David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum
David Tennant - The Royal Tennant Company
Le premier et unique forum francophone dédié à David Tennant
 
David Tennant - The Royal Tennant Company Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



:: Un RP à plusieurs mains ::
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> Le Coin des artistes -> FanFics
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Lun 14 Mai 2012 - 09:33    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Batcam m'a informée hier qu'elle devait passer son tour une fois de plus (examens = priorité) donc en fait, c'est à toi, Idwy ! Elle nous rejoindra au prochain tour ... normalement.
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 14 Mai 2012 - 09:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Lun 14 Mai 2012 - 14:28    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Euh... on ne laisse pas sa chance à Suzanne et à Peter Vincent avant??
_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
Angel
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2012
Messages: 1 011
Localisation: Sur l'épaule de Campbell

MessagePosté le: Lun 14 Mai 2012 - 17:13    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Suzana m'a dit qu'elle n'avait pas le temps ^^ faque c'est à toi !
_________________
Je suis L, G, B et T en même temps. Je suis l'arc-en-ciel complet des pull-overs de Campbell. Ice Tea Foot et prend une bière.
Revenir en haut
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Lun 14 Mai 2012 - 17:15    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Super! Je vais essayer de faire ça ce midi (rien de garanti) ou ce soir.
_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2012 - 03:21    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Chose promise, chose due!   
 
   
J'ai eu envie d'un petit moment intime entre les Docteurs, mais je me rattrape avec le point de vue de Peter, promis!  
Citation:

 
« Je n’y suis pour rien dans tous ces doubles. » promit le Docteur à son ‘vrai’ double tout en manœuvrant les commandes. « Je suis seulement venu dans le coin à cause des fish’n chips et je suis tombé sur eux. D’ailleurs… je me dis que je ne suis peut-être pas arrivé par hasard. »   
 

Son double ricana et ajouta que le Tardis avait le don d’atterrir dans les pires endroits possibles. « Parfois, je me dis qu’elle fait exprès. Qu’est-ce que tu en penses, ma jolie? Juste en nous? »   
 

Il caressa la console qui couina, ronronna et frémit de plaisir.    
 

« Elle se souvient de toi. » dit le Docteur.   
 

« Et toi? Tu as préféré m’oublier? »   
 

« Tu n’as pas besoin que je me souvienne de toi. Tu es avec Rose. » ajouta-t-il doucement. « Bon, j’ai l’impression qu’elle sait où aller. Pas vrai, ma belle? Tous ces doubles, des copies ou des reflets de ce David disparu. Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre que nous sommes les seuls à pouvoir le retrouver. »   
 

Un des David (cheveux orangés, gilet multicolore) s’exclama que l’intérieur était vraiment chouette et qu’il avait déjà vu la chambre idéale pour installer sa guitare. Une sorte de clignotant vert, orange et marron était posé sur son épaule et le Docteur fut incapable d’identifier l’espèce. Sans grande surprise, quand la ‘luciole’ parla, ce fut avec une voix familière : « C’est chouette, mais ça manque d’arbres et de fleurs. Il y en a quelque part? Et puis d’abord, c’est peut-être plus grand à l’intérieur, mais c’est beaucoup trop grand à l’intérieur. Il n’y a rien pour moi! Je ne peux pas jouer! ».    
 

« Ce David Tennant, il a vraiment joué tous ces personnages? »   
 

Le regard du Docteur passait de la luciole parlante à Peter Vincent et essayait de leur trouver un point commun.   
 

« Il t’a joué, toi aussi. Tu es son portrait craché alors il ne faut pas chercher bien loin. » répliqua le Docteur humain.   
 

« Et toi, ça ne te dérange pas? »   
 

« Je ne suis pas un puissant et immortel Seigneur du temps, moi. Je suis humain. En tout cas, mi-humain. Suffisamment humain. Peu importe. Le changement de statu, j’y suis déjà habitué. Et cette liste que ce Campbell t’a donnée, elle dit quoi? Eh oui, je l’ai remarquée. Tu ne pensais pas pouvoir me la cacher tout de même. »   
 

Le Docteur haussa un sourcil et lui passa la liste. Son double haussa un sourcil à son tour après l’avoir lue. Rien au verso? Non, rien.   
 

« C’es tout? »   
 

« À quoi t’attendais-tu? Ce sont des humains. »   
 

« Merci bien. » rétorqua l’autre avec acidité. « Et ça implique quoi? »   
 

« Que nous allons là où nous ne sommes jamais allés. Le Monde de David. »   
 

« Avoue que tu viens de l’inventer. »   
 

« Ça sonne bien, non? »   
 

L’autre grommela tout en poussant un levier : « Tu en es sûr? »   
 

« On ne peut pas laisser tous ces David en liberté. Il y a quelques cinglés, un prisonnier, deux magiciens dont un avec la vraie magie si je peux te le rappeler, et ce lutin. Encore heureux qu’il n'ait pas joué un monstre ou un superhéros parce qu’on aurait un problème. Le monstre en aurait dévoré au moins deux ou trois. »   
 

« Tu as peur qu’il te vole la vedette avec une cape et des collants? Ou qu'il aille une plus grande gueule? »   
 

« Ehm….. ce n’est pas la cape, c’est le fait d’être un superhéros. On n’a définitivement pas besoin d’un superhéros en ce moment. Juste d’un type cinglé avec une machine à voyager dans l’interespace. »   
 

« Et de son clone? »   
 

« Ça peut être utile. » dit-il en souriant largement.   
 

« Et d’une poignée de David? »   
 

« On n’a pas vraiment le choix, non? Et puis… »   
 

Il hésita.   
 

« Je pense qu’on va bien s’amuser avec tous ces Davids. »   
 

Son sourire s’élargit encore et ses yeux pétillèrent.   
 
 


 
   
 
   
J'ai fait intervenir un max d'autres persos de façon assez légère, mais ça reste le point de vue de Peter Vincent. Sorry pour ne pas avoir fait bouger ou parler tout ce petit monde, il commence y en avoir pas mal...    
Si j'ai fait un truc pas cool avec un perso, vous avez le droit de faire de même avec Peter Vincent ou le Docteur. À grandes fautes, grands remèdes! Ou grande vengeance. Anyway... bonne lecture.   
Embarassed    
 
Citation:
 
Le truc de la boîte plus grande à l’intérieur était assez génial. Après avoir vu le papillon parlant sur l’épaule du cinglé avec ses palmes et sa guitare, Peter Vincent était convaincu qu’il ne pourrait pas acheter ce tour de magie. Il venait de tomber dans une dimension surréaliste. Jusque là, il avait pu expliquer les nombreux sosies par un détour de la génétique. Ce Pomfrey avait peut-être fabriqué des clones parce qu’il souffrait d’un cancer généralisé et qu’il avait besoin de pièces de rechange? En tout cas, s’il crevait, ça ne serait pas une grande perte. Et il pourrait toujours lui piquer son veston à 5000 dollars. Et son hélico. Il ferait une arrivée super au Hard Rock Café avec ça.   
 

Les deux Docteurs (le double et son double! la même impression que le LSD!) travaillaient à la console. Malgré les contrôles bizarres, on aurait dit un poste de pilotage. De plus en plus bizarre. Est-ce que cette boîte magique pouvait bouger? En plus?   
 

« Nous sommes en quelle année? » demanda Bénédict en tripotant nerveusement le pommeau de son épée. « Combien de temps dans le futur? »   
 

« Et où sommes-nous? Cet endroit… est vraiment… L’éclairage est fantastique en tout cas. » commenta Dave Tiler.   
 

« Ça n’a plus d’importance. » annonça l’un des Docteur. « Nous sommes dans le vortex en direction du Monde de David. »   
 

Un concert de protestations, de plaintes, de questions et d’étonnement remplit la salle de pilotage et la petite luciole s’envola vers le plafond avec un trille de peur. Peter Vincent se tenait à côté d’un des nouveaux venus, l’entraîneur de UNITED, et hocha la tête en grommelant que les imbéciles faisaient toujours trop de bruit. L’entraîneur soupira et coinça deux doigts entre ses lèvres en émettant un sifflement perçant qui prit tout le monde par surprise. Il ne restait plus que le son de la pompe verdâtre de la console. Il fit un signe à Peter qui hocha la tête, appréciant la tactique de l’entraîneur.   
 

« Personne n’a d’idées sur nos raisons d’être ici, sur ce que nous pouvons ou devons faire et le meilleur moyen de transport que nous semblons avoir appartient à ce type. À ces types. Enfin, à eux deux. » dit le magicien de Vegas en les pointant du doigt.   
 

« À moi. » précisa le Docteur en faisant un salut.   
 

« Le Monde de David, c’est quoi? Pourquoi est-ce que nous devons y aller? C’est là que le David original se trouve? » demanda fermement Peter en obligeant les autres à faire silence.   
 

« C’est là que nous pourrons trouver ceux qui ne peuvent pas nous rejoindre. » répondit le Docteur humain.    
 

« Excusez-moi, j’ai une question. » dit Barty avec colère. « Pourquoi est-ce qu’on vous ferait confiance? »   
 

« Parce que si tu protestes trop fort, je t’étends pour le compte. » dit Peter en coinçant son cigarillo entre ses dents et en faisant craquer ses jointures.   
 

« Essayez. » cracha l’autre en sortant à nouveau sa baguette.   
 

« Tu veux rentrer chez toi? Dans ton monde? »   
 

« Je peux y arriver tout seul. »   
 

« Ehmmm… » fit le Docteur humain. « Je ne crois pas. Ça requiert plus que de la magie. »   
 

« Pour le moment, c’est eux, les chauffeurs. Alors je vais les suivre. C’est encore avec eux qu’on a les meilleures chances. Ils savent au moins quoi faire. » dit Peter Vincent.   
 

« Et qui dit que c’est la chose à faire? Il n’y a aucun protocole pour ce genre d’événement. » dit John Tennyson.   
 

« Non, mais faites-moi confiance, j’ai un don pour ça. » dit le Docteur avec un clin d’œil.   
 

« Et pourquoi est-ce que les autres Davids ne peuvent pas nous rejoindre? » demanda Casanova qui n’avait rien contre une fête avec encore plus de personnes.   
 

« Parce que qu’ils n’existent pas encore. » répondit le Docteur humain.   
 

« Quoi? » fit Peter Carlisle qui n’arrivait pas à se faire une idée précise de la chronologie.   
 

« Nous avons commencé à apparaître à 18h04 exactement, un peu avant le 18 avril 2012. Tout ce qu’il est supposé jouer dans le futur ne peut pas nous rejoindre parce qu’ils n’ont pas encore de formes, d’incarnations. Tous ses futurs rôles existent quelque part. Nous pourrons les retrouver dans le Monde de David. »   
 

« Comment vous le savez? » firent les deux Peters.   
 

« Comme j’ai dit, j’ai un talent pour ça. »   
 

« Et où est le Monde de David? » demanda Eddington. « J’ai une idée assez précise des constellations et s’il y a une planète à trouver… »   
 

« Très, très, très loin d’ici. Dans une dimension bizarre et quand je dis bizarre, je veux dire vraiment pas ordinaire. Encore heureux que le Tardis nous y conduise sans tarder, hein? Mieux qu’un GPS! Et beaucoup, beaucoup plus sympathique. » ajouta-t-il avec affection. « Nous arrivons dans dix minutes. »   
 

« Et une fois là-bas? On fait quoi? »   
 

« Ooh… comme d’habitude. On regarde à gauche et à droite, on parle avec les indigènes, on se fait des amis et on attend que les méchants nous tombent dessus. »   
 

« Quels méchants? » flûta le petit lutin en volant devant le Docteur.   
 

« Ne t’en fais pas, on va bien s’amuser. »   
 

« Comme dans un jeu? » trilla le lutin avec la voix qu’ils possédaient tous. « Ultra cool!J’adore jouer! »   
 

 



 
    
 
   
 
À toi Angel! 

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
Angel
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2012
Messages: 1 011
Localisation: Sur l'épaule de Campbell

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2012 - 22:16    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Alors... Je crois que je vais faire les deux personnages en même temps, parce que je veux confronter Barty à Campbell...


"Je pense qu'on va bien s'amuser avec tous ces Davids".

Le Docteur enclencha une manette du Tardis, et la machine se mit en branle. Campbell regarda les autres vaquer à diverses occupations sans rien dire. Il préférait ne pas participer à la discussion. Il aimait bien le Docteur, là n'était pas le problème, mais les autres étaient agaçants. La plupart essayaient d'avoir raison sur les autres. Ce Brendan par exemple le mettait très mal à l'aise. Il se dégageait de cet homme quelque chose de malsain qu'il n'arrivait pas à définir. Ce petit air supérieur, ces tentatives délibérées de les monter les uns contre les autres... Il était heureux qu'un homme comme Eddington soit là pour les contenir.

5 raisons pour lesquelles Campbell aime Eddington : a écrit:

1. C'est un scientifique génial
2. Ses lunettes sont kiffantes
3. Il est sûr qu'un jour, il pourra se faire la même coupe au gel et que ça lui ira bien
4. Il reste calme dans toutes les situations
5. Einstein. Oui, Einstein, et c'est tout.


Oui, Eddington était cool. Le Docteur aussi était cool. Ils étaient tous cool, sauf Brendan Block. Rien que le nom, Brendan Block... ça faisait le même bruit que des raviolis pas frais quand on vide d'un coup la boîte de conserve dans l'assiette. Et Campbell détestait les raviolis en boîte.
Une petite bestiole vint se poser sur son épaule alors qu'une larme roulait sur sa joue.

-Oh, c'est toi.

Twigs s'allongea dans sa capuche et commença à ronronner.

-Hé, ne te gêne pas surtout !

Il attrapa le petit lutin et l'extirpa de son hamac improvisé. Bougon, ce dernier virevolta un instant avant de revenir se poser sur son épaule. Il vit alors la goutte qui perlait sur la joue de l'adolescent.

-Hé, Campby-chou, tu pleures !
-Shhhhhhhttttttt ! tonna Campbell.
-Mais pourquoi tu pleure, Campby-chou ? Ton amoureuse te manque ?
-Je suis triste parce que je n'existe pas, Twigs. Et oui, aussi, mon amoureuse me manque.
-Oh...

Il prit à nouveau son envol, et vint se poser au sommet de sa tête.

-Tu sais, si toi et ton amoureuse vous n'êtes pas réels, c'est pas grave. Comme le disait grand-mère bouleau, l'important, c'est d'être heureux.
-Ta grand-mère est un bouleau ?
-Oui, et mon grand-père un peuplier.

Et comme si ça répondait à toutes ses interrogations, Twigs retourna se nicher dans sa capuche. Campbell haussa les épaules. Le lutin des champs avait raison. Réel ou pas réel, avec ou sans Kathleen, ils allaient botter les fesses aux dimensions et retrouver leur monde d'origine.

En même temps, la collaboration entre les "Davids" comme disait le Doc et son double, était fascinante. Campbell suivit des yeux le Docteur et son double entrer dans la chambre jouxtant la salle de contrôle, ou le docteur Tennyson avait allongé le prince Hamlet, laissant une partie des commandes à Arthur Eddington, Casanova et Peter Carlisle. Rien qu'à dire, c'était bizarre, mais au fond, la situation elle-même était bizarre. Dans un coin, Peter Vincent partageait de mauvaise grâce ses cigarettes et sa gnôle avec Brendan pendant que "Lord" Pomfrey l'écoutait d'un air sérieux débiter ses conneries. Il n'était pas méchant, au fond, ce drôle de gothique alcoolo. Un poil je-m'enfoutiste mais drôle. Pourquoi restait-il avec ces deux méchants monsieurs ?

Campbell n'eut pas le temps de se poser plus de questions. Des éclats de voix retentirent depuis le fond du couloir, et Tennyson ainsi que l'un des deux Docteurs sortirent de la chambre d'Hamlet en criant.

-...Mais puisque je vous dit qu'on ne peux rien faire ! Il n'est pas en l'état de traverser les dimensions pour rejoindre le monde de David ! On ne-peux rien-faire !
-Je refuse de laisser un de mes patients mourir !

Le Docteur était leur leader naturel, et il semblait savoir ce qu'il faisait. De plus, Tennyson ne criait pas très fort, mais sa voix était ferme et déterminée.

-Ecoutez, docteur Tennyson... il s'agit de sauver quelqu'un de réel contre un personnage de théâtre... je crois que le choix est fait...
-Pour moi, cet homme est aussi réel que vous et moi. Sa vie compte autant que la nôtre et celle de ce David Tennant, répliqua le jeune urgentiste.

Le Docteur semblait avoir de la fumée qui sortait par les oreilles. Campbell ne l'avait jamais vu comme cela. En vérité, quitte à parier, il aurait pensé que ce serait Pomfrey qui aurait craqué en premier. Avec son fric à n'en plus finir, il ne devait pas avoir l'habitude de cohabiter à douze dans la même pièce. Rien qu'à sa manière de s'étaler sur l'un des bancs du poste de pilotage pendant que Peter Vincent finissait de faire l'andouille, on voyait qu'il n'avait pas l'habitude d'être à vingt malades mentaux pour trois places sur le canapés en face de la télé.
Les deux médecins se toisaient sans rien dire. Le Docteur lâcha :

-Oh... pourquoi faut-il que vous soyez si... si humain ?

Il avait dit ça comme s'il s'agissait de l'insulte suprême. Même Brendan Block en avait lâché son verre de rouge. Eddington s'approcha et semblait à deux doigts de lancer un "voyons, messieurs, calmez vous" ou quelque chose comme ça quand quelque chose d'impensable se produisit.

Bartemius Crouch Junior se leva. Campbell avait à peine remarqué qu'il était assis tout près à gamberger pendant tout ce temps là. Il s'avança vers le Docteur et Tennyson et grogna comme si les mots lui arrachaient la bouche :

-J'ai des connaissances en potions. J'ai été Médicomage. S'il a été empoisonné...

Le Docteur le regarda comme s'il était un ver de vase. Il ne répondit même pas. Campbell avait eu le temps de demander à Peter Carlisle un résumé express du livre Harry Potter. Il connaissait le passé horrifiant de cet homme. Mais Peter lui avait aussi dit que le Docteur avait lui-même ses casseroles et dans un cas de crise comme celui-ci, refuser l'aide aussi inespéré d'un type aussi méchant qu'intelligent relevait de l'arrogance, voire de l'idiotie.
Barty se jeta sur le banc à côté de lui, avec un soupir de colère. Campbell s'écarta prudemment et le regarda réduire en miette une de ses cigarettes pourpres tout en se léchant la langue compulsivement. Celui-là, il mériterait aussi sa place à Saint-Jude. Catégorie des toqués dangereux.

-Quand il fera ses derniers adieux à la vie, vous pourrez lui dire que c'est parce qu'un misérable Moldu sans cervelle !
-Je ne suis pas... je ne suis pas un Moldu !

Le Docteur avait fait volte-face et pointé son tournevis sonique sur Barty. Il prononça des mots à voix inintelligible, et un éclair jaillit de sa baguette magique. Au même moment, Hamlet eut un hoquet et gerba gracieusement son poison sur les chaussures du Docteur Humain. Eddington poussa une manette qui ressemblait à un petit téléscope. Brendan Block but une gorgée de vin rouge fourni par Peter Vincent, lequel montrait à Lord Pomfrey son impressionnante collection de pieux, pendant que Benedick essayait avec curiosité des lunettes de soleil. Campbell fut pris d'un mal de crâne soudain, et Twigs dans sa capuche posa ses petites mains sur son front pour essayer de le calmer. John Tennyson s'accrocha à Peter Carlisle dans une turbulence. Jimmy Murphy se fit prendre en photo par un Dave Tiler transformé pour un instant en fanboy complet.


Parfois des miracles arrivent. Il y eut une lumière blanche, comme si toute la réalité était aspirée à l'intérieur d'un trou plus petit qu'une tête d'épingle. Le décor du Tardis disparut, remplacé par celui de nuages cotonneux indéfinissables.

"Le monde de David, songea Campbell. Le monde de David, on y est enfin arrivés..."

C'est à ce moment-là qu'un homme vêtu d'un smoking noir à l'ancienne très "smart", les cheveux impeccablement peignés, un petit "007" brodé sur la poitrine de sa veste sombre, rajusta son noeud papillon, rangea son petit pistolet et fit un pas dans leur direction.

"Bonjour, fit-il de son accent brittanique trop parfait. Et bienvenue."

Les Davids existants foudroyèrent le David hypothétique du regard. Et après une demi-seconde de concertation silencieuse, ils s'exclamèrent :

"Oh non ! Encore un !"


A suivre...
_________________
Je suis L, G, B et T en même temps. Je suis l'arc-en-ciel complet des pull-overs de Campbell. Ice Tea Foot et prend une bière.
Revenir en haut
MissTennantFantasy
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2011
Messages: 1 202
Localisation: Les pieds à Vandoeuvre les Nancy, la tête dans les étoiles

MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2012 - 12:06    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

si ça ne vous dérange pas, je posterai ma contribution ce week end, vu que j'ai pas mal de travail aujourd'hui et vendredi, mais que je ne veux pas passer mon tour ^^
_________________

http://tardis.forumprod.com/forum.php
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MissTennantFantasy
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2011
Messages: 1 202
Localisation: Les pieds à Vandoeuvre les Nancy, la tête dans les étoiles

MessagePosté le: Dim 27 Mai 2012 - 22:32    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Voilà, j'apporte enfin ma petite contribution : 


Citation:
Le Docteur leur avait laissé le contrôle du TARDIS. Peter était vraiment en mode « OMB, le pilote vraiment le vrai TARDIS au côté du vrai Casanova et du vrai Eddington… ». 


Lui, fan depuis toujours (comme la plupart des petits anglais) de la série Doctor Who n’y croyait pas encore. Mais devait bien s’y faire. Et par-dessus le marché, il était au côté de deux personnes mythique ce David Tennant avait également incarné. Alors, soigneusement, alors que le Docteur, son double et un autre docteur s’occupait d’un autre-lui malade qu’il avait appelé Hamlet… Hamlet ? Incroyable, un personnage shakespearien, dans le TARDIS…



« Apparemment, je suis aussi un personnage de cet homme que vous nommez Shakespeare… » fit un homme en costume blanc impeccable.


Peter avait pensé à voix haute. Et le très classe Benedick s’était approché de lui à la mention de l’écrivain.


Alors, soigneusement, avec ses deux comparses, il prit soin de piloter ce vaisseau de légende qui se laissait étrangement faire, dans une valse de cliquetis joyeux.


L’étrange bonhomme qu’il avait reconnu comme étant un personnage d’Harry Potter, semblait, à son grand étonnement, vouloir donner un coup de main…


Ses talents de policier ne lui conféraient aucune capacité en matière de soin mystique ou en matière de physique quaticomachintruc. Alors, il laissa faire, tout à sa joie de poser 
les mains sur cette console.


Quand tout à coup, tout devint blanc autour d’eux. Comme dans un nuage de coton, une silhouette noire apparue une arme pointée en avant. Il la rangea en s’approchant avant de se présenter :


« Bonjour… » mais il ne continua pas sa phrase devant les visages terriblement ressemblant mais surtout terriblement déconcertés :


« Oh non, encore un »


Alors, il fit un pas de plus, et se présenta officiellement :


« Bonjour, mon nom est Bond, James Bond ! »


« Et moi, je suis la Mona Lisa… » s’excalama Peter Vincent, apparemment étonné que ce David puisse à la fois jouer son rôle et celui de l’espion le plus connu de la Terre 
entière…


« Et même au-delà » compléta le Docteur


« Quoi ? Mais… Hey, attendez… mais, vous venez de compléter une phrase que j’ai entendue dans ma tête… » s’écria Carlisle.














Citation:
« Le Docteur doit avoir fortement confiance en moi pour me laisser prendre les commandes de son vaisseau » pensa Casanova. Bon, d’accord, il n’était pas seul aux commandes, mais tout de même, il ne se sentait pas forcément incompétant en face d’une technologie aussi avancée. Eddington était un spécialiste, quant à Peter Carlisle était un policier, qui savait garder son calme et son sang-froid, et en plus, il connaissait le personnage du Docteur. Comme celui d’Harry Potter. En fait, il semblait être celui qui connaissait une majorité de ces personnes. Mais apparemment, le Docteur semblait avoir confiance en lui. Et il en était fier. Ce qu’il ignorait était que le Docteur avait rencontré Casanova. À moins que ce ne soit lui. Mais dans le futur, enfin dans le passé… OMB, ces voyages dans le temps étaient vraiment d’un compliqué. Il avait rencontré un Casanova plus âgé que lui dans le passé. Voilà. Et il connaissait l’homme bon qu’il était, qui savait écouter les gens et avait souvent de bonnes idées. Alors, il lui avait porté sa confiance, au point de lui laisser commander le TARDIS. Enfin, le commander. Ce qu’il ignorait, c’est que les cliquetis du vaisseau n’était aucunement dû à la capacité des trois « David’s faces » à piloter. C’était surtout qu’être caressée par Casanova en personne la titillait ses circuits.



Mais soudain, le TARDIS se tu, et disparu, laissant place à une nuée blanche dans lequel un ombre arriva d’un pas décidé.


Il se présenta et tout le monde fut grandement étonné. Et, à sa façon de répondre à cette présentation, Monsieur Vincent sembla encore plus impressionné que le reste de l’assemblée. Il commençait à le comprendre.


Ce fut alors qu’il entendit une phrase dans sa tête, mentionnant le fait que ce James Bon(d ?) était l’espion le plus connu de la Terre… et le Docteur répondit à cette phrase, avant que Monsieur Carlisle ne mentionne précisément ce qu’il avait envie de prononcer…


Au même instant, il entendit pour de bon une voix dans sa tête :


« Ne craignez pas ce que vous entendez, cela est tout à fait normal… ce monde n’est pas celui que vous connaissez… il est très différent… »


Casanova avait la tête baissée, perturbé par ces mots dans son esprit. Il se força à lever la tête. Le monde autour d’eux avait changé. De multiples espaces, certains désertiques, certains foisonnants, entourait les David. La voix qui parlait dans sa tête était la sienne, mais ce n’était pas la sienne, ni celle de ses compagnons venant du TARDIS. Cette voix était encore davantage douce, mélodieuse, chantante, mais avec une pointe de mélancolie. Celle d’un être vieux, très vieux, encore plus vieux que le Docteur.


Il vit alors, comme l’ensemble de ses LUI, arriver lentement un nouveau David. Mais très différent. Ses longs cheveux noirs étaient retenus en arrière sur les côtés, le reste lui retombant délicatement sur les épaules. Deux mèches retombant sur sa poitrine, étaient retenues par une boule d’argent. Il portait une élégante robe verte émeraude, grandement travaillée et brodée. Et surtout, il avait les oreilles pointues d’un elfe. De la même voix que celle présente dans leurs têtes, il parla alors à haute voix en penchant pour saluer :


« Bonjour, je suis Flemelrond, de la famille d’Elrond »











 
bonne chance au suivant
_________________

http://tardis.forumprod.com/forum.php
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
scorp
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2012 - 14:40    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

allez hop, j'essaye de faire un peu avancer les choses (ou pas).
mes deux persos sont l'un après l'autre.


Citation:

John se remettait tout juste de son altércation avec le Docteur. Il avait une confiance aveugle en cet homme qui lui ressemblait tant, mais il ne parvenait pas à se dire qu’un autre lui devait mourir.
Lorsque le Tardis fut pris de soubresaut, il se rattrapa de justesse au bras de Peter Carlisle. 
Il n’eut pas le temps de s’excuser qu’une lumière blanche envahit le TARDIS.
 
« Oh non, encore un »
 
John en avait plus que marre de ces apparitions. Il voulait bien aider, mais là, on ne faisait qu’amasser un nombre bientôt trop important pour ne pas se perdre de David. C’est pour ça que quand le dernier énergumène dit :
 
«  Bonjour, mon nom est Bond, James Bond ! »
 
Il retint de justesse un fou rire nerveux.
 
Fou rire qu’il laissa totalement déraper quand un nième personnage se présenta.
« Bonjour, je suis Flemelrond, de la famille d’Elrond »
 
«  J’y crois pas ! J’y crois pas ! J’y crois pas ! »
Il ne parvenait plus à s’arrêter et encore moins à s’exprimer. Ses ricanements et balbutiements attirèrent l’attention de tous les Davids.
 
Le Docteur s’approcha de lui et le scanna au tournevis sonique. Cela ne fit qu’empirer le rire de John.
 
Et pour ne rien arranger, une nouvelle lumière blanche illumina la pièce et lorsqu’elle disparu, un nouveau David était là.
 
-  Il va y en avoir encore beaucoup comme ça ? demanda nerveusement John. Et c’est qui lui ? après l’agent secret et l’elfe, on va avoir droit à quoi ? 
 
 
Piers était perdu, trop de David tue le David ! Il n’y comprenait rien et le fait que personne ne lui obéisse l’énervait au plus au point.
Les trois dernières apparitions davidesques n’arrangeait pas ses affaires, quoique…
 
- Et c’est qui lui ? après l’agent secret et l’elfe, on va avoir droit à quoi ? 
- C’est vrai ça, ajouta Pomfrey, qui êtes-vous ? 
 
- Je m’appelle Liam.
- Ca dit quelque chose à quelqu’un ? interrogea Pomfrey.
 
Devant le mutisme de l’assemblée, Piers se dit que sa chance venait de tourner. Il fallait qu’il profite de cet instant pour reprendre du pouvoir.
 
- Et sur votre liste Docteur, il y a ce nom ?
- Non. Répondit Tenth.
- On est mal barré si notre liste est incomplète, grommela Brendan.
 
Des murmures d’approbation d’échangèrent parmi les groupes de Davids. Piers les fit stopper en parlant d’une voix forte.
- Nous n’avons pas la possibilité d’aller chercher tout le monde, vu que nous ne savons pas qui est ce « tout ». Par conséquent et comme cette machine semble attirer les manquants, je ne vois qu’une seule chose à faire…
 
Il ne pu finir sa phrase.

_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.
Revenir en haut
Batcam
Fan sous dépendance

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2011
Messages: 467
Localisation: Haute Loire

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 02:16    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Batcam le retour !!
Hamlet, à nous deux mon chou !



Le jeune homme se leva péniblement.
Il regarda autour de lui sans comprendre grand-chose. Une chose était sûre, il avait perdu connaissance.
Il était allongé sur un lit, dans un lieu inconnu. Un accident de voiture…oui, ce devait être ça, quelqu’un l’avait aidé, un homme qui lui ressemblait. Non, ce devait être un rêve, une hallucination due au choc sans doute. Il pouvait entendre des voix, à travers la porte de la chambre.
Sortir ou rester là ? Il devait, en jeune homme bien élevé, remercier son bienfaiteur, si celui-ci existait. Après tout, peut être s’était-il lui-même trainé jusqu’ici, à demi inconscient.
Il se leva et perdit un peu l’équilibre, il chancela jusqu’à la porte, respira un grand coup et l’ouvrit.
Le spectacle qui s’offrit alors à ses yeux le fit sérieusement douter de sa santé mentale.
                -Un tas de moi !
Il referma la porte. Plusieurs « lui » discutaient ensemble, partout la même voix, les mêmes intonations résonnaient dans cet endroit étrange.
                -Bordel, ressaisis-toi. Tu t’appelle Hamlet, correcte, tu es le prince du Danemark, correct aussi. Bien. Respire.
Il ouvrit à nouveau la porte.
                -Et tu es complètement fou…
Il rentra dans la chambre, s’assit par terre, dos à la porte.
Que devait-il faire ? Que fallait-il faire ? Il mit sa tête dans ses mains et inspira longuement.


Non, tout ceci avait bien l’air réel.
Il ne pouvait pas rester ici indéfiniment.
Seul, il était seul, nul fantôme pour l’aider, nul père pour le guider. Il devait agir seul.
« Après tout, se dit-il, ils te ressemblent tous, tu leur ressemble, tu passeras inaperçu dans la masse ! »
Voila, il fallait entrer dans la foule pour se fondre en elle.
Il sourit, rien d’insurmontable. La discrétion, ça le connaissait.
Il sorti d’un pas assuré, il savait donner le change.


Plusieurs « lui » parlaient entre eux mais Hamlet remarqua un homme à l’air renfrogné, seul dans un coin.
« Parfait, en voila un qui a l’air aussi sociable que moi, allons-y. »
Il pensait, à juste raison, que cet homme allait lui résumer en peu de mots la situation.
                -Bonjour.
L’autre le regarda d’un air peu engageant. Hamlet eu l’impression de se trouver face à un miroir.
« Je suis comme lui, à l’intérieur…  mon intériorité doit avoir son visage»
                -Je me nomme Hamlet…
                -Et ?
Soudain, Hamlet se rendit compte d’une chose qui le ravit.
                -Et je dois être mort, je suis partout et je me tiens devant vous, en parfaite santé ou presque.
                -J’t’ai sauvé, ducon.
Hamlet murmura un « sauvé » d’un air incrédule avant d’exploser.
                -Sauvé ! Mais je ne vous ai rien demandé ! Vous m’avez sauvé pour m’amener dans ce monde de fous ! J’aurais été si bien…
L’autre lui fit un sourire narquois.
« Bien, je sens que je vais m’amuser ».


à qui le tour?
_________________

Armée jusqu'aux crocs, chauve-souris et perverse du RTC
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 02:59    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Selon ce que j'ai noté, ça devrait être à TARDIS qui a plusieurs persos :
- Arthur Eddington
- Brandon Blocke
- Dave Tiler
- Bénédict
- Jimmy Murphy (entraîneur d'UNITED)
- et (ou pas puisque nous le gérons ensemble) Tenth II

Pour info, mises bout à bout, notre petite histoire fait désormaire 24 pages ^^
_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
Batcam
Fan sous dépendance

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2011
Messages: 467
Localisation: Haute Loire

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 17:20    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

owaaais ! euh, il reste qui comme perso ? parce que j'en prendrais bien un deuxième ^^
_________________

Armée jusqu'aux crocs, chauve-souris et perverse du RTC
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 17:35    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Ceux qui sont pris :
- Tenth (Idwy)
- Tenth II (Idwy et TARDIS)
- Peter Vincent (Idwy)
- Campbell Bain (Angel)
- Barty Crouch Junior (Angel)
- Peter Carlisle (Miss Fantasy)
- Giacomo Casanova (Miss Fantasy)
- Twigg (Miss Fantasy)
- Piers Lord Pomfrey  (Scorp)
- John Tennyson (personnage dans Love in the 21th first century) (Scorp)
- Hamlet (Batcam)
- Arthur S. Eddington (TARDIS)
- Dave Tiler (TARDIS)
- Bénédict (TARDIS)
- Jimmy Murphy dans UNITED (TARDIS)
Personnages dans le futur de notre David : James Bond, un elfe et d'autres (pas encore présentés)

Pour rappel, on peut utiliser légèrement les persos des autres, mais pas pour des actions majeures, en tout cas, pas sans leur consentement.
_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
Batcam
Fan sous dépendance

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2011
Messages: 467
Localisation: Haute Loire

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 17:49    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

Oh, ben je veux bien The Ghost, si personne n'en veut...
_________________

Armée jusqu'aux crocs, chauve-souris et perverse du RTC
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 17:54    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains Répondre en citant

C'est Angel qui gère l'histoire (malgré les apparences lol), mais je pense que ça ne poserait pas de problème. My... Je rêve d'une conversation entre lui et Peter Vincent!
_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:06    Sujet du message: Un RP à plusieurs mains

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> Le Coin des artistes -> FanFics Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  



Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com