David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum
David Tennant - The Royal Tennant Company
Le premier et unique forum francophone dédié à David Tennant
 
David Tennant - The Royal Tennant Company Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



:: Cycle Fright Night ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> Le Coin des artistes -> FanFics -> T.A.R.D.I.S.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 16:37    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Titre : Pour survivre, il va devoir se mettre au(x) pieu(x). [Prologue 1 du remake de Fright Night].

Rating : PG-13.

Résumé : Celui qui deviendra un jour Peter Vincent, illusionniste et expert en vampires est, pour le moment, un petit garçon heureux et plein de joies. Mais son univers va bientôt basculer dans l’horreur.

Spoilers :
Un énorme si vous n’avez pas encore vu le remake de Fright Night (C’est pour ça que je ne posterai pas cette fic avant le 14 octobre).

Disclaimer :
Je reconnais n’être en rien propriétaire des différents personnages extraits du film ‘Fright Night’ (‘Vampire vous avez dit Vampire’). Je ne suis propriétaire que des personnages que j’ai créé pour cette histoire.
Même si les parents de Peter Vincent ne sont pas des personnages du film, ils font indirectement partie du canon du remake du film !
Je n’attends aucune rémunération de mon ‘œuvre’.

Note(s) de l'auteur :
¤ L’idée de cette fiction m’est venue quand j’ai vu un certain trailer du remake de Fright Night.
¤ Lien vers ledit trailer : Par ici ! ... Suite à ça, j'ai eu une discussion avec MissTennantFantasy à propos de la façon dont Peter Vincent (interprété par DT) prononce le mot ‘Snackers’ (surtout le ton qu’il emploie). Nous étions d’accord pour penser que :
Peter Vincent a déjà perdu des proches (en l’occurrence, ses parents), tués par des vampires.
¤ Le titre vous dit quelque chose ... ? Vous avez donc vu ‘ma’ traduction de l’affiche promotionnelle avec David Tennant ... C’est la phrase que j’y aurai mise en français !
¤ L’histoire se déroule en 1976 et Peter est âgé de 7 ans ... il est donc né en 1969 et a 2 ans (enfin, 1 an ½ ) de plus que David Tennant.
¤ Ce one-shot est le premier d'une série de 5 one-shots Fright Night. Les quatre premiers d'entre eux sont des prologues du remake. Le 5ème est une suite du film.
¤ Quelques petits anachronismes volontaires pour le fun et les références

Note générale de l'auteur : Vous trouverez les OS suivants du cycle dans l'un des 4 prochains messages pour éviter d'avoir à vous demander lequel est le Xème OS du Cycle. Ils sont tous en cours d'écriture.

Specials thanks to :
– MissTennantFantasy pour avoir accepté d’être ma Béta sur cette fic
– Ma meilleure amie, Marie, pour la séance de ciné du vendredi 9 septembre 2011 et la discussion pendant les ¾ d’heure du trajet de retour (j’ai affiné la psychologie de Peter enfant avec elle).
– Mon neveu Enzo (âgé de 7 ans) qui, sans le savoir, m’a servi de modèle pour certaines réactions de Peter.
– Le cinéma de ma ville qui, pour une fois, a diffusé le film malgré le fait que j'étais la seule spectatrice dans la salle.

Citation:
Peter jouait dans sa chambre avec son jouet fétiche, une figurine articulée représentant un personnage de fiction et dont il réinventait et rejouait inlassablement les aventures. On était le 31 octobre et c’était un dimanche. Le jeune garçon attendait que ses parents l’autorisent à sortir, déguisé en docteur sanglant. Vêtu d’une blouse verte couverte pour l’occasion d’un peu de sauce tomate largement étalée et muni d’un vrai stéthoscope que son oncle maternel lui avait prêté pour parfaire le costume, le garçon de 7 ans était paré pour faire face à la pluie de bonbons, caramels et chocolats. Il était prévu qu’il rentre à 8h15 du soir. Chaque année, il gagnait quinze minutes supplémentaires de liberté le soir d’Halloween. Mais peut-être que son anniversaire, à cette même date, y était pour quelque chose. Et ce soir était doublement spécial puisque, pour la première fois, aucun adulte n’accompagnerait Peter dans sa quête de sucreries.
« Peter ! – c’était sa mère qui l’appelait – Tu peux descendre, mon poussin ... tes copains ne vont pas tarder à arriver ! – Avant même que sa mère ne finisse sa phrase, Peter avait dévalé les escaliers et chaussait ses Converses. – Attends, tu ne vas pas mettre ses horreurs ! Elles sont trouées jusqu’à la moelle ! – apercevant la figurine qui dépassait de sa poche, elle ajouta – Et tu ne vas pas emmener ton ‘Doctor’, tu risques de le perdre ! »
« Si maman, il vient avec moi, sinon il sera seul, ce soir ! Sa compagne
– il parlait d’une vieille poupée mannequin qu’une de ses cousines avait oublié chez eux à sa dernière visite et que Peter utilisait depuis comme compagne du Doctor – est allée se promener ! Et regarde – il le sortit triomphant – il est déguisé lui aussi ! – effectivement, le jouet avait été soigneusement ‘habillé’ d’une vieille chaussette à carreaux trouée, agrafée avec soin entre les jambes et au-dessus des épaules de la figurine. Un long lacet fluo en guise de ceinture et le nez ‘maquillé’ avec de la sauce tomate séchée, la quatrième incarnation du héros de la série favorite de Peter était parfaitement méconnaissable pour son premier Halloween dehors. – il est en clown ! – à cet instant, un bruit derrière la porte attira leur attention à tous les deux. Paul et Sean, deux de ses copains, l’avaient vu par la fenêtre et riaient littéralement sous cape, imitant le brandissement de figurine de Peter. Sean était déguisé en Zorro et Paul en Dracula. Peu soucieux de leurs moqueries, le jeune garçon se blottit dans les bras de sa mère – Je t’aime, maman ! »
La mère de Peter embrassa une dernière fois son fils aîné avant de le laisser partir pour rejoindre son deuxième enfant, un petit garçon de quelques mois qui réclamait son attention.

*****

Dix minutes plus tard, une fillette âgée d’à peine cinq ans, le visage maquillé d’une énorme araignée noire et accompagnée d’un séduisant quadragénaire sonna à la porte de la famille. La mère de Peter, qui connaissait l’enfant, les invita à entrer, l’homme s’étant présenté comme un oncle de la petite, chargé par ses parents de l’accompagner dans sa quête de bonbons tandis qu’ils en distribuaient de leur côté. Elle ne remarqua pas ces deux petits trous à la gorge que l’enfant aux cheveux coiffés en de multiples tresses cachait. Mais, l’eût-elle remarqué, que rien n’aurait plus pu changer son destin, le loup avait été invité à entrer dans la bergerie. Quelques minutes plus tard, un premier hurlement d’effroi retentit dans la rue, suivit de plusieurs coups de feu, d’un second cri et enfin, du silence sans que quiconque ne s’inquiète de son origine, sûr qu’un voisin regardait la bande annonce d’un film d’horreur à la télévision. Il était 8h10 quand le duo ressortit de la maison silencieuse, l’homme portant un gros paquet sur l’épaule et tenant la main droite de la fillette dans la sienne.
« Papa ! Maman ! – Peter, qui avait fini le tour du quartier avec quelques minutes d’avance, ouvrit la porte de la maison – J’suis rentré ! – aucune réponse ne lui parvenant, le jeune garçon referma la porte. Son père devait être devant sa télévision qui allait diffuser, comme chaque année, un vieux film d’horreur. Et sa mère dans la cuisine. Peter sentait le fumet d’un gratin de courge qui devait commencer à refroidir au four. Le repas ne tarderait pas à rejoindre la table. Il décida de mettre le couvert dans le salon pour alléger son travail. Sa mère, assise dans la cuisine, devait surveiller la cuisson de la viande tout en s’occupant de Vincent, le jeune frère de Peter. Quand le jeune garçon eût terminé sa corvée, il ajouta – Maman, la table est mise, je vais me débarbouiller et après je vais jouer dans ma chambre en attendant le repas ! Tu m’appelleras ? »
Pas de réponse. Il monta les escaliers et posa le panier rempli de friandises sur son lit avant de rejoindre la salle de bains. Sagement, il prit sa douche et enfila son pyjama. Il prit le temps d’enlever la sauce tomate du visage de sa figurine puis retourna dans sa chambre. Assis devant son bureau, son ‘Doctor’, maintenant plus identifiable sans déguisement, lui faisant face, il commença à trier et à lister sur un cahier sa récolte du soir. À 9h15, sa mère ne l’ayant toujours pas appelé, Peter descendit dans la cuisine. Et c’est à ce moment-là qu’il s’aperçût que quelque chose clochait. Ses parents n’étaient pas là. Il en conclût qu’ils avaient dû sortir en urgence pour son frère, dont la santé était fragile, pendant qu’il se lavait. Il ferma la porte d’entrée à clé, éteignit la télévision, ouvrit la porte du réfrigérateur, se servit un repas froid et monta, un plateau à la main, dans sa chambre. Son dîner terminé, il se coucha et, sa précieuse figurine dans la main, s’endormit sans savoir qu’à cet instant précis, ceux qui avaient été ses parents étaient allongés, presque exsangues, dans une chambre d’une maison voisine. Une petite ombre s’approcha près de la maison et tenta d’ouvrir la porte. Mais, pour elle, la poignée était hors d’atteinte. Quelqu’un qui était absent à son précédent passage vivait encore ici et la maison lui interdisait de nouveau l’accès. Elle s’éloigna, tel un fantôme, dans sa robe blanche.
Le lendemain, en se réveillant, Peter trouva ses parents assis sur le palier, discutant dans l’obscurité. Son petit frère n’était ni dans sa chambre ni avec eux mais le jeune garçon ne s’en étonna pas ... Il devait être à l’hôpital, une fois de plus ... Ils confirmèrent ses soupçons et lui dirent qu’ils n’étaient rentrés que pour lui expliquer et prendre une douche avant de repartir à son chevet. Comme il se mettait à pleuvoir, Peter se releva et dit :

« Il pleut, rentrons vite ! »
Instantanément, les défenses de la maison qui l’avaient protégé durant la nuit tombèrent. Les parents de Peter échangèrent un sourire complice qui n’avait pourtant rien d’engageant. Le seul être vivant ici venait, sans se douter de rien, de les inviter à entrer.
Puis Peter prépara un sac pour trois jours en suivant scrupuleusement une liste préétablie. Si ses parents ne rentraient pas ce soir, il devrait aller chez son oncle dès le lendemain. Il entendit ses parents tirer la porte d’entrée et se mit à la fenêtre pour leur adresser un dernier ‘coucou’ de la main. Il n’y avait absolument personne dans la rue.

Peter passa sa journée à jouer avec sa figurine, la faisant voyager dans les lieux et les époques les plus improbables à bord d’une vieille boîte à chaussures, repeinte en bleu, sur le couvercle de laquelle on pouvait lire, en lettres maladroitement tracées,
. À midi il se servit une part de gratin et une tranche du rôti que sa mère avait préparé la veille et fit de même le soir avant d’aller se coucher. Dans la nuit, il se réveilla en sursaut, persuadé d’avoir entendu la voix de son père. Il y avait effectivement quelqu’un en bas. Les parents de Peter étaient là, en compagnie d’un jeune homme inconnu. Sa mère dansait avec lui. Soudain, elle renversa sa tête en arrière et l’enfant resta stupéfait. Sa bouche était pleine ... de crocs effilés et son visage était difforme. Peter n’osait plus respirer, étrangement conscient qu’au moindre bruit, le monstre qu’il avait sous les yeux se ruerait sur lui, impitoyable. Il s’assit sur l’escalier et, une à une, il remonta les marches à reculons. Arrivé dans sa chambre, il récupéra son sac, y glissa la boîte à chaussures bleue, ses friandises et se cacha dans le placard, une couverture sur la tête pour se camoufler. Peter eût du mal à se rendormir, cette nuit-là. Il entendit l’homme hurler de terreur une ou deux fois puis, comme le soir de son anniversaire, le silence s’abattit sur la maison. Au matin, il se décida à sortir, fit le tour du propriétaire, découvrant les reliefs du grignotage de sa mère : quelques gouttes de sang éparpillées sur le sol. Mais aucune trace de ses parents. Il remonta, cette fois-ci quatre à quatre, les escaliers, attrapa son sac, vérifia rapidement qu’il ne lui manquait rien et sortit, sans fermer à clef, de cette maison qui n’était désormais plus la sienne.

*****

Il n’était pas encore 10 heures quand il sonna chez le frère de sa mère. Celui-ci, le voyant armé de son sac, le laissa entrer sans poser de question.
« Mary ! – lança-t-il en direction de la cuisine – Prévoies une part de plus ... on a un invité ! »
Une femme aux cheveux blonds méchés de roux passa la tête par l’embrasure.
« Bonjour, mon lapin, pose ton sac dans ta chambre – elle parlait de la chambre d’ami, où Peter dormait à chaque fois qu’il venait. – on mange à 11 h 30, aujourd’hui ! Tonton Chris – même s’il s’agissait du frère de Mary, Peter était habitué à l’appeler ‘tonton’ depuis son plus jeune âge. – vient nous rendre visite avant de repartir pour l’Afrique. Il va nous montrer les diapos de son dernier voyage. »
Silencieusement, il monta ses affaires et sortit ce qui lui restait des friandises qu’il avait obtenu deux soirs plus tôt, en empochant une quinzaine dans la foulée. Un peu plus d’une heure plus tard, la voix de sa tante Mary résonna dans la maison.
« À table ! »
C’est à ce moment-là que Peter s’aperçut que son estomac criait famine ... Il n’avait pas pris le temps de déjeuner avant son départ précipité, toujours effrayé par sa nuit. Il dévala la douzaine de marches qui le séparait du rez-de-chaussée. Il portait un survêtement gris foncé et une paire de pantoufles. Celle de droite arborait un ‘D’ et celle de gauche un ‘W’. Ses cousines, les jumelles Lily et Gina, étaient déjà assises à la table. Mary les appela de la cuisine.
« Les filles, vous pourriez vous lever pour m’aider ! Le repas n’arrivera pas tout seul jusqu’à vos assiettes ! »
« Attends, Tatie ... Je viens t’aider ! »
– annonça Peter sous le regard noir de Lily. Sans attendre, il rejoignit sa tante, prit les assiettes qui attendaient depuis une bonne heure que quelqu’un les porte dans le salon et ressortit.
Sans se faire entendre de leur père, les jumelles lui lâchèrent :

« Petit fayot ! – Peter, qui avait l’habitude de ce genre de remarques de leur part, baissa les yeux pour éviter le conflit – Tu n’pouvais pas la fermer ! »
Il posa les couverts, les arrangeant de son mieux malgré quelques erreurs. Moins de cinq minutes plus tard, toute la famille était attablée.
Vers deux heures de l’après-midi, Chris, le frère aîné de sa tante Mary, sonna à la porte. Il n’eut pas l’air surpris de trouver le neveu de son beau-frère dans la maison, les deux familles étant pratiquement voisines. Après avoir salué tout le monde et avoir posé ses affaires, il annonça :

« Un de mes vieux potes va venir. C’est avec lui que je pars ce soir. Il s’appelle Jerry Dandridge. C’est un gars costaud. Il travaille sur les chantiers, à l’extérieur de la ville. On va voyager ensemble jusqu’à Munich, puis je pars vers l’Afrique et lui vers l’Amérique ... Il va rejoindre de la famille à New-York. »
« D’accord, pas de problème pour nous. »

Après un après-midi entier à regarder deux bonnes centaines de diapositives, Peter monta dans sa chambre pour aller se préparer avant le repas. Sept heures du soir sonnaient quand une série de coups brefs se firent entendre à la porte d’entrée. Mary alla ouvrir et invita le quadragénaire solidement bâti qui attendait derrière la porte à entrer chez eux. Un sourire aux lèvres, ce dernier pénétra dans la maison. Peter allait sortit de sa chambre et rejoindre la salle de bains quand des bruits étranges se firent entendre au rez-de-chaussée. Des cris, des pleurs, son oncle qui hurlait après quelqu’un et enfin, le silence, pesant, mortel. Sans faire le moindre bruit, Peter s’allongea dans le lit et se cacha sous les draps. Il entendait régulièrement des pas à l’extérieur de la pièce ... comme si quelqu’un visitait la maison. Puis la porte de la chambre s’ouvrit et un inconnu passa la tête dans l’entrebâillement, renifla et, après quelques secondes, referma la porte et s’éloigna. Une chaleur humide se répandit sur le jean du jeune garçon et une odeur âcre emplit peu à peu la pièce. La peur avait été trop forte, cette fois-ci et il s’était mouillé comme un bébé. Essayant malgré sa honte de ne pas pleurer pour ne pas attirer l’attention du prédateur qui rôdait, il passa la nuit à trembler, terrifié et incapable de dormir ni de bouger. Le lendemain, accompagné de son Doctor, il sortit enfin et descendit les escaliers. Il ne trouva qu’une seule chose : un pied de chaise cassé au milieu d’un tas de cendres. Sans réfléchir, il le prit et remarqua une chaîne avec un pendentif qui s’y était accroché. Il empocha l’objet brillant et sortit de la maison, armé de son pieu de fortune.

À SUIVRE.

_________________



Dernière édition par T.A.R.D.I.S. le Jeu 29 Déc 2011 - 20:26; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 16:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 16:38    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Message destiné au 2ème OS du Cycle. Merci aux Admins et Modos de ne pas le supprimer.
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 16:38    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Message destiné au 3ème OS du Cycle. Merci aux Admins et Modos de ne pas le supprimer.
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 16:39    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Message destiné au 4ème OS du Cycle. Merci aux Admins et Modos de ne pas le supprimer.
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 16:39    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Message destiné au 5ème OS du Cycle. Merci aux Admins et Modos de ne pas le supprimer.
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MissTennantFantasy
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2011
Messages: 1 202
Localisation: Les pieds à Vandoeuvre les Nancy, la tête dans les étoiles

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 16:48    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

OMB, c'est parti
les aventures du petit Peter sont lancées.
Rien que de lire les premières lignes de l'histoire de sa vie, j'en ai les frissons. Et comprend mieux l'homme qu'il est devenu.
Encore une histoire écrite d'une main de "Mistress" par TARDIS
merci, merci et encore merci
_________________

http://tardis.forumprod.com/forum.php
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
scorp
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 18:04    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

rien que de voir le sujet, j'en frémis!
je me mets tout ça dans un word histoire de pouvoir lire dans le train qui me ramène de Toulouse cette nuit!
_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.
Revenir en haut
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 18:21    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Il ne restera pas longtemps "petit" ... il aura fortement poussé dans le 2ème OS !!
Ne te gêne pas, scorp ... mais cet OS n'est pas le plus long (4-5 pages sur mon word) pour 9 déjà sur le 4ème (c'est le plus avancé en écriture qui n'est pas terminé !).
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 18:25    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Woah! Malade! Génial! Superbe! Brillant! 
 
 
J'aime le clin d'oeil au Docteur. 
Je trouve tout mignon qu'on l'appelle "mon lapin". Je ne sais pas pourquoi, je trouve que ça convient de façon charmante. Trop mimi comme dirait une amie. 
Je me demandais comment il avait pu survivre aux vampires tout en les observant, mais tu as eu une idée géniale en le faisant sortir (de façon justifiée) pour l'Halloween et en jouant sur le besoin qu'ont les vampires d'être invités à entrer.  
Il a un petit frère!!! Eh bien, on sait maintenant d'où vient "vraiment" le Vincent. Trop fort  
Il est drôlement débrouillard, le petit. J'ai hâte de voir de quoi il aura l'air ado. S'il est raisonnable, sage et responsable pendant que ses parents sont présents, j'ai peur que leur disparition (et surtout dans les circonstances) le change beaucoup. Un ado rebelle et sombre qui cache son inquiétude dans le silence?? En tout cas, j'ai hâte de lire la suite. 
 
 
 Une autre histoire où ton style est très, très bien, encore une fois. 
Bravo! 

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
scorp
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 18:50    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

bon bah j'ai pas attendu le train...

OMV (oh my vampire!) pour changer un peu ^^

Pauvre Peter, effectivement, on comprend plein de choses
pourquoi le Vincent, pourquoi il se cache, et comme le dit IDW2G, vu comment il est enfant, que va donner l'anihilation de toute sa famille par ce Jerry sur son mental si "doux et sensible et "qui ne fait pas de bêtises"...
je me demande pourquoi Jerry ne le tue/turn pas... (y'a pas une rép dans le film à ce sujet d'ailleurs ?)
je me demande aussi pourquoi PV parle de snackers alors que là on assiste à des "trun" rapides... peut etre que par la suite Jerry va grignoter quelqu'un d'autre proche de Peter...


j'adore la ref à DW et au 4ème Doc, j'en ai d'ailleurs vu une dans un livre "le coup du lapin 2" ou comment se suicider façon lapin (crétin), j'ai fait des photos, faudra que je poste ça quelque part, mais j'ai bugé, vous comprendrez pourquoi.
_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.
Revenir en haut
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 19:50    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Ce Docteur est un clin d'œil à quelqu'un d'autre aussi ... un beau mec avec des yeux noisette et un accent naturel à entrer en Mode Barrowman dès la première seconde d'audition. J'ai tenté d'imaginer le-dit "beau BÉeK", quand il était enfant et de faire coller sa vie à celle de Peter.
Il aura sans doute d'autres occasions d'apprendre des choses sur les vampires dans les prochains OS ... Et pas seulement en les observant !
L'idée de l'existence d'un petit frère m'est venue en revoyant le film original avec Roddy McDowall ... dans une réplique, il disait "Peter Vincent n'est même pas mon vrai nom !" Mais il n'est pas encore prêt à changer de nom !
Et c'est vrai, il est très débrouillard, le jeune Peter ... C'est un enfant intelligent et très (trop) obéissant. Et, comme tu le penses, la mort de ses parents va avoir quelques conséquences sur son avenir ...
scorp a écrit:
[...] je me demande pourquoi Jerry ne le tue/turn pas... (y'a pas une rép dans le film à ce sujet d'ailleurs ?)
je me demande aussi pourquoi PV parle de snackers alors que là on assiste à des "turn" rapides... peut-être que par la suite Jerry va grignoter quelqu'un d'autre proche de Peter...
Non, pas de réponse à cette question à ma connaissance dans le film ... mais on la découvrira dans le 5ème OS ! (le passage est déjà écrit ! )
Il n'y a eu que 2 turn rapides ... et PV n'a jamais dit qu'ils agissaient uniquement de cette façon ... juste qu'ils agissaient comme ça ...

_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
scorp
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

MessagePosté le: Ven 21 Oct 2011 - 09:14    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

ouais je sais que PV n'a jamais dit qu'ils agissaient uniquement en snackers, mais à la manière dont il le disait j'avais pensé que cela avait été le cas pour quelqu'un dont il était proche


[quote=T.A.R.D.I.S]Ce Docteur est un clin d'œil à quelqu'un d'autre aussi ... un beau mec avec des yeux noisette et un accent naturel à entrer en Mode Barrowman dès la première seconde d'audition.[/quote]
je ne vois pas du tout de qui tu parles...

vivement la suite
_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.
Revenir en haut
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Ven 21 Oct 2011 - 10:26    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Mais il a le temps, le Peter !! Il va en rencontrer d'autres, des vampires ...

_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Angel
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2012
Messages: 1 011
Localisation: Sur l'épaule de Campbell

MessagePosté le: Sam 25 Fév 2012 - 13:05    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Ouah j'adore !


J'aime beaucoup l'allusion au Doctor, et aussi l'atmosphère dans ton OS. On sent vraiment l'angoisse de Peter, sa peur, et surtout le soulagement qui est aussitôt rempacé par la peur... franchement, bravo !
J'ai hâte de lire la suite !
_________________
Je suis L, G, B et T en même temps. Je suis l'arc-en-ciel complet des pull-overs de Campbell. Ice Tea Foot et prend une bière.
Revenir en haut
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Lun 27 Fév 2012 - 14:01    Sujet du message: Cycle Fright Night Répondre en citant

Elle vient, elle vient ... très bientôt !
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:08    Sujet du message: Cycle Fright Night

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> Le Coin des artistes -> FanFics -> T.A.R.D.I.S. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  



Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com