David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum
David Tennant - The Royal Tennant Company
Le premier et unique forum francophone dédié à David Tennant
 
David Tennant - The Royal Tennant Company Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



:: Un RP à plusieurs mains ::
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> Le Coin des artistes -> FanFics
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Angel
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2012
Messages: 1 011
Localisation: Sur l'épaule de Campbell

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 18:16    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Comme tu veux ^^


Perso je vais ramener Jean François et Niels McDonald ^^ Mais c'est pour les besoins de la fin (d'ailleurs, vous me laisserez écrire la fin ? hein ? HEIN ?)
_________________
Je suis L, G, B et T en même temps. Je suis l'arc-en-ciel complet des pull-overs de Campbell. Ice Tea Foot et prend une bière.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 18:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Batcam
Fan sous dépendance

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2011
Messages: 467
Localisation: Haute Loire

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 18:19    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

oh, ça pourrait bien se faire XD
_________________

Armée jusqu'aux crocs, chauve-souris et perverse du RTC
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
scorp
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

MessagePosté le: Dim 6 Jan 2013 - 17:49    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

yeah ça reprend !
_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.
Revenir en haut
MissTennantFantasy
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2011
Messages: 1 202
Localisation: Les pieds à Vandoeuvre les Nancy, la tête dans les étoiles

MessagePosté le: Dim 6 Jan 2013 - 20:26    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

yeah, c'est super!
_________________

http://tardis.forumprod.com/forum.php
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Mar 8 Jan 2013 - 00:56    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Comme TARDIS a l'air un peu absente ces temps-ci, je vais poster immédiatement. Si elle revient et qu'elle est toujours d'accord pour continuer, elle postera ses paragraphes, mais comme ce RP est en attente depuis des mois...   
 
Alors voici la partie Tenth-Tenth II-Peter Vincent. Comme c'est pas mal tout mélangé et que j'ai fait parler plusieurs persos, j'ai tout mis en un seul bloc... un petit plus long. Je ne m'excuserai pas parce que, hey, il faut bien sauver David!!!  
 
Alors bonne lecture et... à toi, Angel!  
 
 
Citation:

Le Tardis les avait menés à bon port, mais il restait une question essentielle à laquelle le Docteur ne trouvait pas immédiatement de réponse, ce qui était plutôt embêtant. Il avait dévié l’interrogation, un peu plus tôt avec une phrase toute faite, mais ça n’allait pas durer.  
 

Quelle était l’utilité de tous ces Davids ici, dans le Monde de David? Que devaient-ils faire? Comment retrouver David Tennant dans un monde parallèle où, de façon logique, il n’aurait pas pu se rendre puisqu’il n’avait pas de Tardis à sa disposition?  
 

Le Docteur écoutait distraitement les conversations autour de lui et se rendait compte à quel point il allait être difficile de mettre cette petite foule en marche dans la même direction. Chacun était persuadé de devoir être le chef parce qu’ils savaient, avec certitude, être le vrai de vrai plus que vrai David! Plusieurs avaient des capacités de leader. Et la plupart de ces ersatz de David avait une grande gueule ou un caractère qui s’imposait. Il se demanda si c’était un trait de personnalité de l’original ou une simple déviation de son métier d’acteur. Est-ce que le vrai David pouvait être à la fois aussi bavard, tranchant, arrogant et poète? Et si oui, comment l’était-il?  
 

Il réalisa soudainement qu’il n’était pas mieux qu’eux tous : le Docteur avait toujours été le chef des événements, mais il n’était, au milieu de ces Davids, qu’un exemplaire. Ouais, bon, un exemplaire avec son vrai double humain. Et il avait un Tardis. Quelle promotion, pensa-t-il tristement : de dernier Seigneur du temps, il était devenu le chauffeur désigné d’un groupe de… de quoi, au fait? Comment nommer une telle bande disparate?  
 

Il pianota rapidement une série de commandes interdisant à quiconque de pouvoir activer le Tardis par mégarde. La sécurité isomorphique ne lui serait d’aucune utilité avec ces gens-là! Il fit se déplacer les personnages shakespeariens Bénédict et Hamlet qui, comme par hasard s’étaient rassemblés près d’une des colonnes et échangeaient leur petite histoire, et enfila sa gabardine. Curieux comme il était rassuré de la sentir peser sur ses épaules.  
 

« C’est votre armure de super héros, non? » dit Campbel Bain avec un clin d’œil complice.  
 

« Une sorte d’uniforme. » coupa Peter Carlisle avec un sourire. « En plus, c’est très pratique pour se protéger de la pluie. J’en ai un semblable, vous savez. »  
 

« Je préfère un parapluie. » bouda Pomfrey. « Et un laquais pour le tenir au-dessus de ma tête, de préférence. Ça fait plus classe. »  
 

« Oh, vous avez encore des laquais à votre époque? » s’enquit Casanova. « Moi qui pensais que vous étiez d’une époque dégénérée! Quel soulagement! »  
 

« Tsssss. Le sortilège d’Impervius est bien plus efficace. » gronda Barty depuis son recoin.  
 

« Il ne pleuvra pas ici, j’en suis certain. » interrompit le Docteur. « Ce manteau n’est pas une armure et je n’aime pas me balader avec un parapluie et je n’ai pas de laquais. Seulement des compagnons. Et ils ne sont pas là pour tenir le parapluie. »  
 

« Juste pour vous sauver la vie à l’occasion. » compléta malicieusement le Docteur humain.   
 

« Comme je le disais avant qu’on nous interrompre… » dit Pomfrey « Je ne vois qu’une chose à faire : attendre que tous les Davids arrivent. Nous pourrons décider d’une stratégie une fois que nous saurons combien nous sommes supposés être. »  
 

Le Docteur se hérissa : attendre? ici? sans bouger? sans rien faire? JAMAIS!  
 

« Je crois que nous devrions explorer un peu les environs. » suggéra Jimmy Murphy d’un ton qui les fit tous taire. « Nous savons que nous sommes au bon endroit, grâce à ce véhicule magique. Autrement, nous n’aurions pas trouvé James Bond et l’elfe qui ont la même apparence que nous. Il y a manifestement quelque chose à faire ici, même si nous ne savons pas encore quoi. »  
 

Nouvelles conversations, mais comme la porte du Tardis était restée ouverte pour l’elfe et James Bond, quelques-uns des Davids commencèrent à se disperser autour de la boîte bleue. Il fallut près de dix minutes, mais le poste de pilotage du Tardis se vida. Il ne resta bientôt plus que le Docteur et son double, l’elfe et les personnages shakespeariens, toujours en grande conversation existentialiste. Le personnage aux longues oreilles se tenait calmement un peu à l’écart, les bras croisés dans une posture imposante, et semblait amusé par le volume sonore des argumentations. Le Docteur et lui échangèrent une mimique très subtile.   
 

« Ce n’est pas plus terrible qu’une finale de foot. » dit l’elfe avec un fantôme de sourire. « Au moins, il n’y a pas de chips et de pretzel qui volent dans tous les sens à chaque but marqué. Et c’est bien plus divertissant. Je n’ai jamais vraiment aimé le foot, à vrai dire. »  
 

Le Docteur se figea : « Comment connaissez-vous ce sport? »  
 

L’elfe pâlit : « Je… je ne sais pas. »  
 

Le Docteur se précipita au milieu des Davids et demanda d’une voix forte qui d’autre avait des souvenirs parasites.  
 

« Des quoi? » fut la réponse générale.  
 

« Des souvenirs appartenant à David Tennant. L’elfe connaît le foot, mais je doute que la Terre du Milieu diffuse les matchs. »  
 

« Comment voulez-vous qu’on sache si on a ou pas des souvenirs parasites? » bougonna Peter Vincent.  
 

« Commençons par les souvenirs d’enfance. Où vous êtes né, qui était votre meilleur ami, si vous avez eu un chien, un chat ou un poisson rouge. » proposa Eddington.   
 

« Et comment savoir si ce souvenir est à nous? Si je dis que j’ai un frère et une sœur, comment pouvez-vous savoir que ce souvenir n’est pas le mien? »  
 

« Il nous faut une biographie de David Tennant. Votre Tardis pourrait nous conduire dans une bibliothèque? Il faut une approche méthodique et un ouvrage de référence. » poursuivit Eddington.  
 

« J’ai gardé le journal où on parlait de sa disparition. » dit Campby en sortant le journal froissé de la poche arrière de son jeans.  
 

« Ce n’est pas suffisant. » protesta Eddington, qui tenait à une approche cartésienne et scientifique de la situation.  
 

Le Docteur humain renifla et donna un coup de coude à son double : « Allez, va faire imprimer la bio de ce type, qu’on en finisse. Le Tardis a accès à toutes les bases de données de l’histoire. On ne fait pas mieux! »  
 

Commençant à connaître le groupe, le Docteur fit une douzaine de copies. Bien lui en pris! Pomfrey en prit une pour lui seul, de même que Barty Junior et Peter Vincent. Ce dernier y jeta un œil indifférent avant de la donner à un autre Peter qui s’y plongea avec délice. Il avait l’habitude d’éplucher de la paperasse pour ses enquêtes policières, sans doute. Jimmy Murphy, et Dave Tiler en prirent une autre. Campbell Bain dévora les mots, puis expliqua les termes inconnus à l’espèce de luciole cartoon jugée sur son épaule. Peter Vincent les observa un instant avant de sortir un nouveau cigarillo qu’il alluma en s’adossa à l’étrange boîte bleue.  
 

Il n’avait aucune envie de ressasser son enfance. Il y avait survécu, c’était suffisant. Les autres pouvaient bien s’agiter et essayer de trouver des indices sur l’espèce de quête à laquelle ils étaient forcés de participer. Pas lui. L’instant présent, c’était tout ce qui comptait. Et à cet instant, son cigarillo était suffisant. Il remarqua qu’il n’était pas le seul à ne pas lire la bio du type.  
 

« Je n’en ai pas besoin. J’ai déjà trouvé le souvenir parasite. » dit le Docteur.  
 

« Et j’ai forcément le même. » dit le double du Docteur. « Notre fille? »  
 

« Yep. » fit l’autre avec un hochement de tête.  
 

« Vous avez eu une fille? »  
 

« J’ai eu - nous avons eu  - une fille : Jenny. Née de ma - de notre - main. Longue histoire. Mais il semble que ce David ait une fille prénommée Olive avec une certaine Georgia Moffet. »  
 

« Qui, soit dit en passant, est la copie conforme de ma fille - notre fille - Jenny. »  
 

« Vous avez eu une fille avec votre fille? » s’exclama Peter.  
 

« Non, non, non, ne comprenez pas tout de travers. Ce David est un acteur. Il n’y a pas que lui comme acteur, c’est normal. Georgia Moffet est aussi actrice. Et elle a probablement joué le rôle de Jenny. Alors pour le Docteur, pour nous, elle est Jenny et, pour David, elle est Georgia. Dans la vie de ce David, ils se sont mariés et ont eu une fille, Olive. »  
 

« Et comment vous savez ça? »  
 

« Parce que, à l’instant où nous sommes arrivés ici, une partie de moi s’est demandé si ma fille Olive me réclamerait avant la fin de cette histoire de fou et si sa mère me pardonnerait ma disparition. Je n’ai pas de fille Olive. Conclusion, Olive est la fille de David Tennant. Et on peut en avoir confirmation en lisant sa bio. »  
 

« Étrange. Mignon, mais étrange. » fit Peter en mâchouillant pensivement son cigarillo.  
 

« Et vous, pourquoi ne pas chercher le souvenir parasite? »  
 

« Pourquoi faire? » dit Peter Vincent.  
 

« Si chacun de nous a une pensée et si nous étions capable de rassembler chaque pensée, peut-être que nous pourrions reconstituer David Tennant. »  
 

Peter s’étrangla et toussa durant une pleine minute avant de cracher : « Reconstituer David Tennant? Hey, on ne parle pas d’un château de cartes à reconstruire! On parle d’un pu*** d’acteur! »  
 

« Inutile d’être grossier. » dit l’elfe, qui les avait écoutés silencieusement jusque-là.  
 

« Mais il y a une faille dans tout ça. » soupira le Docteur humain. « Tous les Davids qui sont ici sont dans une tranche d’âge précise : il n’y a pas d’enfants, pas d’adolescents. Que des adultes. Comment comptez-vous reconstituer le David original sans toutes les facettes de sa personnalité, y compris son enfance? »  
 

« On n’a pas encore trouvé d’enfants, c’est vrai. Est-ce qu’ils seraient restés… vous savez… là-bas? À Londres? » fit Peter.  
 

« Douteux. Non, si le Tardis nous a menés jusqu’ici, c’est précisément au bon moment de départ et au bon moment d’arrivée. Nous avons trouvé deux autres amis. D’autres viendront sans doute nous rejoindre. » fit le Docteur.  
 

« Oui, mais il faut trouver les enfants. Et on fait comment? » demanda Peter.  

 
  

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
Batcam
Fan sous dépendance

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2011
Messages: 467
Localisation: Haute Loire

MessagePosté le: Sam 26 Jan 2013 - 14:33    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

oh yesss !!! ANGEL ! ANGEL ! ANGEL !
_________________

Armée jusqu'aux crocs, chauve-souris et perverse du RTC
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Angel
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2012
Messages: 1 011
Localisation: Sur l'épaule de Campbell

MessagePosté le: Ven 15 Mar 2013 - 16:32    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Citation:
« Oui, mais il faut trouver les enfants. Et on fait comment ? » demanda Peter.

Campbell se sentait mal. Une affreuse migraine l'assaillait depuis un moment. Comme des cloches dans sa tête. Il entendait... des choses. C'était infernal. De la musique... tout le temps. Et des cris d'enfants. Il essayait de se souvenir... de son enfance. Il se revoyait. Il avait trois ans. Il voulait être acteur pour faire comme le Docteur. Quoi ? Non, ce n'était pas lui ça... s'était l'autre... Et eux... ils faisaient trop de bruit... Plus ils étaient et plus il souffrait... Il aurait voulu retourner à l'intérieur du TARDIS, mais il ne le retrouvait plus... Où était-il... Et les autres avaient eux aussi disparu dans la brume alors qu'il s'y enfonçait, de plus en plus... Il y avait des voix, des gens qu'il ne connaissait pas, mais que David avait dû connaître... Il n'en pouvait plus... Campbell se roula en boule sur le sol, mes mains sur les oreilles. Il aurait voulu mourir là, mais rien ne se passait, rien du tout, rien d'autre que la douleur qui s'intensifiait...

* * *

Barty en avait assez. Les autres avaient abordé une discussion stérile au sujet de la nature de ce monde, de comment s'en sortir. Le meilleur moyen n'était pas la discussion. Il fallait agir, et vite.
Soudain, il vit le jeunot s'écarter du groupe. Il avait un comportement étrange depuis un moment, et il le vit tituber et s'enfoncer dans la brume. Barty avait la sensation que le perdre serait catastrophique. Il avait envie de rentrer chez lui, il refusait d'admettre qu'il était un personnage de fiction et rien de plus. Mais ce gamin un peu idiot sur les bords avait bien malgré lui attiré de sa part un peu de compassion. La compassion n'était pas une émotion compatible avec son état de Mangemort, aussi voulait-il s'en débarrasser au plus vite en se lançant à la poursuite de Campbell. Mais ce dernier avait déjà disparu dans la brume. Comme le reste du groupe d'ailleurs.
Zut.

* * *

Soudain, Campbell sentit une main se poser timidement sur son épaule.

-Hey... hey réveille-toi...

Il releva la tête. Un gamin se tenait devant lui. Il devait avoir quinze ou seize ans. Il tenait un autre enfant beaucoup plus jeune par la main, qui avait trois ou quatre ans, pas plus. Le plus âgé lui ressemblait beaucoup, même s'il était plus blond. « Celui-ci doit être un personnage de David encore plus jeune que moi » songea Campbell. Le jeune homme se releva.

-Sa... lut, articula-t-il.
-Salut.

Il restèrent un moment silencieux. L'adolescent fronça les sourcils.

-C'est bizarre. Tu as la même tête...
-...que toi. C'est normal, répondit Campbell.
-... et lui aussi, il a les mêmes yeux que nous, même si ça ce voit moins. Est-ce que tu es... un grand frère caché ou quelque chose comme ça ?
-...Non. C'est plus compliqué.

A cet instant, le gosse qui les accompagnait croisa les bras et déclara tout haut :

-Je veux être acteur... plus grand !

Campbell se pencha sur lui en fronçant les sourcils.

-Qu'est-ce que tu as dit ?
-Je veux être acteur... plus grand !
-Il est bizarre, coupa l'adolescent avant que Campbell pose la question une seconde fois. Il n'arrête pas de répéter ça. Il ne se comporte pas comme un enfant de trois ans normal... Il devrait réclamer une glace, ou râler parce qu'il est fatigué et qu'il veut sa maman. Mais la seule phrase qu'il dit, c'est ça. C'est comme s'il n'évoluait pas.

N'évoluait pas ? Il ne savait pas pourquoi, mais cette phrase le frappait. Depuis qu'ils étaient arrivés, rien n'évoluait. Ce monde était vide, sans mouvement, sans action, sans rien. Il demanda :

-Ca fait combien de temps que vous êtes là ?
-Je ne sais pas. Peut-être une heure. Ma montre s'est arrêtée quand on est arrivés.
-Ah. Comment tu as dit que tu t'appelais déjà.
-Niels MacDonald. Et tu es ?
-Campbell Bain. Viens, on va rejoindre les autres.

Campbell commença à prendre la route en sens inverse. Niels l'arrêta.

-Les autres ? Quels autres, et tu es qui toi, d'abord ?
-Je suis... écoute, je suis pas sûre que tu veuilles le savoir.
-Quoi ? C'est la meilleure, ça ! Je suis trop petit pour comprendre, c'est ça ? Tu as quel âge ? Dix-neuf, vingt ans ? T'es a peine plus vieux que moi, viens pas me faire la morale !
-Okay,
répliqua Campbell, légèrement bouillant. La vérité, c'est que tous les gens, ici, là, sont des rôles. Nous avons tous été joués à un moment ou un autre par le même acteur, et on a donc la même tête. Le truc, c'est que tu dois être l'un des plus jeunes rôles, comme moi. Les autres ont tous trente ou quarante ans, enfin, il ont l'air d'avoir trente ou quarante ans.
-Ah. Je crois que j'ai un souvenir qui doit avoir un rapport avec ça.
-Quoi ?
-Je ne sais pas... - il semblait soudain flou dans ses propos – je crois... oui... je vois mon père... il me dit qu'il est stressé... oui c'est ça... Il pense que le métier d'acteur est un métier risqué... Mais ce n'est pas logique, ça colle pas avec le reste... oooohhhh.


Niels était tout pâle. Campbell repensa à son malaise de tout à l'heure. Et si c'était lié. Mais il n'eut pas le temps de réfléchir plus. L'adolescent venait de tomber dans les pommes.

* * *

-Hé, il y a quelqu'un ?

Barty était perdu au milieu de nulle part. Il avait beau faire le dur, ça commençait à le stresser. Il entendait des voix qui chuchotaient un peu partout autour de lui. Sa voix, un peu plus douce, avec une personnalité différente, mais sa voix. Au bout d'un moment, il commençait à les discerner. C'était des dialogues, ou des pensées. Certaines voix n'étaient pas la sienne.

-Je me suis inscrit à l'école dramatique de Londres, ça y est.
-Mr. David John McDonald, acceptez-vous de prendre pour épouse...
-J'ai... je crois que je me suis fait mal au dos... je peux plus bouger...
-David, je peux te secouer les cheveux ?
-J'ai toujours rêvé de jouer le Docteur un jour.


Le... Docteur... Le Docteur était celui qui les avait amenés ici. Tous. Dans sa boîte bleue. Le Docteur avait amené tous les rôles ici. Mais dans quel but ? Quel était le but de tout ça, pourquoi avaient-ils été ramenés ? Et comment faire pour résoudre le problème et – enfin – rentrer chez eux ?

Barty n'eut pas le temps de se poser plus de questions. Un cri déchira la brume. Le gamin ! Il devait être perdu quelque part ! Il courrut en direction du cri. En effet, il ne s'était pas trompé, c'était bien Campbell Bain. Il était assis auprès d'un autre jeune homme qui semblait bien mal en point. Un gamin de trois ans les regardait tous les deux d'un air sérieux.

-Hé ! Qu'est-ce qu'il se passe ?

Campbell releva la tête. Il n'était pas enchanté de voir Barty. De tous ceux qui voyageaient avec eux, c'était sans doute l'un de ceux qui lui paraissait le plus antipathique, même s'il parlait peu et se contentait de suivre. Il avait un air de serpent qui reste dans son coin en attendant le bon moment pour agir et prendre le pouvoir. Il lui donnait des frissons.

-J'en... ai trouvé un autre, bredouilla Campbell. Il est encore plus petit que moi. Il s'appelle Niels. Mais il a fait un malaise, et je ne sais pas comment le ramener aux autres...

Un vent étrange s'était levé autour d'eux. La brume qui les entourait s'était mise à tourbillonner au point de gâcher la visibilité. Barty mit le bras devant ses yeux et cria :

-Je vais t'aider à le ramener. Prend le gosse, je prend l'ado. LEVICORPUS!
-Et où est-ce qu'on va maintenant ?
-Par là ! J'arrive à voir le TARDIS ! Reste bien derrière moi !


Barty désigna une direction avec sa baguette au milieu du vent de du brouillard. Campbell prit l'enfant dans ses bras et lui emboîta le pas. Il parvinrent jusqu'au TARDIS, mais ça semblait bizarre.

-Où sont les autres ? Demanda Campbell.
-On dirait qu'ils sont partis, renchérit Barty.
-Oh merde.

Campbell s'assit devant le TARDIS les jambes tendues, désemparé. Barty plissa les yeux et vit l'incroyable.

Il n'y avait pas que le TARDIS. La plaine où ils étaient, claire et spacieuse, était remplie d'objets hétéroclites. Une casquette de policier. Une guitare. Une perruque du dix-huitième siècle. Un hélicoptère garé dans un coin. Un cheval qui attendais, stoïque, son cavalier.

-Hey mais c'est ma guitare ! S'exclama Campbell.
-Touche a rien, gamin. Je le sens pas ce truc.

Une femme vint vers eux. Elle avait un visage... indéfinissable. C'est comme si elle était plein de femmes en même temps. D'ailleurs, elle était plein de femmes en même temps. Et quelques hommes. Chacun ses goûts.

-Bonjour, dit-elle d'une voix douce et sans genre.
-Qui êtes-vous ? Demanda Campbell.
-Je suis... j'ai de nombreux noms. Chacun de vous me connaît sous une identité différente. Disons que je suis la personne la plus importante de ce monde pour vous.
-Expliquez-nous ce qui se passe.


Barty était troublé. Il lui semblait reconnaître les traits du Seigneur des Ténèbres dans cette femme. Campbell, quand à lui, était convaincu jusqu'au trognon qu'elle était Kathleen.

-Il y a eu une faille dans la réalité. Les failles peuvent arriver n'importe où dans l'espace-temps. Sauf que celle-ci est arrivée... Celle-ci est arrivé en lui. Dans sa tête.
-... Il s'est cogné la tête en faisant du bricolage, c'est ça que vous voulez dire ?
Répliqua Barty avec cynisme.
-Mais non, ça veut dire qu'elle est apparue à l'endroit et au moment où son cerveau se trouvait. Même moi j'ai compris ça, rétorqua Campbell.
-Bah t'es pas si bête que je croyais alors, répondit Barty, scié.
-Moi aussi, fit Campbell, tout aussi sidéré de ses capacités cognitives.

Le regard de la femme allait alternativement de l'un à l'autre. Elle attendait patiemment qu'ils aient fini.

-L'ennui, c'est que ducoup, certains souvenirs et pensées se sont échappés et on pris forme. Dont la plupart de ses rôles passés et futurs.
-T'as entendu mec ? On est sortis d'un cerveau !


Ils éclatèrent de rire. C'était la première fois qu'ils étaient en phase. La femme semblait légèrement horripilée.

-J'ai donc dû prendre des précautions, et retirer David Tennant de la réalité pour le garder ici en sécurité, et pris toutes ces natures agglomérées pour vous lancer un appel qui attirerait la plupart d'entre vous – que ce fut volontaire ou non – jusqu'ici.
-Et nous, est-ce que l'on peut voir David Tennant ?
Demanda Campbell.
-Non. C'est trop dangereux.
-Okay, on insiste pas alors. Mais où sont les autres ?


La femme sourit mystérieusement.

-Ils arrivent. Certains ont déjà effectué la dernière partie du voyage. Ils étaient plus faibles, parfois de simples voix immatérielles... Mais vous êtes les plus coriaces. Les personnages que l'on joue nous habitent plus fortement, plus longtemps que les autres pensées. Devenir quelqu'un d'autre, même peu, laisse des marques. Et même parmi vous, certains sont plus forts que d'autres...
-Alors, que doit-on faire à présent ?
-Attendons d'abord les autres. Puis, quand vous serez tous enfin là, les derniers, je vous expliquerai.

_________________
Je suis L, G, B et T en même temps. Je suis l'arc-en-ciel complet des pull-overs de Campbell. Ice Tea Foot et prend une bière.
Revenir en haut
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Ven 15 Mar 2013 - 17:57    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

oooo, magnifique. Et avec les consignes données en MP, j'ai déjà des idées pour arracher des larmes aux lecteurs!


En attendant, c'est à la Miss! Go MissFantasy!
_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
MissTennantFantasy
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2011
Messages: 1 202
Localisation: Les pieds à Vandoeuvre les Nancy, la tête dans les étoiles

MessagePosté le: Ven 7 Juin 2013 - 20:12    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Je suis navrée d'avoir mis autant de temps pour poster, mais j'ai enfin trouvé l'inspiration qui me manquait tant:
voici la suite de l'aventure vue par Peter "Carly" Carlisle et Giacomo Casanova:
« Trouver les enfants » venait de conseiller le Docteur.
Cela semblait à Peter une excellente idée. Et il était plutôt doué pour ça : retrouver des gens. Et il avait ici même, sous les yeux, dans la biographie, des données, des indices, qui précisaient qu'il avait toujours désiré devenir acteur. Cela semblait un excellent début. Toujours plongé dans la liste interminable de rôles joué part David intercalés de fait plus personnels tels que la date où il avait reçu son diplôme ou encore son envie depuis tout petit d'interpréter le rôle du Docteur qui avait bercé son enfance, il s'était mit à marcher, et avait fini par quitter l'enceinte du Tardis.
Il avançait, cherchant avec détermination quel pourrait être son souvenir parasite. Ce n'était pas évident pour lui, il était du même monde que David, il connaissait la série Doctor Who, tout comme lui, et en était fan, tout comme lui. La grande différence était que contrairement à David, il avait toujours désiré devenir policier. Enquêter, rechercher, analyser. Sa seule vraie passion dans la vie, c'était la nourriture. Il n'avait pas honte de l'avouer. Il bavait littéralement devant un plateau de gâteau ou devant un paquet de frites. Il n'était pas non plus mauvais en cuisine, ce qui allait sûrement de paire. Il se mit alors à rire en se souvenant de cette fois où il avait voulu peler une orange à vif et qu'elle s'était retrouvé carrée. Son père s'en souvient encore. Il se figea net dans la plaine. Il n'avait plus de père depuis des années... et il n'avait jamais coupé une orange ainsi... encore moins devant les caméras... sur un plateau télé.... c'était son souvenir parasite, il l'avait trouvé.
Il releva la tête du bout de papier. Il n'avait pas quitté les mots des yeux ni la photos de cet homme en costume de velours grenat qui lui ressemblait vraiment trop. Il avait marché sans se rendre compte qu'il s'éloignait du Tardis et du reste de la petite troupe aussi hétéroclite que semblable. Passant sur cette oxymore particulièrement étrange pour son cerveau cartésien, il regarda autour de lui. Il était entouré de brume. Et seul.
Un vent soufflait, l'entourait, portant des mots que sa bouche aurait pu prononcer... mais ce n'était pas les sien, il le savait. Les voix des autres avaient quitté sa tête lorsqu'il s'était concentré sur souvenir parasite. Il pensait que cela était du à sa réflexion poussée, mais non, c'était parce qu'ils avaient quitté sa tête, pour se retrouver dans ce vent, les portant vers un ailleurs qu'il ne connaissait pas... et n'avait finalement pas vraiment envie de découvrir...
Il avait peur subitement que cela signifie leur mort, voir pire, leur destruction...
Il tourna sur lui même cherchant du regard une trace d'une présence... et aperçu du coin de l’œil la couleur bleu caractéristique du Tardis... couleur rassurante et signe d'une présence intelligente dans le coin !
Il se dirigea vers elle et tomba sur une femme. Une belle femme. Mais étrange. Il la voyait de dos, mais elle parlait, avec vigueur à des personnes qu'il ne pouvait distinguer pour le moment. S'il se doutait qu'il s'agissait d'un des Davids, il n'avait aucune idée duquel il pouvait s'agir... et priait intérieurement pour que ce soit le Docteur.
Non, ce n'était pas le Docteur, le ton était plus rude pour la première voix, plus jeune pour la seconde. « Barty et Campby » pensa-t-l.
Il ne s'était pas trompé, mais ils n'étaient pas seul. Un petit garçon était debout près de Campbell et un autre garçon, assez jeune, était maintenu en lévitation à un mètre du sol. Au moins, ils avaient trouvé un enfant !
Ce fut alors qu'il aperçu la femme, son visage était indéfinissable, elle était belle mais effrayante. Et ces yeux, ces yeux, il n'en avait vu qu'une fois qui étincelait comme ça, et c'étaient ceux de Nathalie !

Giacomo avait accepté la présence du petit être volant sur son épaule, bien qu'il ne sache pas très bien qui il était. La créature avait quitté l'épaule du jeune garçon au cheveux de feu, avant de venir à ses côtés, tout tremblant. Le lutin semblait effrayé et ne comprenait pas pourquoi il avait souvenir de se voir avec une stature de géant. Il se voyait jouer avec une coccinelle posée sur le dos de sa main. Elle courait et lui chatouillait la peau avant de s'envoler. Comment pouvait-il se souvenir d'être aussi grand ? Casanova le prit dans sa main et le rassura en lui expliquant plus simplement ce qu'était les souvenirs parasites. Ce qu'il pensait être lui n'était personne d'autre que le vrai David. Il lui expliquait cela avec tact et douceur, ce tact et cette douceur qui avait toujours fait des merveilles auparavant. Sauf que cette fois-ci et sur cette petite créature ailée, ça ne fonctionnait pas. Elle continuait être effrayé. Elle savait que des enfants pouvait rétrécir, mais lui avait toujours été un lutin, il ne pouvait pas grandir. Il avait des ailes...
Giacomo continuait néanmoins a essayer de le calmer. Mais cela semblait réellement impossible... et peu importait ce que pouvait dire ce Docteur, ça semblait réellement impossible !
La créature s’envola soudain, vive comme l'éclair. Il tenta de la suivre, mais elle était tellement rapide. Sans vraiment savoir pourquoi, Casanova se mit à lui courir après, s'éloignant du même coup du Tardis.
Le lutin était toujours en vue, mais le brouillard devenait de plus en plus épais. Les étincelles qui entouraient le lutin se mirent à scintiller plus violemment. Un coup de vent puissant lança le petit être vers Giacomo qui tendit la main pour ne pas le voir se perdre dans la brume de plus en plus dense. Mais au contact de sa paume, le lutin se transforma en fumée argentée qui s'éloigna au vent. Le cri de terreur, perçant, violent, de la petite créature s'éleva un instant dans l'air, faisant grimacer Giacomo. Et le silence tomba...
Plus une trace du lutin, il s'était évaporé dans le brume et avait été emporté par le vent.
Casanova n'avait rien pu faire pour lui. Il s'était éclaté en un million de petites étincelles qui s'étaient perdues dans une bourrasque.
Mais maintenant qu'il écoutait mieux, le vent qui lui soufflait aux oreilles continuait à transporter des sons... des voix, comme venues d'outre tombe. Des fantômes... non, mais les fantômes n'existe pas, impossible... c'est comme penser lire l'avenir dans les étoiles... c'est... ou comme se remémorer un passé qui n'est pas le sien... c'est...
C'est... c'est... ce n'était pas lui qui pensait ça... ou plutôt si, il le pensait, mais c'était différent. Il s'était entraîné à dire l'avenir avec conviction et avait convaincu bien des croyants mais, là, ce n'était pas son souvenir... il se voyait, clairement, très clairement, admettre que la voyance, n'était que folie... mais une douce folie pensa Giacomo... et soudain il le vit, et il comprit !
Son souvenir parasite !
Il se vit assit dans un fauteuil, portant un pull vert, et voyageant mentalement dans les souvenirs qu'un hypnotiseur réussissait à lui faire revivre...
Il avait trouvé son souvenir parasite, il n'aurait jamais enfilé ce vêtement bien trop sage, bien que ce corps qui ne lui appartenait pas tout en lui ressemblant le portasse avec une grande classe...
Il avait soudain oublié la disparition du petit lutin, mais le cri de celui-ci lui revint aux oreilles dans un souffle qui le transperça de part en part....
Il se retourna vivement pour essayer de le voir, mais ce ne fut pas lui qu'il aperçu. Une silhouette grande et mince se trouvait là, à quelques mètres de lui, et pourtant, si loin si absente si ailleurs...
Il aurait reconnu cette allure entre toutes... depuis qu'il l'avait pour la première fois, il ne l'avait plus jamais oublié... elle était celle de la seule femme qu'il ait toujours aimé... et son nom était Henriette !

bonne chance au suivant! que je crois être Scorp^^
_________________

http://tardis.forumprod.com/forum.php
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Lun 19 Aoû 2013 - 21:11    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

MissTennantFantasy a écrit:


bonne chance au suivant! que je crois être Scorp^^



Oui, c'est Scorp...
Zut, vous rendez-vous compte qu'on a commencé tout ça il y a 18 mois??? Pour un p'tit truc rapide, on n'est pas au point. Timey Wimey? 
_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
scorp
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

MessagePosté le: Mar 20 Aoû 2013 - 21:59    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

wibly wobbly... je me mets dessus demain après avoir participer à un concours sur caniforum et entre deux séances de traitement de photos de vacances
_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.
Revenir en haut
Batcam
Fan sous dépendance

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2011
Messages: 467
Localisation: Haute Loire

MessagePosté le: Mer 28 Aoû 2013 - 23:39    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

vas-y, fonce !!! Okay
_________________

Armée jusqu'aux crocs, chauve-souris et perverse du RTC
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 29 Aoû 2013 - 15:40    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Idontwanttogo_01 a écrit:

Comme TARDIS a l'air un peu absente ces temps-ci, je vais poster immédiatement. Si elle revient et qu'elle est toujours d'accord pour continuer, elle postera ses paragraphes, mais comme ce RP est en attente depuis des mois...
 
 
Désolée, j'avais perdu le lien du sujet ... je tennanterai de répondre durant la prochaine quinzaine (entre 2 cours) !

Idontwanttogo_01 a écrit:
MissTennantFantasy a écrit:
bonne chance au suivant! que je crois être Scorp^^

Oui, c'est Scorp...
Zut, vous rendez-vous compte qu'on a commencé tout ça il y a 18 mois??? Pour un p'tit truc rapide, on n'est pas au point. Timey Wimey? 


Il faudrait retennanter l'expérience mais sans tour de rôle "obligatoire" ...

Je m'explique :
On a juste un ordre de passage et un temps maximum pour poster (disons 2 semaines, c'est assez long, je pense). Si on a pas posté durant cette période, le tour passe directement au suivant ...
Car je pense que si j'ai "décroché", c'est en grande partie parce que j'attendais le post de certaines personnes pour réagir à leurs actions et que, ne pouvant pas venir me co souvent, je ne voyais pas toujours leur message ...
Donc avec un planning pré-établi (sur 10 tours ^^) du genre (j'ai mis les participants dans l'ordre alphabétique du vrai pseudo et je l'ai fait seulement sur 1 tour) :

  • Du dimanche 1er septembre au samedi 14 : l'Ange
  • Du dimanche 15 au samedi 28 : Camy
  • Du dimanche 29 au samedi 12 octobre : Idwy
  • Du dimanche 13 au samedi 26 : Miss
  • Du dimanche 27 au samedi 9 novembre : scorp
  • Du dimanche 10 au samedi 23 : Blue Box


De cette façon, on saurait longtemps à l'avance quand on doit poster un message (on peut le noter sur un agenda)
Qu'en pensez-vous ?
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Angel
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2012
Messages: 1 011
Localisation: Sur l'épaule de Campbell

MessagePosté le: Jeu 29 Aoû 2013 - 16:11    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

J'en pensois que c'est pas une mauvaise idée du tout ^^


Enfin perso j'ai jamais été en retard et je consulte cette partie souvent donc pas de problème pour rien ^^ 
_________________
Je suis L, G, B et T en même temps. Je suis l'arc-en-ciel complet des pull-overs de Campbell. Ice Tea Foot et prend une bière.
Revenir en haut
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Sam 5 Oct 2013 - 22:48    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Je réagis au quart de tour pour ce post alors pas de problème pour moi non plus. Anyway, mon p'tit bout est prêt depuis des mois.

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:18    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> Le Coin des artistes -> FanFics Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  



Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com