David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum
David Tennant - The Royal Tennant Company
Le premier et unique forum francophone dédié à David Tennant
 
David Tennant - The Royal Tennant Company Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



:: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> Le Coin des artistes -> FanFics -> Idontwanttogo_01
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 12:14    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

Sujet : Canary Warf, Rose, le Docteur, une chaussette et le bon vieux "et si...". Un moment de folie pendant l'écriture de l'Impossible est toujours improbable, c'est le résultat d'un nettoyage cérébral (me demander pas d'ou vient l'expression sinon je vous zape!     
 
Genre et public : drame, romance, regret (hey, c'est Canary Warf alors vous pouvez en déduire que...), s'adresse à tout public (sauf si vous détestez Rose)     
 
Disclaimer : les personnages ne m'appartiennent pas (sauf peut-être la chaussette...)    
 
 
o-o-o-o-o    
    
Citation:




 
Pendant que la planète était terrifiée par l’arrivée des Cybermen et que les Londonniens étaient confrontés à la bataille rangée entre les Daleks et les guerriers d’acier, le dernier étage de l’édifice Canary Warf était étrangement calme. Ce n’était qu’une illusion, bien sûr, rien de plus que l’œil de la tempête, car les méninges d’un géni fonctionnaient à plein rendement pour essayer de triompher d’une situation qui, pour tous, paraissait sans espoir. Et cet énergumène tout maigrichon aux cheveux en bataille avec des lunettes 3D des années 80 perchées sur le bout du nez tapait à une vitesse impossible sur l’un des claviers, sous le regard presque attendri d’une jeune femme aux cheveux blonds.    
 
Il s’appelait le Docteur et ce n’était pas pour rien. Il s’était fait une spécialité de régler tous les maux!  
 
 
Quelques minutes auparavant, il avait emprunté dans les réserves de Torchwood deux énormes vérins magnétiques. Pourquoi deux? Est-ce qu’il n’avait pas déjà un plan impliquant de mettre tout le monde à l’abri et d’endurer, seul, les conséquences? Pourquoi deux ancrages alors? Pur hasard, pouvait-il prétendre. Ou peut-être s’agissait-il de l’instinct, le langage des trippes (celui des Seigneurs du temps ou bien…). Il était habitué à la présence pétillante d’une Rose enthousiaste à ses côtés et envisageait avec une peine immense leur séparation. Deux ancrages… il devait avoir un vague espoir, une idée absurde que, peut-être… Il l’avait envoyée en sécurité dans une autre dimension, mais son entêtement avait eu raison et elle était revenue, malgré le danger, malgré la séparation d’avec sa mère… Il l’avait peut-être prévu, il l’avait peut-être imaginé. Mais elle était là. Elle était revenue pour lui.  
 
 
Et pendant qu’il tapait les dernières instructions, il était soulagé qu’elle ne puisse entendre les battements de ses cœurs, inquiets et joyeux à la pensée qu’elle était revenu mais qu’elle était en danger. La tête lui tournait un peu à la pensée qu’elle l’avait regardé droit dans les yeux et lui avait dit qu’elle ne le laisserait jamais. Elle l’avait choisi, lui et tous les problèmes dans son sillage. Une décision prise longtemps auparavant avait-elle dit. Et lui, depuis combien de temps avait-il compris qu’il ne pourrait jamais, jamais se passer d’elle? Pendant qu’ils fixaient les ancrages magnétiques aux murs, à proximité des deux leviers de contrôle, il réalisa qu’elle n’avait désormais plus personne à part lui. Sa mère était dans une autre dimension, Mickey l’idiot-pas-si-idiot aussi... Il ne restait plus que lui. Elle était toute seule. Comme lui. Elle n’avait plus de maison. Il avait perdu sa planète. Ils appartiendraient l’un à l’autre. C’était dur de garder la tête froide.   
 
 
Il lui dirait certaines choses importantes. Il lui dirait, par exemples, que la première pensée qui lui venait le matin et la dernière qu’il avait le soir était pour elle. Qu’il ne voyait plus personne sans comparer leurs traits aux siens. Qu’il profitait du moindre prétexte pour l’étreindre ou la toucher et que le Tardis n’avait pas besoin de leur faire faire des balades si mouvementée, mais que les chaos étaient un moyen subtil de la jeter dans ses bras. C’était insupportable de tout garder pour soi tout à coup.   
 
 
Il lui dirait. Après. Quand tout serait plus calme. Il remettait toujours à plus tard, mais il se promettait de le lui dire. Tout de suite après.  
 
 
Rose appuya sur le bouton commandant l’ancrage de l’appareil en même temps que le Docteur. Ils poussèrent ensemble les deux leviers, puis se dépêchèrent de s’accrocher à leur ancrage. L’aspiration du vortex était impitoyable, mais ils souriaient : ils avaient pratiquement gagné. La pièce était violemment éclairée et un bruit de verre cassé précéda de peu le chapelet de Cybermen et de Daleks, hurlant de rage à la pensée de retourner dans le voïd. Au milieu du chaos d’acier voletaient deux éclairs bleus : le Docteur dans son costume à rayures, Rose dans son gilet pelucheux. Le bonheur de faire face au cauchemar et de tout arranger disputait sa place à la crainte, car le moindre pépin signifierait la fin de tout. S’ils ne parvenaient pas à résister à l’appel du vortex, ils ne survivraient pas. Mais ils réussiraient. Ils réussissaient toujours.  
 
 
Un Dalek tourbillonna et heurta le levier près de Rose. Le mécanisme d’aspiration se mit immédiatement à ralentir et les deux races robotiques flottèrent paresseusement à côté des deux humains au lieu d’être expédiés illico presto dans le vide. Muet d’angoisse, le Docteur vit Rose bondit sur le levier et le remettre en place. Il savait déjà qu’elle n’avait aucun moyen pour se propulser vers son ancrage. Tous les futurs possibles s’alignèrent brusquement vers une fin si douloureuse qu’il se mordit les lèvres jusqu’au sang.   
 
 
Rose, accrochée au levier dont la poignée semblait couverte d’huile, ferma brièvement les yeux. Elle n’avait aucun moyen de rejoindre le vérin magnétique. Il fallait tenir, tenir aussi longtemps que possible en espérant que le vortex disparaîtrait avant qu’elle épuise ses forces.  
 
 
À moins de cinq mètres d’elle, le Docteur bataillait avec le vent et fouillait frénétiquement ses poches. Il trouva un canard en plastique, un billet pour l’Orient Express du 11 février 1909, un sifflet rouge et blanc qui s’envola avec un son perçant et une vieille paire de lunettes à écailles avec des brillants (d’où sortaient-elles?) qui rejoignit les Daleks et les Cybermen.  
 
 
Rose glissait désespérément du levier et elle pensa au Docteur avec regret et horreur. Elle allait l’abandonner, elle allait le laisser seul, elle le perdrait. Et elle ne lui avait jamais dit qu’elle l’aimait, qu’il lui était plus nécessaire que l’air ou le soleil, qu’il était magnifique… Elle ne l’avait même jamais embrassé même si elle en avait envie depuis des lustres! Ce n’était pas juste. Et il s’en voudrait pour l’avoir tuée. Mourir, quel truc idiot parfois!  
 
 
Une chaussette fouetta son front et Rose cligna des yeux. Une chaussette?   
 
 
« Attrape! » hurla le Docteur en voyant le bas s’éloigner d’elle.   
 
 
Elle obéit instinctivement, même s’il lui fallait pour cela perdre un peu plus sa prise sur le levier. Elle obéit parce que c’était le Docteur et qu’il n’avait jamais été aussi catégorique, n’avait jamais à ce point hurlé, n’avait jamais eu peur à ce point. Et elle non plus. Mais comment une chaussette (même si c’était celle du Docteur) avait-elle le pouvoir de la sauver? Mais voilà, elle était attachée à une autre, elle-même attachée à une cravate, dont l’autre extrémité était nouée autour de la manche d’une chemise bleue, puis d’un veston et d’un pantalon à rayures. Une Converse rouge pompier fila dans le vortex, manquant Rose de peu, rapidement suivie par sa jumelle. Comment avait-il fait pour tout attacher? Et si vite? Il faisait des nœuds avec ses orteils ou quoi?  
 
 
Elle remonta le filin improvisé, priant chaque fois qu’une couture craquait. Les Daleks la frôlaient, un Cybermen faillit réussir à saisir le bas de son jeans, mais le Docteur imprima une poussée au « filin », qui tangua hors de portée des mains d’acier. Au milieu de cet ouragan, Rose continuait à avancer vers le Docteur, concentrée uniquement à le rejoindre et à lui dire enfin que…  
 
 
Il avait attaché l’extrémité du pantalon à l’ancrage et pu saisir son poignet dès qu’elle fut assez proche… et juste à temps. La couture du pantalon craqua une dernière fois et cravate, veste et chemise s’envolèrent dans le vortex. Rose resta suspendue à l’horizontal puis, sensiblement, l’aspiration diminua. Il ne la lâcha pas, pas même quand le vortex se referma avec un curieux bruit de succion. Elle toucha terre, mais il la souleva aussitôt pour l’enlacer férocement en répétant son nom sur tous les tons. Elle éclata d’un rire un peu hystérique et il la serra plus fort.   
 
 
Il la déposa enfin, légèrement embarrassé d’être en sous-vêtement (bleu et blanc à rayures, évidemment). Rose garda ses bras sur les épaules et ses paumes brûlaient. La chaleur monta à ses joues et se propagea au reste de son corps.   
 
 
« Docteur, je… »  
 
 
« Rose, je… »  
 
 
Ils sourirent ensemble.  
 
 
« Je dois te dire… »  
 
 
« Je voulais te dire… »  
 
 
Il n’osa pas reculer et elle ne fit pas un mouvement. Ils avancèrent au même moment et leurs lèvres se touchèrent enfin.   
 
 
 
  
 
 
 
Le drap était entortillé autour de lui comme une liane carnivore; la douillette roulée en boule dans un coin du lit. Comment était-il possible de faire des nœuds dans un simple drap alors qu’il dormait? Il compensait probablement pour cette fois où il ne l’avait pas fait. Il pesta et rejeta la literie au pied du lit, passant sa frustration sur un bout de coton, sachant, au fond, qu’il regretterait longtemps, voire toujours, de n’avoir pas pensé à un plan brillant pour la garder auprès de lui. Rose… Il ne se passait pas une nuit sans qu’il rêve à une solution pour tout arranger, pour la prendre dans ses bras et lui dire… certaines vérités dont elle avait bien dû se douter…    
 
Parfois, la vie ne tenait qu’à un détail… parfois, juste à une chaussette, songea-t-il en serrant les dents.  
 
 
Le Tardis ronronna et le Docteur essaya de se rendormir au son de cette berceuse familière, persuadé de trouver une nouvelle solution ingénieuse pour garder Rose dans le prochain rêve...  
 
 
 




 
    
 
 
 
 

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/


Dernière édition par Idontwanttogo_01 le Mer 17 Aoû 2011 - 01:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 12:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ava
ça devient une obsession...

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2010
Messages: 518
Localisation: Corse

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 12:52    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

J'aime cette histoire et cette chaussette
_________________
Revenir en haut
Batcam
Fan sous dépendance

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2011
Messages: 467
Localisation: Haute Loire

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 12:56    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

a sock story ! 
_________________

Armée jusqu'aux crocs, chauve-souris et perverse du RTC
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 13:21    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

Comme quoi une chaussette peut parfois faire des miracles ...
Open it !
||
V
Dans les rêves d'un homme comme le Docteur.
^
||
Open it !

_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zoé
Fan certifié

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2011
Messages: 142
Localisation: Meuse ... sur Terre ... si si j'vous jure !!

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 13:38    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

T.A.R.D.I.S. a écrit:

Comme quoi une chaussette peut parfois faire des miracles ...



Oui mais pas n'importe quelle chaussette : The Doc's Sock !!

Moi aussi j'en ai imaginé des trucs pour que ce de levier ne se rabaisse pas !! Mais pourquoi le Docteur n'a-t-il pas pensé à prendre une corde pour attacher les leviers par exemple !!! Rhaa j'te jure !!!

Tout ça pour dire : j'aime beaucoup ton histoire, mais ça manque de photos ... surtout vers la fin, aux environs de la fermeture de la brèche par exemple (oui oui, mon exemple est prit TOTALEMENT par hasard !!)
_________________
Revenir en haut
Dark Dragonne
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2009
Messages: 627
Localisation: Sur Mars

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 15:49    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

Rah, je crois qu'on aurait toutes aimé voir ça dans l'épisode (comme tu le dis Zoé, surtout la partie après fermeture de la brèche )
_________________
Revenir en haut
MSN
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 17:07    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

Dark Dragonne a écrit:
Rah, je crois qu'on aurait toutes aimé voir ça dans l'épisode (comme tu le dis Zoé, surtout la partie après fermeture de la brèche )
J'ai promis de rester correct, "polie, gentille et mignonne", mais ça en veut pas dire que je ne peux pas suggérer quelque chose, n'est-ce pas? Embarassed  Il y a des images délicieuses qu'on ne peut pas décrire si on veut préserver sa réputation...

Mais, pour tout dire, j'ai failli lui mettre des sous-vêtements à motifs écossais...


_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
persee4
Fan en devenir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2010
Messages: 34
Localisation: planete mars

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 17:30    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

Rahlalalalalalalala...
J'adore tes fics décidement!!!
_________________
merçi de m'avoir fait découvrir doctor who , toorchwood et hamlet...
forever
Revenir en haut
Granola
Fan certifié

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2010
Messages: 111

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 17:30    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

Et pourquoi il faut absoooolument deux leviers? Sérieux.... ><

J'aime beaucoup ton histoire (C'est trop beau pour que les scénaristes le mettent...BANDE DE SADIQUE"BAFF") Mr. Green
_________________
Revenir en haut
Dark Dragonne
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2009
Messages: 627
Localisation: Sur Mars

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 18:09    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

Idontwanttogo_01 a écrit:

Dark Dragonne a écrit:
Rah, je crois qu'on aurait toutes aimé voir ça dans l'épisode (comme tu le dis Zoé, surtout la partie après fermeture de la brèche )

J'ai promis de rester correct, "polie, gentille et mignonne", mais ça en veut pas dire que je ne peux pas suggérer quelque chose, n'est-ce pas? Embarassed  Il y a des images délicieuses qu'on ne peut pas décrire si on veut préserver sa réputation...

Mais, pour tout dire, j'ai failli lui mettre des sous-vêtements à motifs écossais...


Rah, ça aurait été amusant !
_________________
Revenir en haut
MSN
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 18:31    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

Wahaha! Merci pour les commentaires! 
 
- Je me demande aussi pourquoi ils ont fait deux leviers (bande de...**?&&) et je me dis que la seule chose qui empêchait MA solution d'être tournée est que le pourcentage d'évanouissement, de bouffées de chaleur et d'yeux explosés hors du crâne aurait trop monté en flèche. C'est supposé être un truc familial... Quoique j'imagine bien la mémé de XX années avec un petit sourire en coin disant: "c'est supposé être plus grand à l'intérieur, c'est ça?" Ben quoi, y'a pas d'âge pour aimer un Seigneur du temps de 900 ans!  
- Pour les motifs écossais, c'est strictement de la faute au BÉeK. Je suis désormais incapable de NE PAS associer une paire d'yeux noisette, une mèche rebelle et des motifs écossais (le sourcil, ne pas oublier le Sourcil). Je pense que Rose se serait posé des questions sur les motifs. Le Docteur est "à rayures bleues", notre David Tenannt est à motifs écossais. Là, c'était le Docteur. Point final. 
- Pour ce qui est des "images après la fermeture de la brèche", j'en avais des tas en tête. Des tas, je vous jure. J'ai failli mettre une des barres de la série "Rho lala" de Tardis plutôt que du texte (la première barre surtout, je crois)
 

_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
T.A.R.D.I.S.
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 596
Localisation: Région Lyonnaise

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 18:35    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

Idontwanttogo_01 a écrit:
J'ai failli mettre une des barres de la série "Rho lala" de Tardis plutôt que du texte (la première barre surtout, je crois) . [/left]
 
... Je te signale que, sur la-dite image, il n'est pas en caleçon à rayures !
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Idontwanttogo_01
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2010
Messages: 904
Localisation: Canada ou quelque chose comme ça

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2011 - 18:38    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

T.A.R.D.I.S. a écrit:
Idontwanttogo_01 a écrit:
J'ai failli mettre une des barres de la série "Rho lala" de Tardis plutôt que du texte (la première barre surtout, je crois) . [/left]
 

... Je te signale que, sur la-dite image, il n'est pas en caleçon à rayures !



Oui, c'est exactement celle-là... (reprise de la réplique de Cassandra dans le corps du Docteur: "Tu l'as regardé... et tu as aimé ça!"

Le... hum... pouvoir d'aspiration du vortex peut être très, très inspirant... euh aspirant.... Embarassed
_________________

TARDIS : notre nouveau forum de RP whovien : http://tardis.forumprod.com/
Revenir en haut
MissTennantFantasy
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2011
Messages: 1 202
Localisation: Les pieds à Vandoeuvre les Nancy, la tête dans les étoiles

MessagePosté le: Mar 16 Aoû 2011 - 10:52    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

OMB que ce titre est intriguant... va falloir que je plonge vite vite dedans


Il est midi, la lecture est finie... bravo IDW2G bravo, comme toujours, émouvant et drôle, la vie ne tient vraiment qu'à une chaussette!!!!!
_________________

http://tardis.forumprod.com/forum.php
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
scorp
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 579
Localisation: Toulouse, au sud du sud...

MessagePosté le: Mar 16 Aoû 2011 - 20:59    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ Répondre en citant

j'ai adoré!

le passage avec le vidage (si si ca se dit) des poches... le canard m'a fait explosé de rire.
la chaine de vetements... j'imagine Rose remonter la chaine et enlever (dans son esprit) les vetements au fur et a mesures qu'elle les voit passer dans ses mains...

dommage que ce ne soit qu'un rêve, mais les scénaristes sont cruels et n'aiment pas que les couples se forment à l'écran... allez savoir pourquoi. pfff méchants!
_________________
- On empêche une fille d'acheter du lait et 200 ans plus tard une centrale nucléaire n'explose pas.
- Logique.


Dernière édition par scorp le Mer 17 Aoû 2011 - 07:54; édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:09    Sujet du message: La vie ne tient parfois qu'à une chaussette TERMINÉ

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    David Tennant - The Royal Tennant Company Index du Forum -> Le Coin des artistes -> FanFics -> Idontwanttogo_01 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  



Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com