David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum
David Tennant - The Royal Tennant Company
Le premier et unique forum francophone dédié à David Tennant
 
David Tennant - The Royal Tennant Company Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



:: Conférence de presse de The Waters of Mars (avec traduction) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> David, sa vie, ses oeuvres... -> Articles de presse -> 2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
isaf
Tennant Encyclopedia

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 1 261
Localisation: Lausanne

MessagePosté le: Mar 10 Nov 2009 - 22:14    Sujet du message: Conférence de presse de The Waters of Mars (avec traduction) Répondre en citant

Conférence de presse pour "Doctor Who : The Waters of Mars" 


 


Transcription de la conférence de presse donnée par Russel T Davies et David Tennant juste après la diffusion à la presse de The Waters of Mars.
La transcription suit cette version ci : http://news.pinkpaper.com/Feature.aspx?id=1652 . Vous pourrez en trouver d'autres moins longues sur d'autres sites.


 
Citation:
ATTENTION, spoiler sur les épisodes finaux et Children In Need

"Mets aux enchère ton caleçon pour Children In Need!"

PinkPaper.com était à une projection du nouvel épisode spécial de Doctor Who, The Waters of Mars. Voici ce qu’en avaient à dire le producteur et scénariste Russell T Davies et le Docteur lui-même, David Tennant.
Darren Scott
Pink Paper Magazine
6 November 2009


Est-ce que c’est un des épisodes les plus noirs/effrayants que vous n’ayez fait?

Russell T Davies: Est-ce que c’est l’un des plus effrayants? Sûrement, oui.

David Tennant: je pense que ca raconte un différent genre d’histoire. Il se passe un long moment avant que le Docteur ne prenne le contrôle. C'est ce qui est troublant. Ce n’est pas la structure standard. On s’attend à ce que le Docteur prenne le contrôle beaucoup plus tôt, on s’attend à ce que le Docteur sache comment il va faire et comment il va s’en sortir et il ne le fait pas. Même s’il gagne à la fin c’est une victoire amère et des gens meurent. Ca fait partie de l’histoire de devoir dire ou nous allons.

Russel: Ce n’est pas si effrayant, c’est intense.

David: Oui, c’est intense.


Avez-vous encore des idées qui vous viennent pour Doctor Who, et si oui, qu’est-ce que vous allez en faire vu que vous ne pouvez plus les utiliser?

Russel: Je ne sais vraiment pas. Parce que je sais depuis 2 ans que je vais finir, donc en quelque sorte je me suis arrêté. Je crois qu’il y une une bonne histoire Doctor Who sur Twitter à raconter. Tu peux seulement communiquer avec 140 caractères. Parce que je suis juste trop jeune et trop branché Mais non, pour être honnête. C’est mort pour moi. Comme un vieux chat.

David: Quoi?!


Visez-vous encore les enfants avec cet épisode?

David: Oh oui.

Russell: Oh oui, absolument. Avez-vous déjà lu un livre d’Harry Potter?

David: Ou vu un film d‘Harry Potter?

Russel: C’est la mère et le père d’Harry Potter, laissé seul en total étranger sur Mars. Je crois que les enfants riraient à vos inquiétudes. Sérieusement. Ce que j’aime là-dessus, c’est que c’est une histoire compliquée. Franchement, c’est vraiment très intelligent. Les choix de la moral du Docteur qui sont pris dans une énigme temporelle - et des enfants de 6 ans peuvent suivent cela. Très facilement….et je pense que c’est une télévision fantastique pour les enfants. Si personne ne regarde, je les gifle. C’est le genre de défi que vous leur donnez.


N’y a-t-il aucune indication concernant la direction où les choses peuvent aller dans le future, ou pouvez vous ne rien dire?

David: Hé bien, je pense que cela vous donne quelques indices - le fait que le Ood vient pour appeler le Docteur et le fait que le Docteur sait maintenant d'une façon irréfutable qu’il est en train de courir vers sa propre mort et à la toute fin, il dit : "Non, je ne vais pas - je ne vais pas m'énerver contre la disparition de la lumière", ce qui donne un indice sur l’histoire finale je suppose!

Russel: On récolte ce qu'on a semé (All those chickens come home to roost)

David: Oui.

Russel: Pas des poulets de l’espace. A la fin de la série avec Catherine Tate, Davros lui raconte qu’il est responsable de la mort de tellement de personnes - et toutes ces choses arrivent à une fin. Cela montre pourquoi il voyage avec un compagnon humain. C’est le but de cette histoire, il aurait quelqu’un à qui parler, une soupape de sécurité, une échappatoire, il aurait pris un autre chemin. Mais parce qu’il est seul, il est perdu dans sa tête et il va trop loin. Toutes ces choses arrivent à une fin. C’est l’heure.


Est vous vous-mêmes satisfaits de comment vous avez fini ca?

Russell: Oh, magnifiquement!

David: Oui, je pense que l’on raconte une grande histoire de "fin d’une ère" et en même temps on la transmet, ce qui est important. Cette série durait depuis un long moment avant qu'on la ressorte et va sans doute continuer pour très longtemps. On raconte une histoire avec de grands bons vieux adieux et puis on la transmet en pleine santé.

Russell: C’est sympa de savoir si longtemps en avance que vous arrivez à une fin, vous avez la chance de tout faire. Il n’y a rien que nous ayons oublié. Nous voyons le Ood rappeler le Docteur…….. Dans Children in Need dans quelques semaines, vous allez voir la première scène du Docteur arrivant sur la planète des Oods, qui est en fait une scène hilarante. Cette scène est tellement drôle. Tu ne penserais pas qu'à partir de ce moment, ca va devenir si noir et si sinistre.


Est-ce que l’un d’entre vous à gardé un souvenir du plateau?

David: Tu n’as pas le droit. Tu n’as vraiment pas le droit! Les gens croient que tu peux juste partir avec une poche remplie de trucs, mais la licence est très protégée - comme cela doit l’être. A la fin, j’ai reçu une petite boite comme cadeau, avec plein de trucs qu’ils n’avaient plus besoin [Rires]. Je crois qu’il existe un nouveau tournevis sonique maintenant.

Russell: Je ne savais pas……J’ai reçu mon petit orbe de "The End of the World". J’ai du payer pour ca milles livres dans une vente aux enchères. J’étais en fait totalement saoul et pensais avoir acheté un week-end dans le Devon, puis il s’est avéré que c’était un orbe.


Des photos du tournage de la nouvelle série Doctor Who sortent en ce moment. Ressentez-vous quelques regrets?

Russel: Je les regarde direct! [Mime avec sa main] C’était un ordinateur.

David : C’est bizarre. Avant que ca n‘arrive, je me rappelle avoir pensé : "Oh, ca va probablement se passer, nous allons probablement commencer à voir des photos d’eux dans la rue portant des anoraks ou buvant une tasse de thé entre les prises." Et j’étais nerveux sur comment je me sentirais là dessus - je suis ravi que ca continue et je sais que tout le monde est un excellent choix - mais bien sûr tu te sens un peu possessif. Mais j’ai été réconforté par le fait que je ne l’ai pas été en fait. Je suis juste très excité de voir que ca continue, curieux par ce que je vois et je suis très impatient de voir ca. Je suppose aussi parce que je me rappelle ce que ca fait d’être où est Matt maintenant. J’étais juste très excité et j’imagine que je suis très excité de voir quelque qu’un d’autre commencer ce voyage.

Russel : C’est drôle parce que quand tu es à l’intérieur du programme et que tu vois ces choses, tu penses : "Oh, ca raconte tout, ca gâche tout et c’est affreux". Mais une fois à l’extérieur, tu penses "Oh, c’est excitant!".


Êtes-vous actuellement en train de mettre sur pied, concevoir, écrire une version américaine de Doctor Who pour s'adapter au réseau américain?

Russel: Absolument pas. Non. Comme vous le savez, je mens sur ces choses, mais non, absolument pas. Je paris milles livres que non. Je suis en train de développer des trucs - mais des nouvelles choses. Et je ne vais pas vous dire quoi parce que ca ne va probablement jamais exister. Il y a une récession là-bas (Etats-Unis) aussi. Nous allons voir. Un Doctor Who américain. Qui jouerait ca?

David: Je peux faire ça. Je peux faire l’accent.

Russel: Oh, tu n’aurais pas dû dire ça…..

David: C’était une blague! Ne l’imprimez pas!


Pensez vous avoir tout fait ce que vous vouliez avec cette série?

Russell: Je le crois. Je pense que quand j’ai commencé, je n’avais jamais imaginé que ca pouvait aller si loin, comme faire des épisodes avec Peter kay ou alors faire des monstres qui sont des statues ou ramener Davros….. Tu n’aurais jamais pensé que ca pouvait aller si loin. Donc, je suis plus qu’heureux que toutes ces choses aient marché.

David: J’ai eu à faire tellement plus de choses que je n’aurais jamais imaginé, juste jouer le rôle lui-même, avoir pu travailler avec tous les incroyables acteurs. Toutes les choses que j’ai eu à faire – être accroché à des trucs, être explosé et être maquillé en moi-même âgé de 9 millions d’années. Toutes ces choses que je n’avais jamais rêvées. Donc, non, je n’avais pas de check-list, pensant "quand est-ce que je vais faire du vélo à une roue? Ce n’est pas juste!". Non, c’était juste un voyage incroyable, tout le temps surprenant, et je ne l’aurais pas fait d’une autre façon.

Russell: Tu as du monter sur un robot avec Lindsay Duncan. Hilarant. Toutes ces choses chics qu’elle a faites. Et nous l’avons abaissé à ca.


Nous savons que quelques-uns des compagnons reviennent pour votre dernier épisode, pouvez vous confirmer lesquels?

David: Vous avez vu Catherine Tate en tant que Donna. Vous avez vu Bernard Cribbins en tant que Wilf. John Simm en tant que Master…. pas vraiment un compagnon mais il fait partie de l’équipe……

Russell: Jacqueline King qui joue la mère de Donna, Sylvia et la femme du Master - elle est de retour et souffre plus que jamais.

David, comment vous sentez vous d’abandonner le rôle?

David: Comme je viens de le dire, c’était une expérience incroyable. C’était quelque chose sur laquelle je fantasmais quand j’étais enfant, donc c’était une chose incroyable, un peu sur-réel d’être enfin ici et de faire parti de ca. C’est quelque chose dont je serais fier à jamais.


Récemment, Elisabeth Sladen a dit qu’elle s’inquiétait pour vous David, sur comment vous allez faire face à ne plus être le Docteur et elle pensait que vous pourriez finir en désintox!

David: Si je finis en désintox, je téléphonerais au Star immédiatement et m’assurerais que vous soyez dehors. Vous serez premier sur ma liste d’appel. En ce moment, ca ne semble pas être comme cela, mais qui sait? Ne jamais dire jamais.

Russell: Elle est encore saoule dans ce tonneau, Lis!


A quoi a ressemblé le dernier jour?

David: Mon dernier jour était en fait sur le plateau de The Sarah Jane Adventures, qui va être diffusé cet après-midi.

Russel : Il y a eu 1.3 million de téléspectateurs hier, brillant….

David : La dernière phrase que j’ai dis en tant que Docteur se situe à la moitié de l’épisode de ce soir : "You two, with me, spit spot". C’étaient les derniers mots que j’ai prononcé dans le costume! J’imagine que c’était privé de toute qualité épique. Mais c’était probablement mieux. C’était très émouvant de dire au revoir. Filmer les toutes dernières scènes était très triste. Il y a beaucoup de scènes dans le dernier épisode qui sont tristes et sont très tristes à jouer. Si l’une d’entre elles avaient coïncidées avec le vrai dernier jour, j’aurais eu des problèmes. J’étais un peu troublé, mais ca ça allait.


Et qu’est ce qu’il y avait dans la boite de souvenirs que vous avez reçu?

David: J’ai reçu mon propre tournevis sonique et je l’ai mis dans un lieu sécurisé parce que j’ai soudainement eu peur d’être cambriolé chez moi et de le perdre. Donc je l’ai enfermé quelque part!


Votre tête a été sur toutes pleins sortes de marchandises - y compris des sous-vêtements. Quelle est la chose la plus étrange où vous avez vu votre visage?

David: Des caleçons c’est sûr. Des yaourts pendant un moment. Des yaourts allégés, de toute évidence. Je ne sais pas, ca n’arrête pas - des bombes pour le bain.

Russel: Le gâteau. J’aime découper ta tête sur le gâteau. Je fais ca tous les jours.

David: Directement à travers mon nez! Je pense que les caleçons sont probablement la chose la plus étrange, juste parce que ce sont des caleçons.

Russel: Ton visage est sur des caleçons? Vraiment?

David: Oui, ca l’est vraiment.

Russel: Où ca sur les caleçons?

David: [montre l'entre-jambes] C’est…..c’est……c’est droit au milieu. J’en porte un en ce moment. [Russel hurle de rire]. Je vais les donner au Daily Record plus tard.

Russel: Mets aux enchères tes caleçons pour Children In Need!


Avez-vous gardé quelques-uns de ces trucs comme souvenir - comme le pot de yaourt?

David: Je n’ai jamais reçu de yaourt. As-tu eu un yaourt?

Russel: Je n'en ai jamais vu en fait……

David: Non, je n’ai jamais vu de yaourt. [Quelqu’un lui dit qu’il a été vu en train d'en manger un] Vraiment? J’ai été clairement saoul pendant quatre ans. C’est une blague!

Russel: Lis Sladen comme toujours…

David: Je ne crois pas que j’ai été sur une boite de pic-nic. Est-ce que j’ai été sur une boite de pic-nic?

Russel: Oh oui.

David: J’ai effectivement quelques figurines plastiques. Il y a maintenant celles de William Hartnell, Patrick Troughton, Jon Pertwee, Tom Baker et tu sais……J’aimerais bien avoir un homuncule plastique de moi-même. C’est une chose assez étrange et je ne suis pas certain que c’est entièrement sain mais c’est assez drôle.


The Waters Of Mars est dédié à Barry Letts, qui est décédé au début de ce mois.

Russel: Il était un des meilleurs producteurs de Doctor Who et de beaucoup d’autres programmes, en fait. Il faisait les séries classiques du dimanche après-midi et a produit les années Jon Pertwee. Et puis il a choisi Tom Baker. Il a choisi Lis Sladen aussi. C’était un personnage extraordinaire dans l’histoire de Doctor Who et dans la culture pop - et il est décédé, malheureusement. Donc, bien sûr, nous voulions lui faire cet hommage à l’écran.

David: Il était une des personnes qui a écrit, produit et réalisé Doctor Who.


Est-ce que David voit son futur plein de conventions Doctor Who?

David: Ne jamais dire jamais. Je ne sais pas. Ce serait sympa d’essayer. Trois d’entre nous sommes allés au Comic-con de San Diego, qui n’était pas vraiment comme une convention Doctor Who parce que c’est presque un évènement sur les médias vraiment, autant qu’une convention de fans. Bien que ca a commencé comme une convention de fans et ca l‘est encore, dans les cœurs. Je ne sais pas. Je n’ai rien prévu immédiatement. Mais ne jamais dire jamais.


De quels épisodes réguliers ou spéciaux êtes-vous le plus fières?

Russel: On nous demande toujours ca…..

David: C’est dur de choisir un favoris parce que ca semble tellement injuste

Russell: Je les aime tous ….. Et aussi, il n’y a vraiment pas d’épisodes que nous n’aimons pas. Si tu oublie un épisode, tu insulte tous tes amis et collègues qui ont travaillés sur cet épisode.

David: Et je n’ai pas encore vu les deux derniers, donc je ne peux pas commenter.

Russell: Ils seront en haut de la liste, c’est sûr.


Pouvez-vous toujours porter un costume bleu?

David: Vous savez, la seule chose…… il y a une certaine marque de chaussure que j’avais l’habitude de beaucoup porter je ne le fais plus maintenant parce que ca le ne fait pas. C’étaient mes propres chaussures avec lesquelles j’ai commencé, il y a quatre ans, c’était avec ma propre vielle paire. Peut-être je vais dépasser cela.


Pouvez-vous partager l’une des choses les plus inspirantes ou émouvantes qu’un enfant ai dit ou écrit pour vous sur Doctor Who?

Russell: Des dessins. Nous recevons tous pleines de sortes de lettres et de choses, des adultes aussi. Des lettres extraordinaires, parfois sincèrement émouvantes. Mais les dessins d’enfants - Les Daleks se battant contre les Cybermen - nous avons remplis cet espace dans l’imagination des enfants et leur joie quand ils écrivent. J’ai vraiment trouvé ça très émouvants.

David: C’est drôle. Assez souvent quand je rencontre des enfants, ils ne savent pas quoi dire, ils sont un peu dépassés par ca. Je me rappelle ce que ca me faisait, je suppose. Je me rappelle comment je devenais enthousiasme par cette série, par le monde dans lequel j’étais entrainé et comment ca semblait spécial. Et quand tu sens que tu crée un monde similaire pour les enfants de maintenant et tu peux voir le retour, parce qu’ils ne savent pas comment l’exprimer ou comment te le dire, c’est vraiment spécial.



Traduction par Isaf

©Total TV Guide - 2009  - Toute reproduction, partielle ou complète, est interdite sans autorisation des Webmasters.

 

 

_________________


Un grand grand MERCI à Duam78!!!!


Dernière édition par isaf le Sam 19 Déc 2009 - 18:19; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Nov 2009 - 22:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
pierrelegrand
Fan

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 61
Localisation: prés de Marseille

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2009 - 13:48    Sujet du message: Conférence de presse de The Waters of Mars (avec traduction) Répondre en citant

Un grand bravo et merci pour la traduction . 
Revenir en haut
Calvero
Fan officiel

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2009
Messages: 173

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2009 - 17:35    Sujet du message: Conférence de presse de The Waters of Mars (avec traduction) Répondre en citant

Merci pour la trad' !  Okay

"[...] et à la toute fin, il dit : "Non, je ne vais pas - je ne vais pas m'énerver contre la disparition de la lumière", ce qui donne un indice sur l’histoire finale je suppose!"

Bon, allez, j'ose. Hum... ce sera un épisode très... sombre Mr. Green
*sitcom: pouloum poum tchiii*


_________________
Revenir en haut
mikkie
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2009
Messages: 148
Localisation: Living in Lucid Dreams

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2009 - 20:31    Sujet du message: Conférence de presse de The Waters of Mars (avec traduction) Répondre en citant

Merci pour la traduction.
Revenir en haut
lilbulle
Là faut s'inquiéter...

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2009
Messages: 1 147

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2009 - 21:45    Sujet du message: Conférence de presse de The Waters of Mars (avec traduction) Répondre en citant

Merci beaucoup pour la traduction. Excellente conférence, sympa à lire.
Revenir en haut
MSN
yeles
Space mom

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 828

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2009 - 10:58    Sujet du message: Conférence de presse de The Waters of Mars (avec traduction) Répondre en citant

Citation:
"You two, with me, spit spot"


Mon coeur s'est serré quand j'ai entendu cette réplique... J'imagine aisément l'émotion qu'il a eue pour cette dernière scène dans le costume du Doc...

Citation:
David: C’est drôle. Assez souvent quand je rencontre des enfants, ils ne savent pas quoi dire, ils sont un peu dépassés par ca.


Oh my god... je serais sans doute pire qu'une gosse devant lui, si jamais je le rencontrais en vrai un jour... Je n'ose même pas imaginer.

Merci en tout cas pour la traduction.
_________________
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:26    Sujet du message: Conférence de presse de The Waters of Mars (avec traduction)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> David, sa vie, ses oeuvres... -> Articles de presse -> 2009 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  



Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com