times - Interview de l'ancienne colocataire de David Tennant (avec traduction)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> David, sa vie, ses oeuvres... -> Articles de presse -> 2008 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  



Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com